Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 94 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bebedamour

Nos membres ont posté un total de 627965 messages dans 41493 sujets
Derniers sujets
» Ce n'est pas du racisme, mais de la pédagogie
Hier à 20:43 par Christophe

» A toi ma fille qui se bat contre la mucoviscidose
Hier à 20:05 par Frimousse73

» En Allemagne ,vous avez le droit de péter a proximité d'un policier
Hier à 20:05 par blandine

» Une offre peu commune mais pourtant bien réelle
Hier à 19:59 par blandine

» L'apocalypse commence le 23 septembre 2017
Hier à 19:58 par blandine

» Une création décalée et originale
Hier à 19:53 par blandine

» Bonjour / Bonsoir
Hier à 19:51 par blandine

» Un restaurateur refuse les enfants de moins de 4 ans
Hier à 19:02 par blandine

» Quel livre avez vous lu aujurd'hui ?
Hier à 18:50 par canelle

» Quel bloqueur de publicités utilisez vous ?
Hier à 15:22 par Copernic

» Comment traiter le rhume avec l'homéophatie
Hier à 15:16 par Channah

» Un morceau vieux de presque 3500 ans...
Hier à 07:33 par Damkipik

» Un peu d'humour
Hier à 02:15 par titus2

» Des compresses vieilles de 9 ans retrouvées dans son corps
Ven 22 Sep 2017, 23:21 par girolette

» Liliane Bettencourt est décédée
Ven 22 Sep 2017, 22:23 par Gustyne

» En France la police n'a pas bonne réputation
Ven 22 Sep 2017, 13:39 par canelle

» dans mes oreilles en ce moment
Jeu 21 Sep 2017, 22:23 par Frimousse73

» L'homme qui a sauvé le monde est décédé
Jeu 21 Sep 2017, 20:43 par blandine

» Maison de retraite : décret et restriction budgétaire
Jeu 21 Sep 2017, 19:16 par Frimousse73

» Sur iOS 11, le mode avion ne désactive ni le WiFi ni le Bluetooth
Jeu 21 Sep 2017, 19:08 par Copernic

» Exclue de son établissement en raison de sa forte poitrine
Jeu 21 Sep 2017, 17:17 par papacoz

» Tout le monde s'en moque mais je le dis quand même.......
Jeu 21 Sep 2017, 16:33 par blandine

» Adjugé-----vendu
Jeu 21 Sep 2017, 11:16 par girolette

» Ce mardi à 20h55, France 3 diffuse "Le Viol"
Jeu 21 Sep 2017, 08:34 par canelle

» Une affiche fait scandale a Béziers
Mer 20 Sep 2017, 15:29 par blandine

» Nous avons constaté une anomalie....
Mer 20 Sep 2017, 09:03 par Frimousse73

» après le lévothyrox vient le tour d'Essure
Mer 20 Sep 2017, 08:52 par Frimousse73

» La mante sur tf1
Mer 20 Sep 2017, 08:40 par Frimousse73

» Une prouesse chirurgicale jamais réalisée avant !
Mar 19 Sep 2017, 19:35 par Sophie

» je vous quitte une semaine
Mar 19 Sep 2017, 19:06 par Sophie

» Pire que la malédiction de Sisyphe, le ménage !
Mar 19 Sep 2017, 17:06 par blandine

» L'Etat peut refuser certains prénoms d'enfants
Mar 19 Sep 2017, 16:03 par blandine

»  faut arreter les conn.....ies!!!!!!!!!!!!
Mar 19 Sep 2017, 12:33 par Arthénice

» Un nouveau dispositif de sécurisation de la tour Eiffel
Lun 18 Sep 2017, 22:08 par girolette

» 5 prédateurs a fuir lors des soirées
Lun 18 Sep 2017, 20:47 par blandine

» "être au première loge!"
Lun 18 Sep 2017, 20:45 par Frimousse73

» Bétisier à la Sécurité Sociale
Lun 18 Sep 2017, 20:38 par blandine

» Un médicament pour atténuer le traumatisme après attentat
Lun 18 Sep 2017, 18:03 par Arthénice

» Six mois de prison ferme pour avoir tué un chat
Lun 18 Sep 2017, 16:56 par Damkipik

» Facture acquittée
Lun 18 Sep 2017, 16:19 par blandine

» Des pécheurs russes ont attrapé un poisson dont le poids estimé dépasse une tonne.
Lun 18 Sep 2017, 11:52 par scoopy

» Prenez vous du Levothyrox ?
Lun 18 Sep 2017, 08:15 par Damkipik

» Joyeux anniversaire Joy
Lun 18 Sep 2017, 00:43 par joy

» Si tu étais un des 7 péchés capitaux ?
Dim 17 Sep 2017, 23:57 par canelle

» Les cultures de Fukushima arriveront elles en France ?
Dim 17 Sep 2017, 22:52 par girolette

» A toute chose malheur est bon !
Dim 17 Sep 2017, 22:13 par girolette

» Peut on demander l'heure a des policiers en faction ?
Dim 17 Sep 2017, 17:39 par blandine

» Le camembert français bloqué à la frontière chinoise
Dim 17 Sep 2017, 17:35 par girolette

» Le grand tabou des agressions sexuelles sur les femmes SDF
Dim 17 Sep 2017, 16:41 par girolette

» Un excercice de math qui scandalise
Dim 17 Sep 2017, 10:46 par papybarbus


Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par blandine le Mar 12 Sep 2017, 16:02

Patrick Henry, 64 ans, sera-t-il libéré pour raisons médicales ? Le tribunal d’application des peines de Melun, qui examinait à huis clos ce mardi sa requête, rendra sa décision vendredi.

Selon l’avocat de Patrick Henry, condamné en 1977 à la prison à vie pour le meurtre du petit Philippe Bertrand, l’administration pénitentiaire et le parquet se sont dit « favorables » à la demande de suspension de peine.


Patrick Henry a présenté des garanties en termes de revenus et d’hébergement

« Les conditions relatives à son état de santé n’ont pas été discutées, le risque grave d’un renouvellement de l’infraction ne semble pas avoir été retenu par le parquet et les modalités concrètes de sa sortie de détention ont, semble-t-il, été jugées satisfaisantes », a détaillé Me Hugo Lévy au sortir de l’audience.

En effet, Patrick Henry, qui souffre d’un cancer, a présenté des garanties en termes de revenus et d’hébergement. « Il touchera une retraite, une amie s’est engagée à lui louer un appartement », a souligné l’avocat. Aujourd’hui, au vu de l’état de santé du détenu et des garanties qu’il présente, une décision favorable serait « rationnelle et conforme aux obligations de la France vis-à-vis de la Cour européenne des Droits de l’Homme », a ainsi argumenté Me Hugo Lévy, avant de conclure : « Les prisons ne sont pas faites pour voir mourir les gens. »

Patrick Henry, l’un des plus anciens prisonniers de France

Si le tribunal accède à la requête de Patrick Henry, la suspension de peine sera mise à exécution samedi. Pour rappel, le tristement célèbre détenu est l’un des plus anciens prisonniers de France. Lors de son procès, il a échappé de justesse à la guillotine, grâce notamment à la plaidoirie de son avocat Robert Badint

Libéré sous conditions en 2001, Patrick Henry était revenu derrière les barreaux, après avoir été interpellé l’année suivante en Espagne avec dix kilos de cannabis. Il a depuis présenté plusieurs demandes de libération conditionnelle, dont la dernière avait été acceptée en janvier 2016 par le tribunal d’application des peines de Melun, avant d’être rejetée par la cour d’appel de Paris.
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gilles Scott le Mar 12 Sep 2017, 18:26

Etat de santé précaire ou non, cet enfoiré est pourri jusqu'à la moelle !!! Quand il avait été libéré, je me souviens qu'avant son affaire de drogue, il avait déjà été interpelé pour un vol d'outillage dans un magasin. Interrogé sur ces faits à l'époque, il n'avait rien trouvé de mieux à dire pour sa défense "Il y avait la queue à la caisse, je n'allais quand même pas perdre mon temps pour quelques outils".
Puis son trafic de drogue l'a fait retourner au gnouf dont il ne devrait sortir que dans des planches en sapin de la plus médiocre qualité possible.
Il faut quand même se souvenir du motif qui l'avait fait condamner à perpète au lieu d'être tout simplement raccourci sur la bascule à Charlot ... Il peut dire merci à Badinter !!!

affraid
avatar
Gilles Scott

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par blandine le Jeu 14 Sep 2017, 11:14

Santé ou pas qu'il reste en prison Twisted Evil
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Maria-Lys le Jeu 14 Sep 2017, 12:01

   Ne pas oublier ceci :


 L'affaire Patrick Henry Philippe Bertrand, 8 ans, est un jeune écolier de Troyes (Aube). Ce 30 janvier 1976, à l'heure de la pause déjeuner, il quitte son école en compagnie de Dominique Meignien, un camarade de classe avec qui il a l'habitude de faire une partie du chemin pour rentrer chez lui. Les deux enfants se séparent lorsque Philippe s'arrête, comme il le fait tous les jours, devant l'école maternelle de son jeune frère pour le raccompagner à la maison. Dominique sera la dernière personne à avoir vu Philippe vivant. Le garçonnet a été enlevé par un mystérieux kidnappeur qui appelle ses parents quelques minutes seulement après son méfait. Au téléphone il leur réclame une rançon de un million de francs s'ils veulent revoir leur fils vivant. Immédiatement, la police est alertée, et un dispositif d'écoute téléphonique est mis en place au domicile des Bertrand. En début de soirée, le ravisseur rappelle. Les parents ont eu consigne de faire durer au maximum la communication afin de permettre aux techniciens des télécommunications de localiser le lieu de l'appel. Ce qu'ils réussissent à faire au bout de quelques minutes. Il s'agit d'une cabine téléphonique de la commune de Bréviandes, située dans la banlieue sud de Troyes.



Des véhicules de police sont alors envoyés sur place avec pour consigne de suivre discrètement le ravisseur jusqu'à sa cache. Une première équipe de la PJ arrive sur place alors que le suspect est encore au bout du fil. La voiture est stationnée de manière à ne pas éveiller ses soupçons en attendant le début de la filature. Mais tout ne se passe pas comme prévu. A la suite d'une incompréhension sur la stratégie à tenir dans cette opération, un commandant de gendarmerie ordonne à ses hommes d'interpeller le ravisseur. Lorsqu'il voit la fourgonnette arrivée toutes sirènes hurlantes, ce dernier saute dans le talus et disparaît dans la nuit. L'intervention est un fiasco. C'est à ce moment que les policiers de l'OCRB, sous l'autorité du commissaire Charles Pellégrini, entrent dans l'enquête afin de renforcer le dispositif. Au bout de quelques jours, les investigations ne donnant pas de résultat, la presse est sollicitée pour diffuser un appel à témoin accompagné d'une photo de l'enfant. Les parents du garçonnet vont même être interviewés au journal télévisé mais cette médiatisation n'aboutit à rien et le ravisseur ne donne plus aucun signe de vie. Un gant de Philippe, déposé dans la boite aux lettres d'un prêtre proche de la famille, va un peu redonner d'espoir à M. et Mme Bertrand. A l'intérieur du vêtement, une lettre donne les instructions pour l'échange de la rançon. Le grand-père de Philippe, qui fait partie des plus grandes fortunes de la région, réunit un million de francs en espèces. Gérald Bertrand, le père de l'enfant entame alors un terrible jeu de piste en voiture suivi à distance par des policiers. En plusieurs étapes, des instructions lui sont délivrées pour aboutir jusqu'au lieu de remise de la rançon. Le ménage dure deux heures dans la nuit puis M. Bertrand arrive enfin à destination près du restaurant "La mangeoire" à Montieramey. Il dépose le sac de billet à l'endroit indiqué, en informe les policiers et rentre chez lui. En interrogeant les propriétaires du restaurant, les enquêteurs parviennent à établir un portrait-robot d'un client qui pourrait bien être le ravisseur. Mais tandis que les policiers sont toujours en planque près du sac, le patron de l'établissement reconnaît son client au volant d'un Citroën DS blanche. Le véhicule est immédiatement pourchassé mais trop rapide, il sème les policiers. Malgré tout sa plaque minéralogique a pu être relevée: 880 JA 10. Le propriétaire de la DS est facilement identifié. Il se nomme Patrick Henry et réside 5, rue de la République à Troyes. Il s'agit en plus d'un ami de la famille Bertrand. Le lendemain à 6 heures du matin il est interpellé à son domicile. Durant sa garde à vue l'homme se déclare étranger à toute cette affaire mais les hommes de l'OCRB ont acquis la conviction qu'ils tiennent bien le ravisseur de Philippe. Ne sachant pas où se trouve l'enfant et comme le temps presse, les policiers vont alors user de méthodes à la limite de la légalité pour tenter de le faire avouer. C'est ainsi que le commissaire Pellégrini l'emmène avec plusieurs de ses hommes dans une forêt isolée et va le menacer d'une arme et même tirer à côté de sa tête pour le faire craquer psychologiquement. Malgré ces menaces, Patrick Henry reste de marbre et au terme de ses 48 heures de garde à vue il est relâché le 13 février 1976. Devant les caméras de télévision, Patrick Henry clame son innocence et dans une interview il va même avoir le cynisme de déclarer que pour les ravisseurs d'enfants il est pour la peine de mort. Les jours suivants sa libération, il mène une vie normale et continue de crier à l'erreur judiciaire dès qu'un journaliste l'interroge mais un témoignage anonyme va considérablement aider les policiers. Ce mystérieux témoin va en effet informer la police que Patrick Henry fréquente régulièrement une pension de famille à Troyes. Le 17 février 1976, en se rendant sur place et en présentant sa photo au propriétaire ils apprennent que ce jeune homme loue bien une chambre dans l'établissement mais sous un faux nom et qu'il est même présent en ce moment. En frappant à sa porte les policiers entendent un claquement de volet. Leur suspect est en train d'essayer de leur échapper en passant par la fenêtre mais il réussissent tout de même à l'appréhender. Quelques minutes plus tard, en perquisitionnant l'appartement, ils découvrent un tapis roulé sous le lit. A l'intérieur se trouve le corps de l'enfant. Cette fois le doute n'est plus permis, Patrick Henry est bel et bien le ravisseur et le meurtrier de Philippe Bertrand. Désormais incarcéré à la prison de Chaumont, Patrick Henry va raconter au juge sa version de l'enlèvement. Il explique que le 30 janvier il a attendu le petit Philippe devant son école. Lorsqu'il est sorti, il lui a expliqué que ses parents avaient dû s'absenter en urgence et qu'ils l'avaient chargé de veiller sur lui jusqu'à leur retour. Comme Philippe connaissait Patrick Henry, il ne s'est pas méfié. Arrivé à sa chambre de la pension de famille, il a laissé l'enfant devant la télévision le temps de sortir pour faire sa demande de rançon depuis une cabine téléphonique. Arrive ensuite l'épisode de Bréviandes au cours duquel il parvient à échapper aux gendarmes en se cachant pendant deux heures dans les fourrés. A son retour, il se couche aux côtés de l'enfant endormi. Selon lui il l'aurait tué le lendemain matin en l'étouffant avec un mouchoir car il ne supportait plus ses pleurs. Il aurait ensuité enroulé le corps dans un tapis avant de le placer sous le lit puis serait parti quatre jours au ski avec des amis. Le jeu de piste pour la remise de la rançon intervient à son retour, puis il est arrêté dans les conditions que l'on connait. L'autopsie ne permet pas de dater avec précision la mort de Philippe Bertrand. Ce qui est certain, c'est qu'elle est survenue dès le début de sa captivité mais impossible de dire si c'était avant ou après l'arrestation ratée de la cabine téléphonique. La conviction des policiers est qu'il a été tué avant car l'enfant connaissait Patrick Henry et qu'il l'aurait évidemment dénoncé une fois libéré. Cette question restera à jamais en suspend. A l'annonce de l'atroce nouvelle, la France entière est révoltée. L'émotion culmine au moment des obsèques de l'enfant largement retransmises par la télévision. Tout le monde demande la peine de mort pour ce crime odieux. Certains membres éminents du gouvernement, comme Michel Poniatowski, ministre de l'intérieur ou Jean Lecanuet, Garde des sceaux, vont même sortir de leur réserve pour se prononcer en faveur de la peine capitale dans ce dossier. Pour couronner le tout, le propre père de Patrick Henry déclare dans une interview à la télévision que son fils ne mérite rien d'autre que la mort pour ce qu'il a fait. La pression populaire est telle qu'aucun avocat n'accepte d'assurer la défense de Patrick Henry hormis Me Robert Bocquillon. Ce dernier contacte alors Robert Badinter, alors avocat à Paris et ardent opposant à la peine de mort, afin de lui proposer de défendre l'accusé en sa compagnie. Par soucis de discrétion, les deux avocats se rencontrent dans un restaurant entre Troyes et Paris et Me Bocquillon présente le dossier de Patrick Henry à Me Badinter. Suite à cette entrevue, une certitude les réunit: rien de la passé, ni dans la vie de Patrick Henry n'est en mesure de lui faire bénéficier de la moindre circonstance atténuante. Le jeune homme est tout simplement indéfendable et il décident donc de transformer son procès en celui de la peine capitale. Les débats s'ouvrent devant la cour d'assises de l'Aube à Troyes le 18 janvier 1977. A suivre...


 il mérite de pourrir en prison !
 on ne touche pas à un enfant  !!!!
 il est nourrit et logé , que veut-il de plus !!!
 mais le petit lui  , à cause de lui ,
 n'a pas pu grandir ;

avatar
Maria-Lys

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Jeu 14 Sep 2017, 13:29

Une suspension de peine c'est beaucoup dire .... plutôt mourir ailleurs qu'en prison... seulement ...
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par canelle le Jeu 14 Sep 2017, 13:56

Qu'il meure en prison, je ne vois pas où est le problème, il y a des gens malades qui dorment dans la rue.
avatar
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Jeu 14 Sep 2017, 14:52

Je pense plutôt aux surveillants de détention..... qui n'ont pas besoin de celà !
Ils ont d'autres chats a fouetter .... qu'une toilette mortuaire ...
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Frimousse73 le Jeu 14 Sep 2017, 15:07

J me souviens de cette ordure lorsqu'il disait à la télé parlant de l'assassin "ce monstre ne mérite pas de vivre. Il mérite la guillotine"!! Qu'il crève en prison.
avatar
Frimousse73

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Maria-Lys le Jeu 14 Sep 2017, 16:18

                 entièrement d'accord avec vous Frimousse
et Canelle ;
et tu as entièrement raison Canelle , non seulement il y en a qui sont à
à la rue , et malade de surcroit , et bien souvent , ils attendent
un geste , un sourire , qui ne vient pas ; et beaucoup meurent
de froid  , de faim et de maladie ;
lui il est nourrit au frais de l'état , c'est à dire " nous " !
avatar
Maria-Lys

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Jeu 14 Sep 2017, 16:56

JUSTICE Il est hospitalisé depuis le 15 mai dans une unité sécurisée de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) en raison d'un cancer ...... 20minutes.fr ICI

Donc il n'est plus en détention depuis plusieurs semaines ....
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par canelle le Jeu 14 Sep 2017, 18:09

Gustyne a écrit:JUSTICE Il est hospitalisé depuis le 15 mai dans une unité sécurisée de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) en raison d'un cancer ...... 20minutes.fr ICI

Donc il n'est plus en détention depuis plusieurs semaines ....
Et bien le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est bien traité, cet hôpital n'est pas forcément pour tout le monde, difficile d'y accéder.
avatar
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gilles Scott le Jeu 14 Sep 2017, 18:19

canelle a écrit:
Gustyne a écrit:JUSTICE Il est hospitalisé depuis le 15 mai dans une unité sécurisée de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) en raison d'un cancer ...... 20minutes.fr ICI

Donc il n'est plus en détention depuis plusieurs semaines ....
Et bien le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est bien traité, cet hôpital n'est pas forcément pour tout le monde, difficile d'y accéder.


Quand on dit "Le crime ne paie pas" je pouffe !!! Quel quidam lambda peut être actuellement admis à la Salpêtrière ? Maintenant, quand on est la pire des ordures, on a droit à des égards de VIP .... Pour les autres circulez y a rien à voir !!!

scratch
avatar
Gilles Scott

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Jeu 14 Sep 2017, 18:43

Instructif a lire pour info" ... et comprendre le cas P.Henry qui n'est pas unique..... lemonde.fr ICI
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Maria-Lys le Jeu 14 Sep 2017, 18:55

           Entièrement d'accord avec vous Gilles Scott ;
  tout à l'heure , on pourrait presque le plaindre  !
  c'est un assassin , et en plus d'un petit bout de chou ;
  qui n'aura pas eu la chance de vivre autant que lui !!!
avatar
Maria-Lys

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Jeu 14 Sep 2017, 19:30

Gilles Scott a écrit:
canelle a écrit:
Donc il n'est plus en détention depuis plusieurs semaines ....[/size][/color]
Et bien le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est bien traité, cet hôpital n'est pas forcément pour tout le monde, difficile d'y accéder.

Quand on dit "Le crime ne paie pas" je pouffe !!! Quel quidam lambda peut être actuellement admis à la Salpêtrière ? Maintenant, quand on est la pire des ordures, on a droit à des égards de VIP .... Pour les autres circulez y a rien à voir !!!
scratch [/quote]

Oh mais je suis entièrement de votre avis, mais c'est la Loi .... il a travaillé, coté (sans doute) et il est soigné comme tout le monde, sous surveillance policière malgré tout...jusqu'a la décision finale, s'il n'est pas mort avant !
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Frimousse73 le Jeu 14 Sep 2017, 20:06

Est-il vraiment en phase terminale de son cancer? Je me souviens de Bousquet, je crois, qui avait été libéré pour raison et santé et qui ensuite gambadais comme un jeune homme ou presque....
avatar
Frimousse73

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Arthénice le Jeu 14 Sep 2017, 20:17

Bousquet il était en "zonzon" quand il a été hospitalisé
normalement pour les détenus qui ne peuvent pas ètre pris en charge par l'infirmerie de la prison ils sont tranférés dans des chambres sécurisées et gardées situées en étage élevé et ces chambres sont intégrées à un service lui mème sécurisé

Médicalement çà peut se comprendre pour une prise en charge. Et la prison est en droit une privation de liberté pas de soins
Je me place du coté médical pour le reste çà peut choquer je le comprends
avatar
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Ven 15 Sep 2017, 14:08

Patrick Henry, détenu depuis 40 ans, entre autres pour le meurtre d'un enfant, et atteint d'un cancer, a obtenu vendredi une suspension de peine pour raisons médicales, une décision ouvrant la voie à sa sortie de prison, a appris l'AFP auprès de son avocat et du parquet de Melun. La décision est conforme à l'avis de l'administration pénitentiaire et du parquet.

"Ayant exécuté une peine de réclusion criminelle à hauteur de quarante années d'enfermement et compte tenu de la maladie mortelle dont il souffre, nul ne peut raisonnablement considérer cette décision comme une faveur judiciaire injustifiée", a déclaré son avocat Hugo Lévy. La procureure de Melun Béatrice Angelelli a indiqué qu'il pourrait sortir dès samedi......
europe1 ICI

Dont acte !
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Arthénice le Ven 15 Sep 2017, 16:34

Alors là les bras m'en tombent autant je trouvais logique qu'il soit tranféré dans un service hospitalier autant la remise en liberté faut pas pousser
Enfin c'est mon sentiment mais il faudrait avoir lu le dossier pour juger en toute impartialité
avatar
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par blandine le Ven 15 Sep 2017, 17:12

Pour lui l'euthanasie serait trop douce Twisted Evil
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Gustyne le Ven 15 Sep 2017, 20:23

Son cancer serait a un stade avancé ai-je entendu aux info" locales ...
Sa première détention il l'a faite au centre pénitencier de Caen ...
Lorsqu'il est sorti il vivait aussi a Caen ...
Il est "connu" dans le coin !
avatar
Gustyne

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Patrick Henry : Condamné à la perpétuité, le détenu obtiendra-t-il une suspension de peine ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum