Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 76 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est cloclo

Nos membres ont posté un total de 599017 messages dans 38370 sujets
Derniers sujets
» petite anecdote
Aujourd'hui à 12:34 par Copernic

» Un milliardaire flasché a 260 km /h
Aujourd'hui à 12:32 par Copernic

» Les images choquantes de l'arrestation de lycéens français
Aujourd'hui à 12:03 par rose04

» l'empereur de Paris
Aujourd'hui à 12:00 par rose04

» Les photos de 7 millions d'utilisateurs de Facebook dévoilées après une faille
Aujourd'hui à 11:06 par papacoz

» Les téléfilms de noel vous aimez ?
Aujourd'hui à 10:00 par scoopy

» Humour en images ... tous thèmes ...
Aujourd'hui à 9:55 par Roxane

» Démission
Aujourd'hui à 9:41 par Roxane

» Films d'amour
Aujourd'hui à 9:38 par Roxane

» Article interdit aux socialistes bon ton
Aujourd'hui à 7:45 par Frimousse73

» "Donald", "iloveyou": et les pires mots de passe de 2018 sont...
Hier à 18:23 par Copernic

» Blague du jour
Hier à 17:24 par cloclo

» PACTE MONDIAL DE MARRAKECH
Hier à 17:18 par scoopy

» À voir: quand une ancienne star du X dénonce les dérives du porno de masse 2.0
Hier à 17:06 par Frimousse73

» En quelques mois, ces quatre chiens sont tous morts empoisonnés
Hier à 16:00 par Copernic

» Le mouvement des gilets jaunes n'est "pas un phénomène de masse"
Hier à 15:14 par Frimousse73

» Un enseignant congédié pour avoir dit aux éléves que le Pére Noel n'existait pas
Hier à 14:52 par cloclo

» L'arnaque au billet de 50 euros
Hier à 11:58 par cloclo

» Qui est Chérif C., l'assaillant du marché de Noël de Strasbourg ?
Hier à 11:14 par papacoz

» bohemian rhaspsody
Ven 14 Déc 2018 - 20:54 par blandine

» Tout le monde debout
Ven 14 Déc 2018 - 20:45 par bernardpp

» Les bracelets rouges
Ven 14 Déc 2018 - 19:06 par blandine

» Les chats et les sapins ,le combat de Noel
Ven 14 Déc 2018 - 18:36 par blandine

» Elle ne tyrannisera plus ses camarades d'école
Ven 14 Déc 2018 - 17:37 par Roxane

» Fumer en voiture en présence d'un mineur sera bientôt interdit en Wallonie
Ven 14 Déc 2018 - 16:07 par blandine

» deux gouttes d'eau
Ven 14 Déc 2018 - 15:07 par cmoi

» Votre dîner (souper pour certains) de ce soir ....
Jeu 13 Déc 2018 - 22:42 par canelle

» Deux religieuses flambaient au casino...
Jeu 13 Déc 2018 - 20:20 par girolette

» L'huile de palme exige toujours plus de déforestation...
Jeu 13 Déc 2018 - 11:58 par cloclo

» Merci Ségolène
Jeu 13 Déc 2018 - 8:43 par papacoz

» Les géminides dans la nuit du 13 au 14 décembre
Jeu 13 Déc 2018 - 7:29 par Damkipik

» mongeville
Mer 12 Déc 2018 - 18:11 par Frimousse73

» La série "les chamois"
Mer 12 Déc 2018 - 10:32 par girolette

» Une enquête fouillée sur un hoax récurrent !!!!
Mer 12 Déc 2018 - 8:37 par Frimousse73

» Série "Speakerine"
Mar 11 Déc 2018 - 19:03 par Copernic

» «L’Arme fatale», c’est terminé pour Clayne Crawford
Mar 11 Déc 2018 - 19:01 par Copernic

» Une "station électrique" sur le Loch Ness
Mar 11 Déc 2018 - 9:14 par papacoz

» Nous sommes tous des gilets jaunes !
Lun 10 Déc 2018 - 20:00 par Damkipik

» classique rachmanivov
Lun 10 Déc 2018 - 19:56 par scoopy

» années 70
Lun 10 Déc 2018 - 2:30 par bernardpp

» musique classique
Dim 9 Déc 2018 - 23:47 par tendresse-95

» Jonathan Daval avoue avoir tué sa femme
Dim 9 Déc 2018 - 20:42 par blandine

» Pourquoi "le principe des 3 x 1/2 minute" est très important ?
Dim 9 Déc 2018 - 20:42 par blandine

» Sous le sapin, quels types de jouets ?
Dim 9 Déc 2018 - 18:03 par blandine

» Comment fonctionne un ordinateur ?
Dim 9 Déc 2018 - 16:35 par blandine

» Logement pour handicapé ;ce que dit la loi
Dim 9 Déc 2018 - 16:34 par blandine

» Les sanctions américaines relèvent du "terrorisme économique"
Dim 9 Déc 2018 - 11:30 par scoopy

» un jazz connu
Dim 9 Déc 2018 - 7:54 par Damkipik

» Le taxirail pour remplacer le TER ?
Dim 9 Déc 2018 - 7:46 par Damkipik

» La série balthazar
Sam 8 Déc 2018 - 19:11 par Copernic


Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Aller en bas

Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par Copernic le Ven 30 Nov 2018 - 14:28

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a affirmé jeudi devant l'Assemblée qu'il n'y avait "pas de violences acceptables" et qu'il était "plus que temps" de légiférer pour interdire les "violences éducatives ordinaires" car "on n'éduque pas par la peur".
"La violence prétendument éducative, exercée sur des êtres fragiles, vulnérables, cette violence a des conséquences désastreuses sur le développement de l'enfant. On n'éduque pas par la peur", a affirmé Mme Buzyn, à l'ouverture tardive des débats sur une proposition de loi MoDem qui vise à interdire les "violences éducatives ordinaires", telles que les fessées ou gifles.

"Bien sûr c'est le rôle premier des parents", a-t-elle admis, alors que certains à droite et à l'extrême droite dénoncent une "ingérence" dans la vie des familles, mais "il n'y a pas de violences acceptables, et l'Etat a aussi pour mission de protéger la dignité et l'intégrité des enfants". Sans sanctions pénales nouvelles, le texte examiné en première lecture est de portée largement symbolique.

Il entend notamment inscrire dans le Code civil, à l'article lu lors des mariages, que "les titulaires de l'autorité parentale l'exercent sans violence". Reconnaissant que les débats sur de tels sujets sont "rarement apaisés", la ministre a rappelé que "les violences commises dans le cadre familial sont, évidemment, déjà réprimées" au pénal, mais a fait valoir que "la France ne répond pas aux obligations internationales qui visent à intégrer ces dispositions dans le Code civil".

"J'entends déjà la question des plus cyniques (...): Qu'est-ce que cela va changer?", a lancé Mme Buzyn. Selon la ministre, une telle loi permettra "de rompre avec l'appréciation parfois souple de la jurisprudence" d'un "droit de correction". "Notre ambition n'est donc pas exclusivement symbolique", a-t-elle insisté.

Mme Buzyn a également rappelé qu'elle présenterait "dans les prochains mois une feuille de route puis une stratégie globale relative à la protection des enfants", observant que la "très grande majorité" des violences ont lieu "dans un contexte familial". Evoquant des "chiffres révoltants", elle a souligné qu'en 2017 "47.745 mineurs ont été victimes de violences, de mauvais traitements et d'abandon" et qu'"entre 2012 et 2016, 363 décès d'enfants ont été recensés, soit une sinistre moyenne de 72 enfants morts par an".

"La violence naît aussi d'une certaine acceptation, d'une certaine tolérance", a-t-elle poursuivi. "Il suffit d'ailleurs d'observer la légèreté de ton, privilégiée par certains, pour vanter, presque par nostalgie, les vertus du châtiment corporel".
avatar
Copernic

Administrateur



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par Christophe le Sam 1 Déc 2018 - 0:45

Ils n'ont rien d'autres à faire....
avatar
Christophe

Fondateur de BREZOLAND



http://www.brezoland.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par tendresse-95 le Sam 1 Déc 2018 - 0:54

Copernic a écrit:La ministre de la Santé Agnès Buzyn a affirmé jeudi devant l'Assemblée qu'il n'y avait "pas de violences acceptables" et qu'il était "plus que temps" de légiférer pour interdire les "violences éducatives ordinaires" car "on n'éduque pas par la peur".
"La violence prétendument éducative, exercée sur des êtres fragiles, vulnérables, cette violence a des conséquences désastreuses sur le développement de l'enfant. On n'éduque pas par la peur", a affirmé Mme Buzyn, à l'ouverture tardive des débats sur une proposition de loi MoDem qui vise à interdire les "violences éducatives ordinaires", telles que les fessées ou gifles.

"Bien sûr c'est le rôle premier des parents", a-t-elle admis, alors que certains à droite et à l'extrême droite dénoncent une "ingérence" dans la vie des familles, mais "il n'y a pas de violences acceptables, et l'Etat a aussi pour mission de protéger la dignité et l'intégrité des enfants". Sans sanctions pénales nouvelles, le texte examiné en première lecture est de portée largement symbolique.

Il entend notamment inscrire dans le Code civil, à l'article lu lors des mariages, que "les titulaires de l'autorité parentale l'exercent sans violence". Reconnaissant que les débats sur de tels sujets sont "rarement apaisés", la ministre a rappelé que "les violences commises dans le cadre familial sont, évidemment, déjà réprimées" au pénal, mais a fait valoir que "la France ne répond pas aux obligations internationales qui visent à intégrer ces dispositions dans le Code civil".

"J'entends déjà la question des plus cyniques (...): Qu'est-ce que cela va changer?", a lancé Mme Buzyn. Selon la ministre, une telle loi permettra "de rompre avec l'appréciation parfois souple de la jurisprudence" d'un "droit de correction". "Notre ambition n'est donc pas exclusivement symbolique", a-t-elle insisté.

Mme Buzyn a également rappelé qu'elle présenterait "dans les prochains mois une feuille de route puis une stratégie globale relative à la protection des enfants", observant que la "très grande majorité" des violences ont lieu "dans un contexte familial". Evoquant des "chiffres révoltants", elle a souligné qu'en 2017 "47.745 mineurs ont été victimes de violences, de mauvais traitements et d'abandon" et qu'"entre 2012 et 2016, 363 décès d'enfants ont été recensés, soit une sinistre moyenne de 72 enfants morts par an".

"La violence naît aussi d'une certaine acceptation, d'une certaine tolérance", a-t-elle poursuivi. "Il suffit d'ailleurs d'observer la légèreté de ton, privilégiée par certains, pour vanter, presque par nostalgie, les vertus du châtiment corporel".


C'est du n'importe quoi ! ... Une fessée n'a jamais fait de mal à un enfant.
Il y a des choses plus importantes à régler : tous ces jeunes de banlieue qui sont violents ....
avatar
tendresse-95

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par Frimousse73 le Sam 1 Déc 2018 - 9:40

Je dis aussi "n'importe quoi" et totalement futile. J'ai reçu des fessées, j'en ai donné à mes enfants, sur les fesses uniquement quand ils dépassaient les limites. Bien sûr il faut d'abord tenter de raisonner l'enfant mais quand il fait un méga caprice en se roulant par terre et hurlant une tape sur le cul-cul la plupart du temps par dessus le pantalon ou la jupe n'a jamais tué un enfant et la question de l'humiliation ça l'est moins qu'une insulte. Quand mes enfants punis disaient "je ne t'aime plus" (ils le disent tous à un moment ou un autre) je leur répondais que ce n'était pas grave, que c'était leur droit mais que moi, je les aimais, mêmes quand ils faisaient un caprice. Généralement, l'enfant revenait pu après en disant "maman c'est pas vrai que je t'aime pas"... et s'ensuivaient des calins. Alors cette mode du "pas de fessée" en montrant dans un clip la gifle magistrale que reçoit un petit garçon et qui n'a rien à voir avec une tape sur les fesses, ça gonfle et ça n'empêchera jamais les tarés de parents qui massacrent leurs enfants de coups,les voisins qui ont peur de dénoncer et les assistantes sociales qui n'interviennent pas toujours et continuent à laisser l'enfant martyrisé avec ses tortionnaires car mettre un enfant en famille d'accueil c'est "traumatisant" (entendu au cours d'une émission!!!) . Combien d'enfants morts parce que la justice et les services sociaux n'ont pas voulu entendre les alertes?? C'est là qu'il est le vrai scandale!
avatar
Frimousse73

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par Copernic le Sam 1 Déc 2018 - 10:08

Les politiques et les tribunaux ferraient mieux de poursuivre les parents qui maltraitent réellement leurs enfants (maltraitance physique ou psychologique), au lieu de continuer dans la connerie en faisant l'amalgame fessée = maltraitance.. Méritée, modérée et à la main uniquement, occasionnelle, ce n'est pas de la maltraitance !! On arrête pas de prendre en exemple la Finlande qui l'a interdite depuis des années.. Mais ce qu'on ne dit pas c'est que depuis le résultat est loin d'être positif. Bien sur qu'il y a des alternatives, qu'il y a aussi moyen d'imposer des limites ou son ras le bol autrement quand c'est possible, mais même aujourd'hui les enfants qui en reçoivent occasionnellement savent pourquoi ils l'ont reçue et n'en sont pas traumatisé faut arrêter la connerie !! Quand j'étais gamin j'ai pris des gifles de mon père (jamais sans raison) et de mon instit primaire aussi directeur de l'école, jamais sans raison la non plus, il était sévère parfois mais juste (a 10-11 ans), je me porte très bien aujourd’hui.. Par contre pourquoi tu précises "uniquement sur les fesses" frimousse ? une fessée c'est forcément sur les fesses, sinon ça ne s'appelle pas une fessée mais une gifle si c'est sur la joue, ou un coup si c'est ailleurs..
avatar
Copernic

Administrateur



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par DoMi le Sam 1 Déc 2018 - 10:15

Je ne recommence pas à entrer dans le sujet une fois de plus, mais je suis tout à fait contre le fait de lever la main sur un enfant. Fessée ou pas ...
avatar
DoMi

Administratrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par Copernic le Sam 1 Déc 2018 - 10:29

C'est ton droit, mais tu n'a jamais craqué plus jeune quand tes filles étaient gamines ou ados même une fois ou deux ? Même simplement sous le coup de la peur ? je prend l'exemple tous simple d'un cas qui a du arriver à certains, c'est un classique : Ta gamine de 4-5 ans file sur la route (a un carrefour par exemple, le feu piéton est rouge et tu attend pour traverser) et une voiture arrive juste à ce moment la et l'évite de justesse.. Combien de parents sous le coup de la colère ne craquent pas à ce moment la juste après avoir eu très peur sur le coup ? Ou l'autre exemple de ta gamine du même age qui se sauve au milieu du magasin ou d'un parking, tu ne la retrouves plus et panique ? Comment tu réagirais toi dans deux cas pareil qui sont des classiques que vous avez peut-être tous vécu en tant que parents ?
avatar
Copernic

Administrateur



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par zet le Sam 1 Déc 2018 - 13:38

une tape sur le cul n'a jamais fait de mal à un gamin, mais encore une fois, on fait des lois qui englobe tout le monde, a cause des gens qui ne savent pas s’arrêter !
avatar
zet

Membre de BREZOLAND



http://maguyane.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par canelle le Sam 1 Déc 2018 - 14:06

Christophe a écrit:Ils n'ont rien d'autres à faire....
C'est aussi ce que je me dit. Et d'accord avec vous celles et ceux qui se sont contenté de mettre une petite tapette sur les fesses.
J'ai l'exemple d'une maman entre autres, dont le gamin faisait des c........es, il a commencé tout jeune, je lui disait souvent de recadrer quitte à mettre une claque, sa réponse je ne frappe pas, je l'ai été. Évidemment ce n'est pas ce que disais. Les co......s ont continuées, s'aggravant avec l'âge.Et ils ont payé. Les choses vont bien aujourd'hui mais il a plus de 30 ans.
avatar
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par rose04 le Sam 1 Déc 2018 - 20:10

Si un gosse abuse moi je tape, mais pas pour faire mal, d'ailleurs j'ai pas la force.
Une fois, un gosse était épouvantable, il n'arrêtait pas de menacer, je lui ai dis d'arrêter, il a continué, je me suis levée et je l'ai tapé, il a pleuré en disant qu'il voulait mourir et plus tard il m'a dit "tu sais tu ne m'as même pas fais mal" je lui ai répondu que ce n'est pas ce que je voulais mais qu'il m'a fait voir rouge en se comportant si mal, il ne m'en a jamais voulu.
avatar
rose04

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par blandine le Sam 1 Déc 2018 - 20:34

Des lois complétement débiles !
avatar
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par cmoi le Sam 1 Déc 2018 - 20:50

Le souci c'est qu'on éduque plus du tout.
avatar
cmoi

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers l'interdiction de la fessée en France: "On n'éduque pas par la peur"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum