Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 76 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est cloclo

Nos membres ont posté un total de 599007 messages dans 38368 sujets
Derniers sujets
» Les images choquantes de l'arrestation de lycéens français
Aujourd'hui à 11:21 par Roxane

» Les photos de 7 millions d'utilisateurs de Facebook dévoilées après une faille
Aujourd'hui à 11:06 par papacoz

» Un milliardaire flasché a 260 km /h
Aujourd'hui à 10:19 par cloclo

» Les téléfilms de noel vous aimez ?
Aujourd'hui à 10:00 par scoopy

» Humour en images ... tous thèmes ...
Aujourd'hui à 9:55 par Roxane

» Démission
Aujourd'hui à 9:41 par Roxane

» Films d'amour
Aujourd'hui à 9:38 par Roxane

» Article interdit aux socialistes bon ton
Aujourd'hui à 7:45 par Frimousse73

» "Donald", "iloveyou": et les pires mots de passe de 2018 sont...
Hier à 18:23 par Copernic

» Blague du jour
Hier à 17:24 par cloclo

» PACTE MONDIAL DE MARRAKECH
Hier à 17:18 par scoopy

» À voir: quand une ancienne star du X dénonce les dérives du porno de masse 2.0
Hier à 17:06 par Frimousse73

» En quelques mois, ces quatre chiens sont tous morts empoisonnés
Hier à 16:00 par Copernic

» Le mouvement des gilets jaunes n'est "pas un phénomène de masse"
Hier à 15:14 par Frimousse73

» Un enseignant congédié pour avoir dit aux éléves que le Pére Noel n'existait pas
Hier à 14:52 par cloclo

» L'arnaque au billet de 50 euros
Hier à 11:58 par cloclo

» Qui est Chérif C., l'assaillant du marché de Noël de Strasbourg ?
Hier à 11:14 par papacoz

» bohemian rhaspsody
Ven 14 Déc 2018 - 20:54 par blandine

» Tout le monde debout
Ven 14 Déc 2018 - 20:45 par bernardpp

» Les bracelets rouges
Ven 14 Déc 2018 - 19:06 par blandine

» Les chats et les sapins ,le combat de Noel
Ven 14 Déc 2018 - 18:36 par blandine

» Elle ne tyrannisera plus ses camarades d'école
Ven 14 Déc 2018 - 17:37 par Roxane

» Fumer en voiture en présence d'un mineur sera bientôt interdit en Wallonie
Ven 14 Déc 2018 - 16:07 par blandine

» deux gouttes d'eau
Ven 14 Déc 2018 - 15:07 par cmoi

» Votre dîner (souper pour certains) de ce soir ....
Jeu 13 Déc 2018 - 22:42 par canelle

» Deux religieuses flambaient au casino...
Jeu 13 Déc 2018 - 20:20 par girolette

» L'huile de palme exige toujours plus de déforestation...
Jeu 13 Déc 2018 - 11:58 par cloclo

» Merci Ségolène
Jeu 13 Déc 2018 - 8:43 par papacoz

» Les géminides dans la nuit du 13 au 14 décembre
Jeu 13 Déc 2018 - 7:29 par Damkipik

» mongeville
Mer 12 Déc 2018 - 18:11 par Frimousse73

» La série "les chamois"
Mer 12 Déc 2018 - 10:32 par girolette

» Une enquête fouillée sur un hoax récurrent !!!!
Mer 12 Déc 2018 - 8:37 par Frimousse73

» Série "Speakerine"
Mar 11 Déc 2018 - 19:03 par Copernic

» «L’Arme fatale», c’est terminé pour Clayne Crawford
Mar 11 Déc 2018 - 19:01 par Copernic

» Une "station électrique" sur le Loch Ness
Mar 11 Déc 2018 - 9:14 par papacoz

» Nous sommes tous des gilets jaunes !
Lun 10 Déc 2018 - 20:00 par Damkipik

» classique rachmanivov
Lun 10 Déc 2018 - 19:56 par scoopy

» années 70
Lun 10 Déc 2018 - 2:30 par bernardpp

» musique classique
Dim 9 Déc 2018 - 23:47 par tendresse-95

» Jonathan Daval avoue avoir tué sa femme
Dim 9 Déc 2018 - 20:42 par blandine

» Pourquoi "le principe des 3 x 1/2 minute" est très important ?
Dim 9 Déc 2018 - 20:42 par blandine

» Sous le sapin, quels types de jouets ?
Dim 9 Déc 2018 - 18:03 par blandine

» Comment fonctionne un ordinateur ?
Dim 9 Déc 2018 - 16:35 par blandine

» Logement pour handicapé ;ce que dit la loi
Dim 9 Déc 2018 - 16:34 par blandine

» Les sanctions américaines relèvent du "terrorisme économique"
Dim 9 Déc 2018 - 11:30 par scoopy

» un jazz connu
Dim 9 Déc 2018 - 7:54 par Damkipik

» Le taxirail pour remplacer le TER ?
Dim 9 Déc 2018 - 7:46 par Damkipik

» La série balthazar
Sam 8 Déc 2018 - 19:11 par Copernic

» Comment nous défaire des plastiques ?
Sam 8 Déc 2018 - 8:37 par Damkipik

» La jaunisse fiscale !
Sam 8 Déc 2018 - 8:24 par canelle


Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Aller en bas

Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Damkipik le Ven 16 Nov 2018 - 7:37

Attention, le terme libéral est à prendre ici dans son sens intrinsèque et non dans celui, à géométrie variable, des politiciens.


« Depuis 40 ans l’État est incapable d’équilibrer ses comptes »

Un entretien avec Cécile Philippe et Nicolas Marques à l’occasion de la sortie du dernier rapport de l’Institut Molinari intitulé « Le jour où les États de l’Union européenne ont dépensé toutes leurs recettes annuelles ».


Contrepoints : Je vous cite : « En France l’administration centrale vit à crédit 47 jours par an. Elle épuise toutes ses ressources le 15 novembre, un mois avant les autres États de l’Union européenne, équilibrés jusqu’au 13 décembre. » (Cécile Philippe) La France est mal classée, et cela depuis des années. Comment expliquer la contre-performance française ?

Institut Molinari : Nous produisons l’étude le Jour où l’État a tout dépensé pour la 4ème année et l’on constate que la situation ne s’améliore pas significativement en France. C’est vrai dans la période récente, en dépit de l’embellie économique, mais aussi sur la longue période.

La question de la dette et des déficits concerne beaucoup de pays développés, mais elle est particulièrement préoccupante dans l’Hexagone. Depuis 40 ans l’État est incapable d’équilibrer ses comptes, en période de crise comme de reprise économique. Chaque crise a été associée à une hausse pérenne des dépenses et chaque embellie a été marquée par une persistance des déficits.

En moyenne, « le jour où toutes les ressources sont consommées » a avancé de 1,25 jour par an depuis 1980. L’embellie de la fin des années 1970 avait permis d’équilibrer les comptes des administrations centrales. Cette configuration ne s’est jamais reproduite et les phases d’amélioration sont depuis systématiquement associées à des déficits toujours plus importants : une vingtaine de jours à la fin des années 1980, une trentaine à la fin des années 1990, une quarantaine à la fin des années 2000 et une cinquantaine à ce stade. Ajoutons que nos prévisions, construites sur la base du projet de loi de finances en discussion pour 2019, montrent que la situation des administrations centrales française devrait encore se dégrader.

Qu’est ce qui cause ces déficits ? C’est la faute à l’austérité, pour reprendre une accusation régulièrement relayée dans les media ?

Au global la France, toutes administrations publiques confondues, est à la fois parmi les pays les plus fiscalisés et les plus déficitaires. Ce paradoxe s’explique par l’envolée des dépenses publiques et la croyance qu’il sera possible de l’assumer en augmentant massivement la fiscalité.

Les dépenses publiques sont passées de 45,2 % du PIB en 1978 à 56,5 % en 2017. Cela représente une hausse de 11,3 points, concentrée sur 3 périodes de crises : 1978-1985 (+7,1 points), 1989-1993 (+5,7 points), 2007-2009 (+4,6 points).

En parallèle, les recettes publiques ont augmenté significativement en France depuis des décennies. Elles sont passées de 43,4 % du PIB en 1978 à 53,8 % en 2017. Cela représente une hausse de 9,4 points, concentrée sur 3 périodes : 1978-1985 (+5,9 points), 1992-1996 (+3 points) et 2010-2016 (+3,2 points).

Les deux épisodes de crise les plus anciens avaient été soldés par un mix de hausses d’impôts et de réduction des dépenses post-crise.

Le dernier épisode, consécutif à la crise de 2007-2008, est plus problématique. Les dépenses publiques ont classiquement augmenté brusquement entre 2007 et 2009 (+4,6 points de PIB). Mais depuis, elles sont restées à un niveau très élevé. Elles n’ont quasiment pas diminué, contrairement à ce qu’on observait dans les précédents cycles. Pour financer cette augmentation durable des dépenses, les pouvoirs publics ont eu recours aux déficits et à la fiscalité dont les rendements ont augmenté massivement de 2011 à 2013. Cet façon de faire est à l’origine du sentiment de « ras-le-bol fiscal », largement répandu dans la population française comme l’illustre l’actualité.

L’analyse comparée par rapport à l’UE confirme que l’absence de consolidation financière post-crise s’explique avant tout par l’augmentation, significative et durable, des dépenses publiques. Les recettes ont suivi la hausse des dépenses, en augmentant de 3,9 % du PIB, soit 3 fois plus que la moyenne de l’UE (+1,2 point). En 2017, le déficit public représentait 2,7 % du PIB. Il se situait lui aussi au-dessus de la moyenne de l’UE (1 % du PIB), en dépit d’une augmentation notable de la fiscalité.

Cette évolution décalée par rapport au reste de l’UE montre l’ampleur des difficultés à surmonter, dans une France qui n’a pas réussi à mettre à profit la phase d’embellie économique pour consolider ses comptes publics.

La situation de l’Union européenne s’améliore-t-elle ? Pourquoi ?

Les chiffres d’Eurostat montrent que les États de l’UE ont au global dépensé toutes leurs recettes 18 jours avant la fin de l’année 2017. Leur situation continue au global à s’améliorer, avec un gain de 7 jours par rapport à 2016. En 8 ans, leurs déficits ont été divisés par 4. En moyenne, les États de l’Union européenne ont retrouvé la situation de 2007, avec 18 jours de déséquilibre. Et lorsqu’on regarde pays par pays, on constate que 9 États sont à l’équilibre.

Si l’on analyse toutes les administrations publiques, on arrive à des résultats encore meilleurs. Les administrations d’États fédérés, les collectivités locales et les administrations de sécurité sociale étaient à l’équilibre l’an passé au global. Les administrations publiques de l’Union européenne avaient consommé la totalité de leurs recettes 8 jours avant la fin 2017, ce qui représente 5 jours d’amélioration par rapport à 2016. Elles étaient excédentaires dans 13 pays de l’UE et déficitaires dans 15 pays. Et ce mouvement s’amplifie. Les dernières statistiques montrent qu’au 2ème trimestre 2018 les déficits ne représentaient plus que 0,3 % du PIB selon Eurostat.

Cette tendance vertueuse est avant tout liée à la baisse des dépenses publiques. Au lieu d’augmenter massivement les impôts, nos voisins ont préféré réduire les dépenses pour se rapprocher du niveau pré-crise. Cela leur a permis de bénéficier d’une croissance plus significative et de réduire significativement le chômage, tandis que la France reste à la traîne. Le choix de la vertu a payé, celui du laisser aller non…

Le rapport de l’Institut Molinari est disponible sur son site

avatar
Damkipik

Membre de BREZOLAND



http://www.consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Frimousse73 le Ven 16 Nov 2018 - 9:00

Mais ça fait 40 ans qu'on en parle, qu'on dénonce cette situation et qu'est-ce qui a été fait? Tien!! Juste continuer à creuser le trou des dettes. Tout cela va mal, très mal finir, façon Argentine, Vénézuela . Nos rois successifs ont continuer à s'empaffer, à dépenser à tout va, à distribuer des privilèges exorbitants à leurs lèches-bottes, courtisans en tous genres, à entretenir leurs maîtresses et familles cachées au frais des contribuables. Jusqu'à quand pensent-ils que cela va durer? Jusqu'à quand continueront-ils à vouloir faire croire au peuple qu'ils font tout pour eux et le pays??
Le petit roi a voulu aller trop vite. Il s'est pris pour le sauveur et comme les autres il s'est vautré mais bien plus vite qu'eux. Qui pour le remplacer? Qui pour tenter quelque chose? Franchement je ne vois pas.
avatar
Frimousse73

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Roxane le Ven 16 Nov 2018 - 9:56

Il ne faut pas oublier non plus les taux exorbitants pratiqués par les banques pour les emprunts !
Même si ce taux a bien baissé ces dernières années, aujourd'hui nous payons les intérêts exorbitants des dernières années.
Les banques s'en sont mis plein les poches !


Dernière édition par Roxane le Sam 17 Nov 2018 - 9:35, édité 1 fois
avatar
Roxane

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par scoopy le Sam 17 Nov 2018 - 8:21

Pour essayer de bien comprendre l'économie d'un pays je me suis toujours efforcé de la comparer avec celle d'une famille et en ce qui concerne l'endettement je me suis toujours dit que c'est à celui (ou ceux) à qui on doit de l'argent de se faire du souci , pas forcément à celui qui en doit ..Dans bien des cas les deux ont un intérêt commun, le débiteur qui a besoin de l'argent pour fonctionner et le créancier qui y trouve un revenu ... Il n'en reste pas moins que l'augmentation de l'endettement est symptomatique d'une économie en perdition et qu'il faut y remédier et tendre à le ramener à un niveau raisonnable pour en limiter la charge ...
avatar
scoopy

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par tendresse-95 le Mar 20 Nov 2018 - 23:07

Si vraiment, il y a une dette (je n'y crois plus beaucoup), pourquoi y aura t'il des jeux olympiques en France en 2024 et pourquoi créer un "grand paris" ? ... Plusieurs pays ne veulent plus "recevoir".
avatar
tendresse-95

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par scoopy le Mer 21 Nov 2018 - 8:05

je crois qu'être endetté ne signifie pas devoir arrêter de vivre ...Les J.O. font partie de ces manifestations qui sont inscrits désormais dans ce que l'on pourrait nommer patrimoine mondial ..Cette manifestation pourrait même être une opportunité de gagner de l'argent si elle n'était pas victime de la folie des grandeurs de ceux qui en choisissent le pays organisateur , de la stupidité et la cupidité de ceux qui l'organisent et qui y voient une opportunité de se mettre sur le devant de la scène ..




avatar
scoopy

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Frimousse73 le Mer 21 Nov 2018 - 8:51

Tous les pays ayant reçu les JO n'en ont jamais rien tiré de positif mais ont plongé dan s une dette colossale à cause de leur vanité et les dépense qui ont été multipliées par 5. On a bien besoin de ça encore en 2024.
avatar
Frimousse73

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Arthénice le Mer 21 Nov 2018 - 14:23

ce n'est pas l'état qui finance la totalité des JO 2024
La ville de Paris : 3 milliards l'état 1 à 1.5 les collectivités territoriales 1 le privé pour le reste le total 6.8 budgèté
Après çà va ètre compensé au niveau économique par l'hébergement restauration le cout des visites (tour eiffel louvre versailles) et par les produits dérivés à l'effigie

les JO c'est une vitrine
avatar
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Frimousse73 le Mer 21 Nov 2018 - 15:56

Je sais bien que c'est une vitrine mais elle n'a jamais permis à aucun pays de rentrer dans ses frais.
avatar
Frimousse73

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Roxane le Mer 21 Nov 2018 - 15:59

Je suis entièrement d'accord avec toi. C'est un gouffre !
avatar
Roxane

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par canelle le Mer 21 Nov 2018 - 18:02

Nous ne vivons pas sur la même planète, dire que la majorité doive se serrer la ceinture et dépenser même pour la vitrine cela ne peut pas passer.
Ce matin nous en parlions avec la coiffeuse et elle me dit 'est comme les "mugs" avec son effigie et celle de madame, déjà que fait elle dessus, elle n'est pas présidente que je sache, ces mugs viennent d'une usine de porcelaine haut de gamme près de chez moi, j'ignorais d'ailleurs, donc mug et liseré d'or qui a couté une petite fortune, la tante de la coiffeuse y est employée, d'où l'info. Donc les invités boiront dans ces mug, je rêve, mais quel égo Laughing
avatar
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par tendresse-95 le Mer 21 Nov 2018 - 22:30

J'ai oublié de dire : J'ai entendu à la radio que la France avait versé 2 millions d'euros à l'Union Européenne (avec notre argent).
avatar
tendresse-95

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Une explication libérale et claire du marasme de notre économie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum