Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 90 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Shou

Nos membres ont posté un total de 589518 messages dans 37918 sujets
Derniers sujets
» Chansons
Hier à 23:50 par tendresse-95

» Les enfants jouent ils encore dehors ?
Hier à 23:39 par tendresse-95

» A 87 ans elle fugue de la maison de retraite
Hier à 22:31 par DoMi

» Déjà ras le bol du mariage princier à venir !!!
Hier à 20:12 par PetitBeurre

» ligne supplémentaire pour connexion internert
Hier à 13:11 par rose04

» Votre dîner (souper pour certains) de ce soir ....
Hier à 11:33 par Damkipik

» Insultes Désuètes et Oubliées : Mettez du Panache dans vos Gros-Mots !
Hier à 11:29 par Damkipik

» Val-d’Oise: Un adolescent ouvre une bouche à incendie, sa famille reçoit une facture de 2.000 euros
Hier à 11:24 par Damkipik

» Livre marquant
Hier à 11:11 par Damkipik

» Un cafard est resté coincé neuf jours dans l'oreille d'une femme
Sam 19 Mai 2018 - 22:14 par canelle

» Secret story c'est fini !!
Ven 18 Mai 2018 - 22:13 par zet

» Johnny Hallyday: Le fleuriste et le tatoueur de Saint-Barth n’en peuvent plus des fans du Taulier
Ven 18 Mai 2018 - 20:32 par blandine

» Fussillade dans une école de Santa fé
Ven 18 Mai 2018 - 20:18 par Damkipik

» La plus ancienne détenue de France a sollicité une grâce présidentielle
Ven 18 Mai 2018 - 20:05 par PetitBeurre

» Une fillette albinos assassinée au Mali
Ven 18 Mai 2018 - 14:49 par Arthénice

» N'ouvrez surtout pas ce virus envoyé sur Messenger
Ven 18 Mai 2018 - 14:44 par Arthénice

» L'homme au bras d'or...
Ven 18 Mai 2018 - 7:58 par Damkipik

» la contraception à travers les siecles....
Jeu 17 Mai 2018 - 22:53 par girolette

» A 12 ans il menace de faire exploser l'école
Jeu 17 Mai 2018 - 20:47 par blandine

» petits boulots d'avant....
Jeu 17 Mai 2018 - 14:44 par zet

» Fan des années 70/80
Jeu 17 Mai 2018 - 10:47 par PetitBeurre

» Quel bloqueur de publicités utilisez vous ?
Jeu 17 Mai 2018 - 10:34 par Copernic

» Blagues nulles
Mer 16 Mai 2018 - 17:00 par blandine

» 20 faits insolites sur.... le sexe....
Mer 16 Mai 2018 - 1:08 par girolette

» Gros succés du livre de Jean-Marie Le Pen
Mer 16 Mai 2018 - 1:03 par girolette

» Un prêtre et une nonne traversent à pied les alpes
Mar 15 Mai 2018 - 20:47 par blandine

» Macro fait son entrée au Musée Grévin
Mar 15 Mai 2018 - 20:11 par Frimousse73

» Bernadotte, une histoire surprenante dont j'ignorais les détails...
Mar 15 Mai 2018 - 18:11 par Damkipik

» Un supérette interdit l'entrée aux racistes
Mar 15 Mai 2018 - 10:27 par Gilles Scott

» Ecoeuré par l'eurovision
Mar 15 Mai 2018 - 8:56 par Frimousse73

» Inde :une troisième adolescente a été violée et brûlée vive
Mar 15 Mai 2018 - 8:38 par Frimousse73

» Attaque au couteau cette nuit à Paris
Lun 14 Mai 2018 - 23:09 par Frimousse73

» Technicien ou pas ?
Lun 14 Mai 2018 - 22:04 par zet

» jj cale
Lun 14 Mai 2018 - 21:30 par Sophie

» Bienvenu au 21éme siécle
Lun 14 Mai 2018 - 20:29 par blandine

» Face Book me demande des choses qui ne me plaisent pas...
Lun 14 Mai 2018 - 20:24 par PetitBeurre

» DVD ou Bluray ?
Lun 14 Mai 2018 - 17:52 par Copernic

» Levothyrox ;la nouvelle formule est une "aberration pharmacologique
Lun 14 Mai 2018 - 16:51 par Arthénice

» Normandie nue
Lun 14 Mai 2018 - 15:47 par Copernic

» Le tournage de Koh Lanta annulé: "Il y a eu une agression sexuelle"
Lun 14 Mai 2018 - 7:37 par scoopy

» L'épreuve des cylindres de fort boyard pourrait être supprimée l'an prochain
Lun 14 Mai 2018 - 0:06 par tendresse-95

» Comment une poignée de main peut révéler des problèmes de coeur
Dim 13 Mai 2018 - 20:29 par blandine

» Les chauves sont les hommes les plus séduisants
Dim 13 Mai 2018 - 18:42 par Damkipik

» Décédée aprés son appel au Samu ,une enquéte a été ouverte
Dim 13 Mai 2018 - 16:26 par blandine

» Les Chinois passés maîtres dans le contrôle de la pensée ?
Sam 12 Mai 2018 - 20:49 par tendresse-95

» Disparition d'une famille entiére en Meurthe-et-Moselle
Sam 12 Mai 2018 - 17:15 par Damkipik

» un peu de tendresse dans ce monde de brute ...
Ven 11 Mai 2018 - 20:59 par blandine

»  " Votre signe astrologique Chinois "
Ven 11 Mai 2018 - 17:19 par Damkipik

» À 85 ans, elle grille des feux rouges et fonce à 160 km/h
Ven 11 Mai 2018 - 16:25 par Alizarine

» Festival de cannes
Jeu 10 Mai 2018 - 21:24 par tendresse-95


Les erreurs médicales difficiles a recenser

Aller en bas

Les erreurs médicales difficiles a recenser

Message par blandine le Sam 25 Nov 2017 - 20:17


Leur nombre est difficile à évaluer car elles ne sont pas toujours imputables à un médecin mais peuvent relever de la malchance.

Dans son édition du 23 novembre, Le Parisien publiait un dossier sur les erreurs médicales, révélant que les chiffres sont minimisés et qu’une «omerta» entoure ce sujet épineux. En effet, selon le journal, «seuls» 1.153 cas d’événements indésirables graves liés aux soins ont été signalés depuis janvier par des professionnels de santé, alors que 60.000 personnes perdraient la vie chaque année en France des suites d’un accident médical. Mais ce chiffre n’est qu’une vague extrapolation, fruit de la somme de deux estimations: l’une faite par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’autre tirée d’un rapport du Sénat daté de 2013. En l’absence d’étude sur la question, difficile d’établir un état des lieux rationnel.

Il faut dire que le recensement des erreurs médicales n’est pas chose aisée. En effet, lorsqu’un événement indésirable grave survient - c’est-à-dire un événement inattendu ayant provoqué des conséquences graves pour le patient (mise en jeu du pronostic vital ou fonctionnel, décès, séquelles invalidantes...) -, il peut être la conséquence d’une faute du corps médical ou à un aléa. C’est le cas, par exemple, lorsqu’un patient se révèle être allergique à un produit anesthésique.

102 médecins reconnus fautifs

En théorie, les professionnels de santé ont l’obligation de déclarer les événements indésirables qu’ils observent sur le site gouvernemental dédié. Mais en l’absence d’expertise, ces données ne permettent pas d’estimer la part de responsabilité du professionnel de santé, et donc de savoir s’il y a eu ou non une erreur médicale. Il arrive alors que le patient adresse une réclamation au soignant. Pour en savoir plus sur la nature de ces plaintes, Le Figaro a interrogé Thierry Houselstein, médecin et directeur médical à la MACSF, assurance qui couvre environ 60% des professionnels de santé en France, dont plus de 141.000 médecins.

«Lorsqu’un patient a une réclamation vis-à-vis d’un professionnel de santé, ce dernier doit nous en faire part. En 2016, nous avons ainsi reçu 2.300 déclarations d’événements indésirables, explique Thierry Houselstein. Cela ne représente pas plus de 2% de l’ensemble des médecins que nous couvrons. C’est aux patients de choisir le mode de réclamation. Environ un tiers de ces réclamations se règle à l’amiable, un tiers en justice et le dernier tiers passe entre les mains des Commissions de Conciliation et d’indemnisation (CCI).»

Ces commissions sont chargées d’établir si la faute est imputable ou non au professionnel de santé, et donc si c’est à l’assurance ou non de payer. En 2016, 102 médecins assurés par la MACSF ont été reconnus comme fautifs, sur 446 dossiers expertisés par les CCI. «C’est le cas lorsqu’un chirurgien sectionne un nerf récurrent au cours d’une opération de la thyroïde sans avoir indiqué dans le compte-rendu opératoire qu’il avait repéré le nerf récurrent par exemple». En effet, la section d’un nerf récurrent au cours d’une thyroïdectomie est une conséquence malheureusement possible de cette opération et elle n’est pas considérée comme une faute médicale. Par contre, s’il s’avère que le chirurgien n’a pas suivi les bonnes pratiques opératoires, à savoir repérer et isoler ce nerf, il est en faute.

«De même, quand un médecin, après avoir réalisé une coloscopie chez un patient, le laisse rentrer chez lui alors qu’un doute persiste quant à l’éventualité d’une perforation», poursuit Thierry Houselstein. Dans les autres cas, les médecins n’ont pas été mis en cause. «C’est le cas lorsqu’un patient opéré du pied développe une algoneurodystrophie, un enraidissement douloureux et progressif d’une articulation: le chirurgien n’y est pour rien», poursuit l’assureur.

La chirurgie et la médecine générale les plus mises en cause

Selon le médecin de la MACSF, les 6 spécialités les plus concernées par les plaintes sont, dans l’ordre: la chirurgie orthopédique, la chirurgie du rachis, la médecine générale, l’anesthésie-réanimation, l’ophtalmologie et la radiologie. «En chirurgie, il arrive régulièrement que les patients considèrent les résultats comme insuffisants. Les plaintes visent aussi des infections liées aux soins ou bien des complications en rapport avec le geste opératoire», rapporte Thierry Houselstein. «Quant aux plaintes adressées aux médecins généralistes, elles concernent surtout des erreurs et des retards au diagnostic.»

Lorsque le médecin n’est pas jugé coupable mais qu’il y a bien eu une erreur médicale ayant entraîné une incapacité fonctionnelle supérieure à 25%, c’est l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam) qui prend le relais. Infections nosocomiales graves, certains accidents médicaux (sauf actes de chirurgie esthétique), dommages imputables à des vaccinations obligatoires, victimes du sang contaminé, du Médiator ou de la Dépakine: au total, 4575 demandes ont été déposées à l’Oniam en 2016. Parmi elles, 35% ont entraîné une indemnisation. À noter qu’une demande peut être faite dès lors que l’erreur médicale a été commise après le 4 septembre 2001. Depuis 2003, le nombre de demandes déposées à l’Oniam a presque triplé.



«Pour connaître précisément le nombre d’erreurs médicales imputables aux professionnels de santé faites chaque année, il faudrait interroger l’ensemble des assurances et les tribunaux, conclut Thierry Houselstein. Sans compter que tous les patients victimes d’erreurs médicales ne se manifestent pas. Mais je pense que les fautes individuelles ne sont qu’une petite proportion des événements indésirables graves.»
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Les erreurs médicales difficiles a recenser

Message par Damkipik le Dim 26 Nov 2017 - 18:37

Dans pas mal de pays, tous les décès qui ont lieu à l'hôpital donnent systématiquement lieu à une autopsie.
Cette pratique a l'avantage de révéler pas mal d'erreurs, de comprendre certains décès, au-delà de tout erreur, et de mettre en évidence des malformations ou autres spécificités jamais connues du vivant des personnes décédées. Ce type d'autopsie est très utile à la recherche;
Chez nous, pour les faire, on attend qu'il y ait suspicion. C'est se priver d'une bonne sources de données utiles.
avatar
Damkipik

Membre de BREZOLAND



http://www.consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum