Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 47 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Felix2

Nos membres ont posté un total de 77900 messages dans 3816 sujets
Derniers sujets
» Point commun ??
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Aujourd'hui à 14:31 par Damkipik

» L'enseigne Intermarché annonce qu'elle va supprimer 142 additifs présents dans les produits de sa marque
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Hier à 18:50 par Copernic

» Je comprend pas pourquoi, et ça me gonfle aussi
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Hier à 17:48 par Copernic

» La reconstitution de l'attentat du Thalys prévue aujourd'hui
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Hier à 15:57 par blandine

» Faut il réglementer voir interdire l'usage des trotinettes électriques ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Hier à 15:45 par blandine

» la France compte 17 millions de numéros de sécurité sociale de plus qu’elle n’a d’habitants recensés
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mar 17 Sep 2019 - 15:57 par Damkipik

» Vos tableaux préférés
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mar 17 Sep 2019 - 15:50 par Damkipik

» Erotisme
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 16 Sep 2019 - 12:14 par Arthénice

» Le racisme anti blanc, mythe ou réalité ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 16 Sep 2019 - 12:01 par Arthénice

» Ah, les petits coquins !!!!
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 12 Sep 2019 - 14:15 par Frimousse73

» Le coq Maurice, jugé irresponsable, pourra continuer à chanter, même le dimanche matin
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 12 Sep 2019 - 13:41 par Arthénice

» Les "cartes de désavoeux"
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 11 Sep 2019 - 21:26 par DoMi

» Jamais sans toi Louna, diffusé sur TF1 ce lundi dès 21h
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 11 Sep 2019 - 18:00 par Sophie

» Celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 11 Sep 2019 - 14:26 par Frimousse73

» A 74 ans elle donne naissance a des jumelles
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mar 10 Sep 2019 - 18:46 par Damkipik

» Panzanella
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 9 Sep 2019 - 12:45 par Frimousse73

» Un homme emprisonné 82 jours pour avoir ramené du miel aux États-Unis
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Dim 8 Sep 2019 - 20:18 par girolette

» La cuisine de chez moi
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Dim 8 Sep 2019 - 19:58 par Copernic

» Il est accusé de pédophilie et se fait tabasser car il écoute “Le Zizi” de Pierre Perret
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Dim 8 Sep 2019 - 19:38 par blandine

» La société actuelle est elle grossophobe ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Dim 8 Sep 2019 - 14:01 par Arthénice

» Photos de tomates
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Dim 8 Sep 2019 - 8:49 par Damkipik

» Si vous êtes grands parents, vos enfants donnent ils la même éducation à leurs enfants que celle qu'ils ont reçue ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Sam 7 Sep 2019 - 18:42 par blandine

» Le matériel scolaire, neuf ou récup ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 6 Sep 2019 - 19:01 par Copernic

» Une plante réapparaît après 60 millions d'années à cause du réchauffement climatique
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 6 Sep 2019 - 18:09 par Frimousse73

» Réponse à Yann Moix
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 6 Sep 2019 - 14:48 par moguilev

» Une Americaine porte plainte aprés avoir accouchée seule dans sa cellule
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 5 Sep 2019 - 21:05 par DoMi

» Les mystères de la physique quantique pour tout un chacun !
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 5 Sep 2019 - 11:32 par Ancolie

» Une femme de 47 ans s'est fait passer pour une professeure d'espagnol
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 20:29 par Damkipik

» féminicides vous avez dit féminicides
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 19:20 par canelle

» Salah Abdeslam jugé pour “crimes contre l'humanité” et non terrorisme ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 19:06 par canelle

» Une Cour écossaise déclare légale la suspension du Parlement britannique par Boris Johnson
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 19:05 par canelle

» quelques favoris
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 17:47 par Perle

» La vérité par l'humour !
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 11:43 par canelle

» Il reste 5 jours la téte coincée entre les barreaux d'un escabeau
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mer 4 Sep 2019 - 9:08 par Ancolie

» définition d'une "dame de petite vertu"
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mar 3 Sep 2019 - 22:37 par girolette

» Un homme arrêté en voiture avec sa femme morte dans une valise
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Mar 3 Sep 2019 - 10:41 par Ancolie

» La solution pour garder les étudiants loin de leurs téléphones
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 2 Sep 2019 - 14:17 par Copernic

» 160 ans de prison pour avoir imité le jeu GTA dans la vraie vie
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 2 Sep 2019 - 11:28 par moguilev

» L'acteur de cinéma et de théâtre Michel Aumont est décédé à l’âge de 82 ans
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 30 Aoû 2019 - 18:41 par Frimousse73

» La rentrée des classes n'est pas facile pour tous
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 30 Aoû 2019 - 17:30 par Copernic

» ce matin 99 et au 100è ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 30 Aoû 2019 - 17:19 par Arthénice

» Histoires drôles
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 30 Aoû 2019 - 17:08 par blandine

» Le surdoué
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 30 Aoû 2019 - 17:05 par blandine

» L'amour n'a pas d'age
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Ven 30 Aoû 2019 - 13:10 par Arthénice

» L'allocation rentrée doit elle etre mieux controlée ?
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 29 Aoû 2019 - 17:42 par blandine

» En France, un maire antipesticides perd devant la justice
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 29 Aoû 2019 - 11:59 par Damkipik

» Menacé au couteau par son voisin de serviette énervé par la proximité
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Jeu 29 Aoû 2019 - 9:41 par papacoz

» les red lion champion d'europe
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 26 Aoû 2019 - 10:38 par scoopy

» Super Nanny" ne sera pas renouvelée pour une saison supplémentaire
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Lun 26 Aoû 2019 - 8:07 par Frimousse73

» Les huiles essentielles.
Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Icon_minitime1Dim 25 Aoû 2019 - 17:56 par blandine


Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par blandine le Jeu 15 Sep 2016 - 20:47

C’était il y a 33 ans. Mais le harcèlement homophobe qu’a subi Jasmin Roy à l’école, lui a laissé des cicatrices indélébiles. Dans Sale pédé*, qui parait ce jeudi en librairie, le comédien et animateur québécois, décrit les humiliations quotidiennes qu’il a vécues dans l’enseignement secondaire. Un récit rare sur l’homophobie scolaire, qui demeure encore un sujet tabou, malgré les différentes initiatives conjointes de l’Education nationale et d’associations, pour lever le voile sur ce fléau.

L’histoire qu’a vécue Jasmin Roy s’est passée dans la campagne québécoise, mais aurait pu se dérouler dans l’Hexagone, le harcèlement scolaire touchant un élève français sur cinq. C’est parce qu’il est efféminé, que l’adolescent devient la tête de Turc de ses camarades masculins, pendant les récréations et dans le bus scolaire. Des agressions commises en groupe et qui démarrent part des insultes homophobes : Jasmin est tantôt appelé « tapette », « tantouze » et « sale pédé ». Aux injures viennent s’ajouter les coups de poing, gifles et crachats. « Je sombrais graduellement dans un profond désespoir, emprisonné par mes bourreaux qui réussissaient à intensifier et à raffiner de jour en jour leur haine facile et gratuite », décrit-il. Certains jours, Jasmin s’empêche d’aller aux toilettes puisque c’est le lieu où les sévices qui lui sont infligés sont les plus violents. Et les cours de sport, deviennent de véritables séances de torture pour l’adolescent.

Il s’enferme dans le mutisme

Les effets de ces humiliations sur son équilibre psychologique et sa santé se font vite sentir. Jasmin souffre de terreurs nocturnes, de vomissements causés par l’angoisse. « J’ai perdu ce que j’avais de plus précieux à cette époque : mon sourire », résume-t-il. Et même si ses parents se plaignent auprès des chefs d’établissements, les violences qu’il subit sont banalisées.

Rares sont les enseignants qui interviennent en sa faveur et lorsqu’ils le font, ses agresseurs, furieux d’être punis, redoublent de violence envers lui. Ce qui le pousse, de guerre lasse, à encaisser les affronts sans broncher : « La solitude, l’abandon, l’humiliation m’ont fait sombrer dans un silence farouche », confie-t-il. Et il est à chaque fois obligé de courber davantage l’échine : « Combien de fois ai-je dû m’excuser auprès de mes détracteurs d’être simplement celui que j’étais : un sale PD qui ne savait même pas encore qu’il deviendrait homosexuel un jour », témoigne-t-il.

Ce n’est finalement que cinq ans plus tard, lorsque ses bourreaux sont orientés dans la filière professionnelle que Jasmin obtient un peu de répit. Et grâce au théâtre, il trouve une forme de résilience. « On découvrait pour la première fois mon charisme enfoui », raconte Jasmin, qui finit par susciter l’admiration de ses camarades.


« Aujourd’hui, je n’ai plus peur des hommes hétéros »

Maisles traumatismes ont la vie dure. « Les souffrances passées sont inscrites dans la tanière de l’inconscient et attendent le moment opportun pour revenir nous hanter », écrit joliment Jasmin. « Au début de l’âge adulte, l’anxiété me paralysait et étouffait chacune de mes paroles lorsque j’étais en présence d’hommes uniquement », raconte-t-il. Jasmin, devenu jeune homme, souffre aussi toujours d’un énorme déficit de confiance en lui : « je traînais en moi une crainte démesurée d’être rejeté par mes pairs », poursuit-il.

Et alors que Jasmin est devenu comédien et qu’il a trouvé l’amour, il est foudroyé par ses troubles de l’anxiété. Un mal soigné à coup d’antidépresseurs et de psychanalyse. Jasmin finit aussi par exprimer sa colère et par comprendre pourquoi les adultes ne l’ont pas secouru lorsqu’il était agressé à l’école : « avec le recul, j’ai réalisé que les surveillants et les enseignants ne veulent pas s’investir dans une démarche antihomophobe par peur d’être étiquetés comme des alliés des homosexuels », écrit-il. « Aujourd’hui, je n’ai plus peur des hommes hétéros », se félicite celui qui a créé une fondation luttant contre le harcèlement scolaire.

Au-delà du récit de son histoire, Jasmin Roy délivre aussi des messages à l’intention des ministres de l’Education de tous pays. Pour lui, il est urgent de poursuivre la sensibilisation à dans les établissements aux discriminations homophobes, de former les enseignants et les surveillants à s’interposer dans les manifestations de violence homophobe… Un discours qui portera sûrement lors de la journée nationale « non au harcèlement », le 3 novembre prochain.
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Re: Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par Damkipik le Sam 19 Nov 2016 - 18:32

Sur 75 personnes qui ont lu cet article je suis la seule à réagir ?
D'accord, l'histoire se passe au Canada mais je suis sûre qu'il pourrait y avoir des récits identiques en France et c'est terrible d'imaginer un tel calvaire pour un scolaire seulement parce qu'il est apparemment sexuellement différent. Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire 3782028998
"Guillaume et les garçons à table !" c'est gentillet en comparaison.
Damkipik
Damkipik

Membre de BREZOLAND



https://consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Re: Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par blandine le Sam 19 Nov 2016 - 18:47

Merci Damkipik d'avoir lu ce post Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire 403184
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Re: Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par Invité le Lun 21 Nov 2016 - 14:56

Damkipik a écrit:Sur 75 personnes qui ont lu cet article je suis la seule à réagir ?
D'accord, l'histoire se passe au Canada mais je suis sûre qu'il pourrait y avoir des récits identiques en France et c'est terrible d'imaginer un tel calvaire pour un scolaire seulement parce qu'il est apparemment sexuellement différent. Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire 3782028998
"Guillaume et les garçons à table !" c'est gentillet en comparaison.

Ben heu ch'ais pas, il est devenu le comédien, animateur, écrivain .... si personne ne lui avait crié "sale tarlouze" y s'rait p'êt manœuvre dans le bâtiment Suspect
Et puis bof, les enfants sont méchant et l'on toujours étaient,... les gros , grosses, ou maigre, ou trop bronzé ou,.. ou, ... ou,...
Bref encore un qui surf sur la bien pensante actuel
je ne dis pas qu'il n'en a pas souffert Suspect , mais là cela devient lassant .. pfffffffffff
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Re: Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par Damkipik le Lun 21 Nov 2016 - 16:11

Ce qui devient lassant c'est le manque de tolérance de beaucoup face aux différences provoquées par la nature et au jeu de singe (je me bouche les yeux, les oreilles et la bouche) de la masse silencieuse.
Damkipik
Damkipik

Membre de BREZOLAND



https://consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Re: Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par Invité le Lun 21 Nov 2016 - 20:17

Damkipik a écrit:Ce qui devient lassant c'est le manque de tolérance
A force de tolérance, regarde ou en est la France !!!
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire Empty Re: Sale pédé :le récit rare sur l’homophobie scolaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum