Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Soirées chat, concours photos, jeux, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée ou école.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 95 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Syra

Nos membres ont posté un total de 622541 messages dans 41103 sujets
Derniers sujets
» Pour mieux cerner le terrorisme islamique
Aujourd'hui à 07:59 par Damkipik

» Chaque jour sa citation !!
Aujourd'hui à 07:45 par Gustyne

» Prénom ..... ALBAN ...
Aujourd'hui à 05:37 par Poppy

» Macron y tient à son statut de Première Dame
Aujourd'hui à 05:31 par Poppy

» J'ai détesté - J'ai beaucoup aimé...
Aujourd'hui à 01:37 par titus2

» Tirage de photos
Hier à 23:40 par papybarbus

» D'où viennent les superstitions ?
Hier à 23:31 par Zébulon

» Les amours de vacances
Hier à 22:36 par girolette

» Tous ces incendies à la chaîne
Hier à 22:05 par girolette

» Avez vous déjà eu des flashs qui se sont avérés réels par la suite ?
Hier à 22:04 par Syra

» Pénible ce vent...
Hier à 22:03 par Christophe

» Ces gens qui dorment peu
Hier à 22:00 par Christophe

» La gabegie de nos armées
Hier à 20:54 par Halona

» Hommage au Père HAMEL ....
Hier à 20:45 par Gustyne

» Les efforts demandés aux français
Hier à 20:22 par zet

» La ponctualité et vous
Hier à 19:57 par lupain2

» Voici le témoignage d’une tentative d’arnaque
Hier à 19:42 par Syra

» et nous, on chipote pour 5 euros.....
Hier à 19:36 par Halona

» Bonjour / Bonsoir
Hier à 18:41 par canelle

» Le dérapage homophobe sur C8, coûte cher à la chaîne
Hier à 15:11 par Copernic

» j'ai failli faire un saut en Thailande-----
Hier à 12:44 par Arthénice

» La taille des pénis dans le Nord de la France
Hier à 09:56 par papacoz

» TF1 va pouvoir interrompre ses JT avec de la publicité
Mar 25 Juil 2017, 20:40 par Zébulon

» Le taux d'absentéisme à l'assemblée
Mar 25 Juil 2017, 18:03 par papacoz

» faites des momes vous serez diplomés-----
Mar 25 Juil 2017, 15:27 par Arthénice

» Claude Rich est décédé à l'âge de 88 ans
Lun 24 Juil 2017, 18:55 par Damkipik

» Votre stockage smartphone est toujours plein? Voici pourquoi
Lun 24 Juil 2017, 18:51 par Damkipik

» LRM, des contestataires contre les statuts en cours d'adoption
Lun 24 Juil 2017, 18:45 par Damkipik

» Des partitions sur des couteaux
Lun 24 Juil 2017, 12:04 par girolette

» C'est moi qui suis votre chef !!!
Lun 24 Juil 2017, 11:51 par papybarbus

» La côte de popularité du président
Lun 24 Juil 2017, 11:03 par Halona

» Les Français sont ils de plus en plus fatigués ?
Lun 24 Juil 2017, 07:52 par lupain2

» Notre cerveau n'oublie jamais rien ! Explications :
Lun 24 Juil 2017, 07:32 par Damkipik

» Oui, le climat change mais pas seulement à cause de l'activité des hommes
Dim 23 Juil 2017, 18:28 par papybarbus

» Les aliments a ne pas donner aux chiens et aux chats
Dim 23 Juil 2017, 18:07 par Damkipik

» 100 entreprises pour les 3/4 du CO2
Dim 23 Juil 2017, 08:12 par Damkipik

» Je l'ai suggéré ici même plusieurs fois...
Sam 22 Juil 2017, 21:49 par Gustyne

» Une aide à domicile pour chiens seuls dans la journée !
Sam 22 Juil 2017, 16:11 par Caroline12

» Piqûre de méduse : marche à suivre !
Sam 22 Juil 2017, 11:38 par Damkipik

» Une solution audacieuse pour le climat ?
Sam 22 Juil 2017, 11:35 par Damkipik

» Le macronisme : une analyse matière à réflexion
Sam 22 Juil 2017, 11:01 par papacoz

» Ségolene Royal
Sam 22 Juil 2017, 10:35 par girolette

» L'orage s'abat sur un musée et met le feu ...
Ven 21 Juil 2017, 21:47 par Gustyne

» Un couple retrouvé ... 75 ans après ...
Ven 21 Juil 2017, 16:43 par Damkipik

» Huile de palme, à interdire ou pas ?
Ven 21 Juil 2017, 07:49 par Damkipik

» Euro de football féminin
Jeu 20 Juil 2017, 20:29 par Frimousse73

» Une jeune fille défie l'Arabie saoudite en mini-jupe
Jeu 20 Juil 2017, 16:22 par Damkipik

» Ouksétikison !!!!
Mer 19 Juil 2017, 20:52 par DoMi

» Laurence haïm quitte en marche
Mer 19 Juil 2017, 17:29 par papacoz

» Un immense iceberg
Mer 19 Juil 2017, 16:01 par Halona


"Restez forts": harcelée, son dernier message avant son suicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Restez forts": harcelée, son dernier message avant son suicide

Message par Copernic le Dim 19 Mar 2017, 18:10



Emilie avait 16 ans quand elle a décidé d'en finir brutalement avec la vie. La jeune fille a mis fin à ses jours en se défenestrant le 19 décembre 2015. Alors que la plupart des adolescents s'épanouissent à l'école et se dirigent plus ou moins tranquillement vers l'âge adulte, Emilie a subi l'humiliation, les moqueries, le rejet de ses camarades de classe du collège Notre-Dame-de-la-Paix à Lille. À sa disparition, ses parents ont découvert qu'elle consignait ses drames quotidiens dans un récit qu'elle adressait à d'autres victimes de harcèlement. Elle leur enjoignait de "rester forts". C'est le titre qu'ils ont donné à leur livre, qui mélange les écrits d'Emilie à leurs mots d'amour et leurs interrogations. Sa maman, la gorge nouée, est revenue sur la vie d'Emilie, sur ses regrets et son envie de changer les choses pour tous les jeunes boucs émissaires.

Ce livre, il a été avant tout écrit comme un hommage à Emilie?
Emilie avait écrit un texte sur le harcèlement et on est persuadé qu'elle voulait qu'il soit publié. Elle s'adresse à ceux qui souffrent: "battez-vous", leur dit-elle. Nos proches nous poussaient à le publier. Quand Emilie s'est suicidée, La Voix du Nord a écrit un article et il y a eu une première vague de médiatisation. Le papa d'Emilie qui est écrivain a été contacté par deux maisons d'édition. Dans la mesure ou le texte d'Emilie n'était pas achevé et qu'il était relativement court, on a décidé d'écrire nos propres textes en hommage.

C'est vous qui avez choisi la photo qui sert de couverture à "Rester fort". Pourquoi celle-là?
C'est sa grande soeur qui a pris cette photo d'Emilie sur la terrasse de la maison familiale. À cette époque, Emilie n'était pas victime de harcèlement. Elle avait de la joie de vivre, elle était souriante, elle était belle, c'était avant tout ça et c'est pour ça qu'on a choisi cette photo-là.

Sa disparition est récente. Je suppose que parler d'Emilie remue des souvenirs, bons et mauvais. Pourquoi avoir voulu publier ce livre aussi vite après son décès? Pour la garder encore un peu en vie?
Son suicide fait suite à un harcèlement scolaire. Ça a été médiatisé. C'est un sujet de société. Il y a des élections présidentielles qui se préparent: on voudrait reparler du harcèlement scolaire. On veut sensibiliser à cette question par le biais du témoignage d'Emilie, tres précis et détaillé de ce qu'est le harcèlement scolaire au quotidien, de la destruction que ça génère, de l'isolement de la victime.

Emilie a été harcelée à l'école pendant plusieurs mois mais elle ne vous en a pas parlé tout de suite. Vous comprenez sa décision?
Elle se préocuppait beaucoup de son entourage, elle ne voulait pas nous inquiéter. C'était terrible: on voit bien en lisant son texte qu'elle croyait ce que ses harceleurs disaient d'elle. Elle avait interiorisé tout ce qu'elle avait entendu: elle écrit "je suis une merde", elle avait honte. Quand elle nous en a parlé, j'ai voulu porter plainte mais elle m'a suppliée de ne pas le faire. Elle avait peur.

Dans ce texte, Emilie écrit: "Battez-vous, restez forts, on finit par s'en sortir". Finalement, elle n'y croyait pas vraiment, vu l'issue tragique qu'elle a choisie...
Elle le croyait sincèrement en seconde, au lycée professionnel. C'était une très belle année pour elle quand elle a quitté l'enfer du college. Elle a intégré la boulangerie-pâtisserie, elle a fêté ses 16 ans avec ses copains et ses copines, elle a reçu des cadeaux, il y avait des banderoles. C'était une période de joie, d'espoir. Je pense qu'elle y croyait à ce moment-là. Mais la formation était difficile physiquement, il fallait se lever tôt, porter des charges lourdes. Au bout d'un moment, elle s'est dit qu'elle allait devoir renoncer à être pâtissière. Cet échec a relancé la dépression qu'elle avait déjà traversée à 14 ans. Son état s'est dégradé et au fil des mois, c'est devenu de pire en pire. C'était le début de la fin. Elle a fini son année par correspondance, elle s'est battue. Elle a intégré un autre lycée public mais elle n'y est restée que deux jours. apres, elle a fini sa première par correspondance. Elle a ensuite intégré un autre lycée public. Elle a tenu deux jours. Aucun élève ne lui a parlé, le professeur ne l'a pas présentée à la classe. À ce moment la, son angoisse de l'école, sa phobie scolaire est revenue. Elle a pris de nouveaux traitements contre la dépression.

Comment expliquez-vous que personne ne lui ai parlé?
La rentrée avait eu lieu dix jours avant. Les dix premiers jours, il y avait déjà des groupes qui s'étaient formés et puis, quand on prépare un bac, on a déjà été ensemble l'année précédente, les élèves se connaissaient déjà. Elle a été ignorée, ce qui est une forme de violence. À ce moment-là, il n'y avait pas de place dans la clinique pour ados où elle avait déjà été traitée, elle a dû aller en hopital psychiatrique mais ce n'était pas du tout adapté à sa condition. Elle s'est retrouvée avec des adultes sédatés, sans domicile. Elle s'est dit: "Ma vie ça va être ça. Je ne sais pas suivre des études, je n'aurai pas de métier, je ne fonderai pas de famille, que va être mon avenir? Ma vie, ça va être des traitements, des hôpitaux..." Elle ne voulait pas de tout ça et quand elle est passée à l'acte, c'était pour elle une forme de libération. Ça nous soulage d'ailleurs: on se dit que c'était son voeu, c'est ce qu'elle souhaitait. C'est la seule chose qui nous console.

Est-ce que le suicide d'Emilie a provoqué des témoignages d'autres parents, d'autres jeunes, des réactions chez ceux qui étaient responsables du harcèlement?
Apres la première vague de médiatisation, j'ai rencontré une douzaine de jeunes issus de l'établissement où elle avait été victime de harcèlement. Ils avaient entre 15 et 28 ans et ils ont tous vécu de graves violences dans cet établissement-là. Le cas d'Emilie n'était pas un cas isolé, ça dure depuis des années avec la complicité des adultes. Ils ne s'intéressent qu'à leur réputation prestigieuse de boîte à BAC et ils n'en n'ont rien à faire de la violence au sein de leur établissement. Les quelques fois où l'école a réagi, c'était le plus souvent pour prendre le parti des harceleurs.

Dans ce livre, vous parlez de l'épisode de dépression que vous avez traversée après le décès de votre fille. Comment allez-vous aujourd'hui, vous, le papa d'Emilie, vos enfants?
On n'a pas vécu le drame de la même maniere. On est tous affectés par sa disparition mais pas de la même façon. Moi je me suis effondrée tout de suite, j'ai été hospitalisée, j'avais envie de la rejoindre. Depuis le premier anniversaire de son décès, il y a une légère amélioration de mon état même si je suis sous antidépresseurs et anxiolytiques. Pour son papa, ses frère et soeurs, la vie n'est plus la même. Sa demi-soeur qui est jeune maman et attend un deuxième enfant, s'est posée plein de questions sur l'éducation après la mort d'Emilie. Elle a mis son enfant dans une école Montessori et je pense que ce qui s'est passé avec Emilie n'y est pas pour rien dans ce choix. En tant que mère, tout ça, c'est dur. Quand on donne naissance à un enfant, on ne peut pas imaginer qu'il décède avant nous.

Finalement, quand Emilie écrivait qu'il fallait "rester fort", c'est un peu à vous qu'elle s'adresse aujourd'hui...
Rester fort, j'essaie de l'être, de me le dire régulièrement, j'essaie d'être digne d'elle.
avatar
Copernic

Administrateur



Revenir en haut Aller en bas

Re: "Restez forts": harcelée, son dernier message avant son suicide

Message par blandine le Dim 19 Mar 2017, 19:03

J ai vu le reportage dimanche soir sur Tf1 si je ne me trompe pas

Quel enfer ,elle a vécu cette jeune fille affraid

Et le chagrin des parents c'est atroce
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: "Restez forts": harcelée, son dernier message avant son suicide

Message par canelle le Mar 21 Mar 2017, 08:03

Vu aussi ce reportage, j'ai peine à croire que l'encadrement n'ait rien vu. Honte à eux.
avatar
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: "Restez forts": harcelée, son dernier message avant son suicide

Message par blandine le Mar 21 Mar 2017, 20:32

Ils voient mais se taisent ,ils ont trop peur des autres parents
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: "Restez forts": harcelée, son dernier message avant son suicide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum