Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 90 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est l'ours5785

Nos membres ont posté un total de 635861 messages dans 41986 sujets
Derniers sujets
» Bonjour / Bonsoir
Hier à 21:59 par Alizarine

» Joyeux anniversaire Sophie
Hier à 21:46 par canelle

» Eviter un conflit de voisinage pour des feuilles mortes
Hier à 21:02 par blandine

» Un texte qui a fait réagir le site Dreuz info
Hier à 20:55 par blandine

» One Planet Summit
Hier à 20:49 par blandine

» Comment les réseaux sociaux ont modifiés notre comportement
Hier à 20:48 par blandine

» Un homme de 33 ans annonce à chaque fois qu’il s’appelle Jésus Christ.
Hier à 20:43 par blandine

» Johnny est parti à son tour cette nuit
Hier à 20:42 par blandine

» Un accident entre un TER et un bus dans le sud-ouest
Hier à 20:35 par blandine

» Prise de contact...
Hier à 20:14 par girolette

» des nouvelles de papacoz:
Hier à 18:53 par papacoz

» Une pluie d'étoiles filantes cette nuit (du 13 au 14 décembre)
Hier à 12:46 par Sophie

» Strasbourg: Un Anticafé où l'on paie au temps et pas à la conso ouvre le 18 décembre
Mer 13 Déc 2017, 20:11 par bavard

» complètement fou mais génial
Mer 13 Déc 2017, 19:25 par rose04

» États-Unis: vague de soutien pour un enfant harcelé à l'école
Mer 13 Déc 2017, 18:37 par bavard

» En voila un bon métier
Mer 13 Déc 2017, 18:09 par rose04

» Le suicide
Mer 13 Déc 2017, 16:47 par cmoi

» Des médicaments sans ordonnance en vente sur internet
Mer 13 Déc 2017, 16:45 par blandine

» Beaucoup d'hommes sont préoccupés par la taille de leur pénis
Mer 13 Déc 2017, 16:30 par blandine

» On a parlé du smartphone, bricolons pour lui
Mer 13 Déc 2017, 15:24 par Frimousse73

» Ceux qui ont un chat reconnaissent ils le leur ?
Mer 13 Déc 2017, 15:06 par Frimousse73

» Début décembre très froid et le réchauffement dans tout ça ?
Mer 13 Déc 2017, 14:16 par Frimousse73

» Les téléphones portables seront interdits dans les écoles a partir de la rentrée 2018
Mer 13 Déc 2017, 11:19 par papacoz

» Scandaleux
Mer 13 Déc 2017, 09:55 par papacoz

» Si vous avez du mal à emballer vos cadeaux pour noêl ou autre
Mar 12 Déc 2017, 17:57 par canelle

» Dansons le tango
Mar 12 Déc 2017, 16:15 par bavard

» Un ferry s'est échoué dimanche dans le port de Calais
Lun 11 Déc 2017, 21:40 par DoMi

» Ce qui nous lie
Lun 11 Déc 2017, 19:43 par Copernic

» Du sorbitol de Picardie parmi les armes de daech abandonnées...
Lun 11 Déc 2017, 17:11 par Damkipik

» Comment on va faire pour y aller ?" : Johnny inhumé à Saint-Barth, ses fans ne comprennent pas
Lun 11 Déc 2017, 10:02 par papacoz

» Le magicien Dani lary
Lun 11 Déc 2017, 08:53 par Frimousse73

» Aimez-vous le chocolat ?
Dim 10 Déc 2017, 22:01 par Gustyne

» titus sera abscent du
Dim 10 Déc 2017, 19:32 par cmoi

» Spécial arnaques de fétes
Dim 10 Déc 2017, 19:28 par moguilev

» Ouksétikison !!!!
Dim 10 Déc 2017, 19:19 par DoMi

» 10 signes qui montrent que votre homme est un radin
Dim 10 Déc 2017, 19:14 par moguilev

» La triste demande d’un petit garçon au père Noël
Dim 10 Déc 2017, 12:07 par canelle

» Une amende pour les parents en retard à l'école
Dim 10 Déc 2017, 11:17 par canelle

» Johnny le populaire et intelligentsia française...
Dim 10 Déc 2017, 07:26 par Damkipik

» Cherche idées pour Noël
Sam 09 Déc 2017, 21:12 par DoMi

» Jean d'Ormesson est décédé
Sam 09 Déc 2017, 18:48 par cmoi

» Cash Investigation en question
Sam 09 Déc 2017, 18:36 par bavard

» Des drones au secours de la santé des salariés japonais !!!
Sam 09 Déc 2017, 08:11 par Damkipik

» L'Education Nationale dans la tourmente.
Ven 08 Déc 2017, 17:47 par canelle

» Cet homme a 278 piercings sur le pénis
Ven 08 Déc 2017, 17:44 par Damkipik

» Mort de Patrick Henry détenu depuis 40 ans
Ven 08 Déc 2017, 12:28 par cmoi

» Gâteau mousseline
Mer 06 Déc 2017, 17:47 par Damkipik

» Regardez bien cette photo
Mar 05 Déc 2017, 20:41 par blandine

» Une éducatrice agressée dans une école namuroise: "Je me suis interposée et c'est ma jambe qui a tout pris"
Mar 05 Déc 2017, 11:57 par canelle

» La belle danse
Mar 05 Déc 2017, 11:44 par canelle


Un job d'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un job d'été

Message par Copernic le Ven 14 Juil 2017, 15:39

Qu'avez vous fait comme job d'été lorsque vous étiez ados ou étudiant ? Et vos enfants à la maison ?
avatar
Copernic

Administrateur



Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Damkipik le Ven 14 Juil 2017, 15:49

J'ai été monitrice de colonie de vacances. Juste une fois si je me souviens bien.
Ensuite j'ai été journaliste stagiaire pour remplacer durant les congés d'été les journalistes en vacance.
avatar
Damkipik

Membre de BREZOLAND



http://www.consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Sophie le Ven 14 Juil 2017, 16:51

Ouvrière dans l'usine dans laquelle travaillait mon père. Il fallait réceptionner à la sortie d'un immense four des boites à oeufs (en pâte à papier), les compter, et quand on en avait 150 il fallait les passer dans l'empaqueteuse, fermer le paquet et aller le mettre sur une palette. Normalement tout était automatique : les boites glissaient sur un tapis, étaient mises à la verticale par une palette qui comptait et faisait une marque toutes les 150 boites, mais ça ne marchait jamais correctement : il y avait des bourrages à la sortie du four, ou dans les virages du tapis, la palette se relevait parfois à vide et donc ça comptait mal, le sac se déchirait, etc, bref c'était du boulot intense et je n'avais pas souvent le temps de ne serait-ce que boire (parce qu'évidemment il faisait 40° si près des fours), alors pour ce qui est des pauses pipi il ne fallait pas y compter. Comme j'étais là seulement pour l'été, on n'était pas spécialement sympa pour l'heure de ma pause, je passais dans les premières, au bout de 2h, bref j'avais ensuite 6h à faire sans interruption. J'ai trouvé ça super dur. Je pensais tout le temps à ceux dont c'était la vie. Dure vie. Boulot répétitif, crevant, pas valorisant ...

Un autre été j'ai été laborantine dans un labo photo. C'était une boite photo d'été, vous savez, les mecs sur les plages qui vous demandent si vous voulez bien qu'ils fassent des photos de votre famille et qui vous les vendent après. A l'époque le numérique n'était pas autant développé que maintenant. Si on voulait de la qualité, c'était de l'argentique. Donc j'arrivais au magasin vers 13h et je développais les pellicules de la matinée. C'était du noir et blanc. Mais le patron avait fait des économies sur tout, en particulier sur le labo photo. J'avais deux boites pour développer mes pellicules comme en ont les amateurs, des boites dans lesquelles on peut mettre au max 6 pellicules. Et il faut enrouler chaque pellicule dans une bobine (tout ça dans le noir), remplir de révélateur, remuer la boite, fixateur, remuer, etc. On ne peut pas mettre et faire autre chose. Bref ça prenait un temps fou. Quand j'avais fini les pellicules du matin, c'était déjà 19h et arrivaient les pellicules de l'après midi. C'était reparti .... Je finissais en général vers 5h du matin. Je devais aussi faire une planche contact de chaque bobine, la plus belle possible, car les clients qui venaient en magasin voir leurs photos choisissaient sur cette planche contact. Après seulement leur photo était tirée en grand. Au début (1 semaine) je faisais ça aussi, mais je n'ai pas réussi à tenir le rythme alors il a embauché quelqu'un, une pro, une saisonnière qui faisait ça toute sa vie. J'avais annoncé que je quitterai le truc fin août (pour retrouver mon vrai boulot en septembre) alors la saisonnière allait prendre la relève, mais elle a annoncé ses conditions : une vraie barrique pour développer les pellicules, cad une grande barrique tu accroches tout simplement tes pellicules qui pendouillent dedans, ça va hyper vite, t'en fais 20 d'un coup, etc. J'ai eu droit à ça la dernière semaine : quel confort !!
avatar
Sophie

Membre de BREZOLAND



http://scrapfofie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Sophie le Ven 14 Juil 2017, 16:58

Ah ouais aussi, dans le labo photo ... En fait c'était juste le fond du magasin, le patron avait mis un gros rideau pour séparer, ça faisait bien le noir, ok. Mais ... l'interrupteur de la pièce était du côté extérieur du rideau et juste au dessus (ou au dessous ...) de l'interrupteur des WC ... Et arriva un jour ce qui devait arriver : pendant que je chargeais une boite avec ses 6 bobines quelqu'un s'est trompé et a allumé ma pièce au lieu d'allumer les WC ! 6 pellicules foutues ! Ça ne pardonne pas. En plus c'était celles de mon photographe préféré, un gentil timide à qui en plus le patron avait donné le secteur le plus dur (la plage la plus éloignée du centre ville, et plus "populaire" donc très peu de gens venaient voir ses photos)
avatar
Sophie

Membre de BREZOLAND



http://scrapfofie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Invité le Ven 14 Juil 2017, 19:03

Sophie a écrit:Ouvrière dans l'usine dans laquelle travaillait mon père. Il fallait réceptionner à la sortie d'un immense four des boites à oeufs (en pâte à papier), les compter, et quand on en avait 150 il fallait les passer dans l'empaqueteuse, fermer le paquet et aller le mettre sur une palette. Normalement tout était automatique : les boites glissaient sur un tapis, étaient mises à la verticale par une palette qui comptait et faisait une marque toutes les 150 boites, mais ça ne marchait jamais correctement : il y avait des bourrages à la sortie du four, ou dans les virages du tapis, la palette se relevait parfois à vide et donc ça comptait mal, le sac se déchirait, etc, bref c'était du boulot intense et je n'avais pas souvent le temps de ne serait-ce que boire (parce qu'évidemment il faisait 40° si près des fours), alors pour ce qui est des pauses pipi il ne fallait pas y comp

ter. Comme j'étais là seulement pour l'été, on n'était pas spécialement sympa pour l'heure de ma pause, je passais dans les premières, au bout de 2h, bref j'avais ensuite 6h à faire sans interruption. J'ai trouvé ça super dur. Je pensais tout le temps à ceux dont c'était la vie. Dure vie. Boulot répétitif, crevant, pas valorisant ...

Un autre été j'ai été laborantine dans un labo photo. C'était une boite photo d'été, vous savez, les mecs sur les plages qui vous demandent si vous voulez bien qu'ils fassent des photos de votre famille et qui vous les vendent après. A l'époque le numérique n'était pas autant développé que maintenant. Si on voulait de la qualité, c'était de l'argentique. Donc j'arrivais au magasin vers 13h et je développais les pellicules de la matinée. C'était du noir et blanc. Mais le patron avait fait des économies sur tout, en particulier sur le labo photo. J'avais deux boites pour développer mes pellicules comme en ont les amateurs, des boites dans lesquelles on peut mettre au max 6 pellicules. Et il faut enrouler chaque pellicule dans une bobine (tout ça dans le noir), remplir de révélateur, remuer la boite, fixateur, remuer, etc. On ne peut pas mettre et faire autre chose. Bref ça prenait un temps fou. Quand j'avais fini les pellicules du matin, c'était déjà 19h et arrivaient les pellicules de l'après midi. C'était reparti .... Je finissais en général vers 5h du matin. Je devais aussi faire une planche contact de chaque bobine, la plus belle possible, car les clients qui venaient en magasin voir leurs photos choisissaient sur cette planche contact. Après seulement leur photo était tirée en grand. Au début (1 semaine) je faisais ça aussi, mais je n'ai pas réussi à tenir le rythme alors il a embauché quelqu'un, une pro, une saisonnière qui faisait ça toute sa vie. J'avais annoncé que je quitterai le truc fin août (pour retrouver mon vrai boulot en septembre) alors la saisonnière allait prendre la relève, mais elle a annoncé ses conditions : une vraie barrique pour développer les pellicules, cad une grande barrique tu accroches tout simplement tes pellicules qui pendouillent dedans, ça va hyper vite, t'en fais 20 d'un coup, etc. J'ai eu droit à ça la dernière semaine : quel confort !!



wouahhh quel parcours !!!!!
c'est fou ce qu'il faut faire pour gagner qq deniers !!!!
Bravo à Toi
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Invité le Ven 14 Juil 2017, 19:07

jamais étudiante mais statut nouvellement séparée à l'époque ai turbiné en hôtellerie restauration pleine saison estivale sur la côte purée !!!!! ké galère .......
Le patron me logeait gratos avec deux polonaises dans le sous-sol de son hôtel je vous passe les détails
une infamie sans nom .......
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par canelle le Ven 14 Juil 2017, 19:42

Jamais fait de job d'été, je n'ai pas fait des études très longues et il y avait suffisamment à faire chez mes parents.
avatar
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Gustyne le Ven 14 Juil 2017, 20:04

Deux étés de suite je fus monitrice de colonie de vacances .... pour une école privée et de jeunes enfants de familles en difficultés ...
Et c'était près de Compiègne ... il me semble que celà s'appelé Béthisy !
C'était sympa, une bonne entente ...
Pas payée cher mais ... nourrie logée blanchie !
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Caroline12 le Sam 15 Juil 2017, 14:30

J'ai été monitrice dans une garderie pendant les deux mois de vacances et cela pendant trois ans. J'en garde un bon souvenir.
avatar
Caroline12

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Syra le Dim 20 Aoû 2017, 15:37

Ayant passé mon BAFA à 17 ans, j'ai aussi fait des colonies de vacances et centres aérés pendant plusieurs années ensuite.
C'était une bonne chose : je m'y suis fait des amis que j'ai encore aujourd'hui.
avatar
Syra

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Un job d'été

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum