Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 47 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Carline

Nos membres ont posté un total de 76512 messages dans 3719 sujets
Derniers sujets
» La pastéque ,la solution fraicheur
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 23:56 par girolette

» Jardin de Mr Canelle
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 23:43 par moguilev

» Une question qui peut parraitre idiote mais peut-etre pas tant que ça..
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 23:30 par moguilev

» Humour en images ... tous thèmes ...
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 21:44 par Frimousse73

» on est quand meme super fort en France !
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 21:41 par Frimousse73

» Combien coute Brigitte Macron a l'Elysée?
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 21:39 par Frimousse73

» Panzanella
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Hier à 20:42 par canelle

» Une «contamination» radioactive de l'eau potable de 6,4 millions personnes en France
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 15:18 par Damkipik

» La nuit sera bien noire le 27 juillet...
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 15:11 par Damkipik

» La France, le 14 juillet et le reste...
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 15:00 par Damkipik

» Nous serions nombreux à ne pas savoir faire correctement notre lit.
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 14:14 par zet

» Quelle histoire d'amour incroyable
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 11:57 par Arthénice

» Les dîners organisés par Rugy, un avantage lié à sa fonction et payé par l'Assemblée
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 11:52 par Arthénice

» Décès du "zoulou banc"
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 22:16 par Frimousse73

» si vous avez un grand congélateur il vous faut vite congeler
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 21:20 par Frimousse73

» ignoble!!!!!!!!!!!!
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 21:10 par Frimousse73

» Un drame sans nom vient endeuiller trois familles et le village tout entier
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 21:08 par Frimousse73

» Courgettes gratinées
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mer 17 Juil 2019 - 17:21 par blandine

» un site qui peut servir à tous
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 23:02 par canelle

» et ça continue!!!!!!!!!!!!!!!!
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 12:52 par zet

» L'accés aux écoles aux PMR (personnes à mobilité réduite) pour les profs et éléves..
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 12:42 par Arthénice

» L’homéopathie déremboursée en 2021
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 11:52 par scoopy

» mes petits faucons qui reviennent chaque année
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 20:26 par rose04

» Nos smartphones bientôt incassables... grâce aux huîtres?
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 19:03 par Frimousse73

» Terrible illustration de la solitude.
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 18:44 par Frimousse73

» Ma journée du 13 juillet 2019...
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 18:38 par Frimousse73

» privilèges légalité et immoralité
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Dim 14 Juil 2019 - 18:57 par scoopy

» L'eau pourrait être plus cher en été qu'en hiver
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Sam 13 Juil 2019 - 14:18 par Arthénice

» La fête dégénère après la victoire de l'Algérie,
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 12 Juil 2019 - 21:40 par rose04

» Electricité: Le tarif réglementé augmentera «pendant l'été», annonce François de Rugy
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 12 Juil 2019 - 16:10 par Damkipik

» Enceinte ,elle meurt sous les coups de son compagnon
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 11 Juil 2019 - 20:45 par Damkipik

» Téléphone au volant :vers une suspension de pemis
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 11 Juil 2019 - 20:27 par canelle

» Quintuple infanticide en France : “Pour moi, ce n'était pas des bébés”
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mer 10 Juil 2019 - 12:20 par Arthénice

» Ces vacanciers des villes qui veulent faire taire les coqs, les cloches où les vaches pendant leur séjour à la campagne - Vidéo
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 22:45 par zet

» A 81 ans il s'appréte a courir un trail de 177 km
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 20:10 par Arthénice

» Poseriez vous nu(e) pour un(e) peintre ?
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 20:03 par Gelsey

» Les conditions de travail des femmes de ménage
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 16:53 par canelle

» Tape, claque, gifle, fessée, martinet c'est révolu
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 13:08 par DoMi

» L'Etat condamné a verser 500 euros a Salah Abdeslam
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Lun 8 Juil 2019 - 20:21 par blandine

» Lyon: Ils fabriquent des chambres aménagées à poser dans la nature
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Sam 6 Juil 2019 - 20:35 par canelle

» «Ils étaient piégés dans un nuage d’abeilles» : le récit du drame survenu en Auvergne
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Sam 6 Juil 2019 - 19:48 par Frimousse73

» Le suicide d’une fillette de onze ans bouleverse la France
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 5 Juil 2019 - 18:37 par Damkipik

» L'école devient obligatoire dès 3 ans en France
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 5 Juil 2019 - 15:16 par Copernic

» Salade de pâtes
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Ven 5 Juil 2019 - 12:09 par canelle

» Coup dur pour les anti compteurs Linky
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 20:16 par Frimousse73

» Le gouvernement français veut évaluer tous les loyers, dans toutes les communes du pays
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 15:34 par Copernic

» Enfants brûlés par des figuiers
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 14:40 par canelle

» Le var, indisensable ?
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 13:39 par Gelsey

» Des acteurs d'internet accusent la proposition de loi contre les contenus haineux de menacer la liberté d'expression
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mer 3 Juil 2019 - 16:05 par Frimousse73

» Des feuilles de bananier pour remplacer les emballages en plastique
Dans les soutes de Barkane Icon_minitime1Mer 3 Juil 2019 - 16:00 par Frimousse73


Dans les soutes de Barkane

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:07

quelques photos de ces Éros,
"les invisibles indispensables" ...de Toulouse _Francazal , par
Pierre Challier



Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:08

Depuis 2014, l’opération Barkhane combat les Groupes Armés Terroristes (GAT) dans la bande sahélo-saharienne (BSS).
Tchad, Niger, Mali, Mauritanie, Burkina-Faso : 4 500 soldats français sont déployés sur cet immense théâtre dont le ravitaillement par l’air est la clé.
Il est assuré par le 1er Régiment du train parachutiste de Francazal, le 1er RTP, présent toute l'année sur le terrain pour assurer cette mission.
Durant une semaine, nous avons embarqué avec cette unité qui permet à la 11e Brigade Parachutiste de Toulouse et aux forces armées une capacité d'engagement sans équivalent en Europe, les troupes aéroportées garantissant les capacités de projection stratégique de la France.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:09

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~dsc0503min-1539588844-58
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:11

Voyant rouge. Heure « H » moins trois minutes. La tranche arrière du Transall s’ouvre large.
Dans le sifflement du vent et le grondement des moteurs, elle découpe maintenant un trapèze de vide défilant à 250 km/h sur une terre pourpre semée de vert tendre, environ 200 mètres plus bas : le Mali.
Plus précisément la région du Liptako-Gourma en saison des pluies.

Dans la soute, il fait plus de 40 °C. Dehors, à peine moins.
Tendus par la concentration, les visages des largueurs du 1er Régiment du train parachutiste (1er RTP) ruissellent dans le ventre de l’avion, soute saturée par le bruit et les vibrations d’une cavalerie de 6100 chevaux Rolls-Royce sous chaque aile.

Dix minutes avant le largage, le sergent Damien a vérifié une troisième et dernière fois les parachutes sur les charges.
Le top sonore éclate, strident et stressant.
Verticale de la zone, signal vert allumé.
Le Transall cabre légèrement.
Et 5,4,3,2,1… tout s’enchaîne très vite.
Libération des quatre palettes sur les rails désormais en pente : la gravité fait le reste. Roulement.
Deux parachutistes accompagnent le mouvement jusqu’à la sortie et les palettes basculent à la queue leu leu.

“10 litres d’eau par homme et par jour...”

Quatre couples de petits « pépins » blancs fusent et libèrent les corolles en grappes des gros parachutes…
Sourire et soulagement des paras alors qu’en suivant, ils reconditionnent la soute :
les 6 tonnes d’eau se posent déjà, livrées pile devant le bivouac français dressé façon Vauban au milieu de ce nulle part sahélien…
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:12

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~dsc0572min-1539599209-43
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:13

Six tonnes d’eau larguées par le Transall, dans la région de Ménaka.

« 10 litres d’eau par homme et par jour…
Mais aussi vivres, carburant, munitions, médicaments, pièces de rechange :
ici, la livraison par air est vitale.
Barkhane sans moyens aériens serait une clownerie, vu les élongations sur un théâtre d’opérations grand comme l’Europe », résume le colonel Olivier Vidal, chef d’état-major de la 11e BP et en l’occurrence représentant dans le nord du Mali, à Gao, du général Frédéric Blachon commandant la Force Barkhane.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:14

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170648min-1539597447-28
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:15

De fait, le PC de l’opération est à 2000 km de là, au Tchad, sur la base Kosseï de N’Djamena. Ancien du 8e RPIMa de Castres et lui aussi de l’état-major toulousain de Balma, le lieutenant-colonel Fabrice y est le responsable du centre des opérations interarmées, orchestrant actions sur le terrain, renseignement et soutien logistique, soit…« 1 000 à 2000 militaires hors de leur base selon les missions en cours».

“Le premier défi est de pouvoir joindre toutes les unités...”

« Le premier défi est de pouvoir joindre toutes les unités en permanence, de pouvoir mener, en permanence et simultanément, toute opération décidée sur notre zone d’action.
Ensuite, il faut conduire ces opérations dans des conditions climatiques extrêmement rudes, comme actuellement avec la saison des pluies, enfin, bien coordonner l’ensemble des acteurs pour que chacun soit dans le bon tempo afin d’amplifier le travail de l’autre ».
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:16

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~dsc9552min-1539599362-45
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:17

Passage d’un Casa au dessus de la piste de Gao.

Conjuguer dans les trois dimensions, avions, hélicos, fantassins, blindés, artillerie, génie et logistique ? Les containers rouge, bleu, vert forment des murs près de la piste de Gao. Ils dictent soudain la métaphore pour illustrer un autre défi de Barkhane : ajuster au

Ajuster au quotidien toutes les faces de ce gigantesque Rubik’s Cube...

quotidien toutes les faces de ce gigantesque Rubik’s Cube interarmées dans un espace de plus de 5 millions de km2, allant de l’aride au désertique sur neuf fois la superficie de la France avec peu ou pas de routes. Devant un jeu de cartes mesurant distances et temps, le commandant Sébastien, de l’armée de l’Air, donne l’ampleur des volumes. « Pour le transport, c’est 18 trajets par jour ce qui signifie qu’il y a en moyenne toujours un avion en l’air ! ». Barkhane, au total, cela s’est chiffré à 52 540 passagers et 6 700 tonnes de fret transportées l’an dernier. Et 2018 sera de cet ordre là, voire plus...
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:17

Dans les soutes de Barkane Cartesahels-1539599885-24
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:18

Barkhane... Nom féminin qui désigne une « dune en forme de croissant allongé », rappelle le dictionnaire. Stylisée avec un arbre vert face au désert, elle est l’insigne que portent à l’épaule les 4500 militaires français déployés pour cette opération extérieure.

1500 hommes de la 11e Brigade parachutiste de Toulouse

Parmi eux ? Venus de Carcassonne, Castres, Tarbes, Montauban ou Calvi, 1500 hommes de la 11e Brigade Parachutiste de Toulouse forment l’ossature de la Force, sur le terrain. Depuis fin mai pour les premiers arrivés et jusqu’à début octobre pour les derniers partis, ils assurent leur tour sur l’opex. Engagés pour la majorité en première ligne contre les groupes salafistes jihadistes, ils effectuent des missions longues et en profondeur avec les Forces armées maliennes (Fama) et en partenariat avec les cinq pays du G5Sahel (Tchad, Niger, Mali, Mauritanie et Burkina-Faso), la coopération étant le principe fondateur de Barkhane. Venue prendre le relais des opérations Serval et Épervier, Barkhane vise en effet « à favoriser l’appropriation par les pays du G5S de la lutte contre les groupes armés terroristes », résume le ministère de la Défense… Mais les cinq pays concernés peinent toujours à trouver les 423 millions d’euros prévus pour lancer leur propre force conjointe de 5000 hommes.

Une zone stratégique

Depuis la Deuxième guerre mondiale et l’épopée de « la colonne du Tchad » de Leclerc contre la Libye italienne jusqu’à l’oasis fortifiée de Koufra, en 1941, la France sait, pour sa part, que cette zone sahélienne représente la profondeur stratégique de l’Europe, via la Méditerranée et le Sahara. Qu’il est donc essentiel qu’elle soit stable. Réalité que l’Europe découvre aujourd’hui un peu tardivement, avec la crise des migrants et le trafic d’êtres humains qui nourrit aussi les caisses des « seigneurs » de guerre.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:19

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1180044min-1539606087-67
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:19

Les actions civilo-militaires (CIMIC) permettent de garder le contact avec la population et de soutenir des projets locaux.

Sécuriser les populations : c’est donc le préalable pour qu’une activité « normale » redémarre afin de freiner un exode également alimenté par une autre réalité du continent : l’explosion démographique de l’Afrique, au sud du Sahara, passée de 230 millions d’habitants en 1960 à un milliard aujourd’hui, mais offrant peu de perspectives à la vitalité d’une jeunesse elle aussi connectée au monde ; candidate au départ si elle peut se l’offrir... ou proie potentielle pour tout recruteur vendant à crédit un hypothétique paradis contre une mort certaine.

En attendant une solution « qui ne peut être que politique », résument les militaires connaissant la région ? Barkhane continue donc à combattre sur le terrain un terrorisme jihadiste en constante évolution dans les nombreuses zones où le concept d’état n’a pas de traduction concrète – qu’il s’agisse de sécurité, de santé ou d’éducation.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:20

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170968min-1539616800-30
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:22

Un soldat des FAMa et un militaire français, à Gao.

« Que ce soit à Paris, Nice, Toulouse avec l’opération Sentinelle, ou ici, avec Barkhane, ce sont les deux fronts d’une même guerre. Ici, si l’on prend la métaphore du cancer, nous avons liquidé les plus grosses tumeurs et leur logistique dans le Nord du Mali, l’Adrar des Ifoghas, mais les métastases se sont déplacées, et même si le délabrement des groupes terroristes est patent, leurs actions menacent maintenant le Niger et le Burkina-Faso », résume un officier supérieur devant la carte d’un Mali encore très instable, au centre aussi, dans la région de Mopti.

Occuper le terrain et maintenir une pression constante afin de ne laisser aucun répit à l’ennemi : ce début septembre, c’est donc la mission des parachutistes de la 11 BP de nouveau fortement engagés sur le terrain, à l’est de Gao, dans la région de Ménaka, comme sur tous les points chauds d’un territoire grand comme l’Europe, le plus vaste théâtre d’opérations de l’armée française depuis la Deuxième Guerre mondiale, donc.


Régiment unique


Créé en 1999, le 1er RTP compte 620 hommes et femmes basés au quartier colonel Edme.Désormais pilier du Pôle national des opérations aéroportées à Toulouse-Francazal, il est donc l’un des maillons essentiels des capacités stratégiques d’engagement de la France, les parachutistes de la 11e BP assurant en permanence l’alerte Guépard qui permet de projeter 800 hommes en 48 heures. Spécialiste de la mise à terre des personnels et du matériel, le 1er RTP dispose en effet d’une expertise unique en Europe dans la livraison par air qui le fait travailler tant pour l’armée de Terre, l’armée de l’Air et la Marine qu’au profit de missions de secours, pour des largages humanitaires, ou pour l’évacuation de ressortissants. Présent partout dans le monde, il rappelle que la France est aujourd’hui le seul pays d’Europe encore capable de planifier et d’exécuter des opérations aéroportées lourdes, de façon autonome.


Immensité qui est militairement impraticable sans avions. Et donc sans le régiment le plus méconnu, sans doute, de la 11e BP : le 1er Régiment du train parachutiste, incontournable interface, voire « charnière » entre l’air et le sol pour parachuter les hommes ou livrer les troupes en ravitaillement. Dans les coulisses du théâtre, les parachutistes de Francazal sont alors les « invisibles indispensables » de Barkhane.

Au dessus de Gao, un Casa largue une charge d’entraînement.

« Par le ciel, partout, pour tous » : affichée dans les salles de transit des bases de N’Djamena, à l’atelier de pliage des parachutes, ou de conditionnement des palettes de Niamey ou Gao, leur devise se doit alors de répondre à toutes les demandes, des plus simples au plus complexes (deux détachements de parachutistes devant pouvoir être largués en permanence, en BSS, ainsi que les commandos).Et pour répondre à ce défi logistique quotidien, ils sont dix spécialistes de Toulouse-Francazal à N’Djamena, douze à Niamey, cinq à Gao au plus près des avions et des hélicos. Sans répit.

Arrivée d’un Transall allemand à Gao, le bruit des moteurs est assourdissant.

« Le climat est usant. Avec le ballet des avions, le bruit incessant aussi, quelle que soit l’heure, ça démarre, ça décolle. On ne se repose jamais, mais on s’y habitue, on est projeté au minimum une fois par an », confie le capitaine Cédric, responsable du Détachement de transit interarmées aérien (Detia), plaque tournante du fuseau ouest de Barkhane, à Niamey, qui s’apprête avec son équipe à travailler vingt heures sur vingt-quatre, deux jours sur trois pendant six semaines, avec la grande relève qui arrive bientôt.

À N’Djamena, maréchal des logis, Jhon fait l’appel des passagers en partance pour Gao, ce matin, et pèse chacun avec son bagage, son armement. Gao, sur la boucle du Niger : la base de la force au Nord du Mali, avec à l’Ouest Tombouctou, au Nord Tessalit et au Nord-Est Kidal pour postes avancés armés par les parachutistes de la 11e BP. Par la route, il faudrait au moins huit jours depuis la capitale tchadienne. Le Casa y sera en moins de cinq heures. En charge des escales aériennes, le 1er RTP gère le transit interarmées et comme sur un aéroport civil, en attendant de faire l’appel pour l’avion, il dirige ses passagers vers une salle d’attente... dont les murs racontent alors les opérations d’hier et d’aujourd’hui.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:23

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~dsc9178min-1539606246-82

Dans les soutes de Barkane Bruitrtp-1539606561-14

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170353c-1539606884-29
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:24

Le 1er RTP en triptyque dans la salle d’attente de N’Djamena.

Du temps d’Epervier, hier, de Barkhane, aujourd’hui. Aumôniers militaires, le pasteur et l’imam passent compréhensifs devant les pin-up laissées par d’anciennes relèves, il y a bientôt 10 voire 20 ans et qui côtoient des panneaux plus classiques, un triptyque en bois gravant le largage comme une cérémonie avec pour croix au centre un Transall en vol, ou la peinture plus grave et plus lyrique montrant un Saint-Michel, patron des parachutistes, qui terrasse le dragon. À gauche de l’archange, une liste de noms avec leur grade : ils sont six morts à « reposer en paix » sur cet « in memoriam », parmi eux l’adjudant Ibn Ziaten du 1er RTP, la première victime de Mohamed Merah à Toulouse, le 11 mars 2012, faisant soudain écho aux « deux fronts d’une même guerre ».
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:26

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170354c-1539606354-46

Sur cette allégorie de Saint-Michel, la mémoire de l’adjudant Ibn Ziaten, première victime de Mohamed Merah à Toulouse.

Embarquement. Décollage. N’Djamena disparaît bientôt derrière les rouleaux blancs des nuages bas alignés comme à la parade.

Monotonie des vols de liaison, trop haut pour profiter de l’Afrique sous son voile de brume jaunâtre... Les livres, l’écran et les jeux sur portable, la prière ou la sieste tuent le temps comme chacun tente de faire sa bulle sur sa banquette de toile, un casque ou des bouchons aux oreilles. Et puis soudain, à environ 10 minutes de l’arrivée, l’avion plonge à pente maximum vers le sol...


Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170414c-1539612997-68
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:27

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170452min-1539606959-3

Vol tactique avant l’atterrissage à Gao afin d’éviter d’éventuels tirs.

En poste, l’altimètre dégringole. « En zone de menace, au départ comme à l’arrivée nous faisons la dernière partie du parcours à 50 mètres du sol et en sortant toujours à un endroit différent pour limiter au maximum les risques de tirs sol-air », explique le co-pilote, le lieutenant aux commandes étant tout à son pilotage d’autant plus précis que... maintenant, le Mali défile à environ 400 km/h sous les ailes. Proche. Très proche. Impavides ou plutôt indifférents, les dromadaires lèvent à peine la tête près des campements ou cabanes de tôles sous les arbres. Et la piste de Gao surgit déjà. Oubliée celle vue en 2015, lors d’un précédent reportage. L’ONU a investi dans 2,5 km d’un parfait bitume noir pointillé du blanc réglementaire aux seuils de piste et en lisière. L’ONU, en l’occurrence la Minusma, c’est à dire la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali souvent prise pour cible, aussi, par les jihadiste.


Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170455min-1539607250-99
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:28

Avec une piste neuve, l’espoir aussi de relancer le trafic et l’activité économique entre le sud et le nord Mali.

Un projet à 30 M$ qui permet depuis le début de l’été de voir se poser les avions de ligne à Gao, révolution depuis le vénérable et fidèle DC3 qu’on avait pu y photographier. Pour la première fois fin août, une patrouille de Mirage est aussi venue de Niamey...


Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1180484-1539607395-51
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:29

Mirage 2000 RDI sous son abri, à Niamey. Désormais, la chasse peut aussi se poser à Gao.

L’autre chose qui a changée ? C’est la base française. Moins de tentes et plus de bâtiments pour l’hébergement. Architecture croisée sur toutes les emprises durables en opex et qui pose aussi les limites calendaires floues d’une opération Barkhane ayant vocation à passer dans les meilleurs délais le relais aux forces du G5S pour

Le 31e Régiment du génie à Gao

Basé à Castelsarrasin, le 31e Régiment du génie compte 1200 personnels dont 200 sont dédiés à l’une des compétences particulières de cette unité : le génie énergie. Présent en Irak, au Liban, à Djibouti -mais aussi projeté de façon ponctuelle après l’ouragan Irma pour rétablir les infrastructures et aider la population à refaire la couverture des maisons- il est, à l’instar du 1er RTP, en auto-relève permanente. Il vient d’achever une longue présence en BSS où il a veillé avec ses énergéticiens à l’alimentation électrique de la base de Gao et des autres plateformes françaises dans le nord du Mali. Une opex sur laquelle le 31e RG a été très actif dans tous ses domaines de compétences puisque outre l’énergie, il a aussi assuré la construction d’un camp dans la région du Liptako et revalorisé les infrastructures de protection-défense du secteur tandis que ses sapeurs démineurs assuraient pour leur part la vérification des axes de circulation et les interventions sur les engins explosifs improvisés qui nourrissent la menace terroriste. “Le 31e RG a également depuis un an une spécialité aérocombat qui nous permet de participer aux opérations héliportées et nous travaillons beaucoup avec le 5e RHC de Pau et en exercice avec la 4e Brigade d’aérocombat de Clermont-Ferrand”, précise le colonel Boris Vallaud, chef de corps et présent avec ses personnels en BSS durant leur engagement.

qu’elles assurent la sécurité sur leur territoire. Grâce aux sapeurs du 31e Régiment du génie de Castelsarrasin quelques assemblages modulaires à un étage ont poussé, alignés au cordeau, pour accueillir 200 personnes dans de nouvelles chambres « en dur ». Lézards « pompeurs » sur leurs pattes avant, les margouillats, eux, n’ont pas bougé, l’oeil toujours méfiant, aux aguets.

Gao ? « C’est le cœur de la composante terrestre, la pointe de l’éventail du dispositif français de Tombouctou à Ménaka via Tessalit et Kidal, un passage obligé sur le fleuve Niger et l’effort de Barkhane étant porté sur le Mali, selon nos opérations, nous avons des effectifs très variables pouvant aller de 1000 à 2000 personnes sur la base, qui rentrent pour se remettre en conditions ou qui se préparent à repartir », explique le colonel Olivier Vidal dans son P.C.

Le colonel Olivier Vidal

Des soldats qu’il connaît bien puisque la 11e BP compte donc environ 1500 parachutistes au Mali, avec deux groupements tactiques articulés sur les légionnaires du 2e REP de Calvi, côté infanterie, et les hussards tarbais du 1er RHP, côté blindés pour la reconnaissance et l’appui, appui également effectué par les éléments du 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban, pour le déminage, notamment, et les artilleurs du 35e Régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes dont le rôle est aussi, entre autres, de guider l’aviation depuis le sol. « Sur Barkhane, il y a aussi le 3e RPIMa de Carcassonne, et, bien sûr, le 1er RTP pour la livraison ».
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:30

L’état des lieux, en ce début septembre ? Selon le représentant local du général commandant la Force Barkhane. « Globalement calme mais volatil ». Comprendre stable, mais pas stabilisé, le bilan sécuritaire restant plus que contrasté, au Mali, au vu des attaques régulières disséminées sur tout le pays. « La Force Barkhane a obtenu des résultats marquants mais sur un ennemi qui a fait évoluer son mode d’action. Le dernier coup porté a été dur contre l’Etat islamique au grand Sahara, l’EIGS, puisqu’il a perdu l’un de ses principaux chefs », souligne le colonel.

Le 26 août, à une cinquantaine de kilomètres de la ville, une frappe aérienne française a éliminé Mohamed Ag Almouner, dit « Tinka », l’un des principaux responsables du groupe état islamique au grand Sahara (EIGS) avec l’un de ses hommes. Présenté comme un lieutenant d’Adnane Abou Walid al-Sahraoui, « Tinka » était le chef présumé du groupe ayant mené l’attaque meurtrières contre des hommes des forces spéciales américaines et des militaires nigériens, huits morts au total, en octobre 2017. Quant à Adnane Abou Walid al-Sahraoui ? Un rappel de son parcours donne alors une idée des mutations constantes des GAT, sur le terrain. Transfuge d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), il a été l’un des dirigeants du Mujao, le Mouvement pour l’unicité du jihad en Afrique de l’Ouest avant de prêter allégeance à Daech.


Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~dsc8575min-1539607581-4
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:32

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~p1170754min-1539614654-95

Opérés par les Britanniques, trois hélicoptères CH47 “Chinook” gros porteurs renforcent désormais les capacités de manoeuvre de la Force Barkhane, à Gao.

Le contexte dans lequel, le président réélu Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, a prêté serment ce 4 septembre pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Mali. IBK, un vainqueur dont le score à 67,16 % de voix n’aura pas masqué la faiblesse dans un scrutin qui, placé sous haute sécurité, n’a certes pas connu les attaques redoutées, mais n’a enregistré que 34 % de participation au second tour après un premier tour à... 24 candidats. Concrètement ? Dans ce pays de 18 millions d’habitants dont la moitié vit sous le seuil de pauvreté ( avec un PIB de 694 $ par personne pour un indice de fécondité de quasiment 7 enfants par femme en âge de procréer) et dont l’immense majorité subit la corruption et le clientélisme, moins de trois millions de Maliens sont allés voter sur huit millions d’inscrits..

L’autre paysage fracturé sur lequel prospère le jihadisme

IBK : « un Roi Fainéant », titre la Revue XXI dans sa parution d’été pour résumer sous la plume de Jean-Louis Le Touzet « un intellectuel brillant, chaleureux, mais léger (…) Un vide dangereux dans un pays au bord du gouffre », car divisé comme jamais. Être Malien ? Au sud, au nord... C’est aussi être Bambara, Peuhl, Senoufo, Songhaï, Malinké, Dogon ou Touareg, et selon ses origines, être parfois aussi dépositaire de mémoires et de présents antagonistes autour d’une problématique de l’esclavage qui n’est toujours pas soldée, selon l’association malienne de défense des Droits humains Temedt, ou de revendications territoriales insupportables pour l’une ou l’autre communauté. L’autre paysage fracturé sur lequel prospère le jihadisme.

Piqûre de rappel ce même 4 septembre... dans la nuit, un Français travaillant pour l’ONU a été blessé lors d’une attaque à la roquette sur le camp de la Minusma jouxtant celui de Barkhane, à Ménaka. Il a été évacué vers Gao. Ménaka, secteur des plus instables dans le nord-est du pays où sont actifs les jihadistes salafistes mais aussi les milices jouant à la hausse ou à la baisse leurs alliances, certains GAS -comprendre Groupes Armés Signataires des accords d’Alger en 2015 en langage officiel- et donc désormais réputés du « bon côté » étant aussi accusés d’exactions par les civils.

http://www.rfi.fr/afrique/20180829-onu-rapport-accablant-situation-mali-securite-accord-alger

Face à ce panorama délétère et complexe ? Le but de l’opération Koufra est donc depuis le début de l’année d’occuper le terrain longtemps, et en profondeur, afin de ne pas laisser de répit aux GAT. Koufra 6 doit quadriller avec les Forces armées maliennes cette « zone des trois frontières » du Liptako-Gourma, à cheval sur le Mali, le Niger et le Burkina-Faso où se rencontrent terrorisme jihadiste et criminalité organisée dans un contexte d’antagonisme ancestral entre Touaregs et Peuls et d’alliances aux intérêts mouvants.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:34

Dans les soutes de Barkane Scale~2000x0x0x0~dsc9689min-1539607813-57

Les GCP à l’entraînement avant un départ en opération.

« L’histoire est importante. Cela permet de comprendre les rivalités très anciennes sur lesquelles s’appuient les terroristes pour déstabiliser la région, sachant que notre but c’est de rétablir l’équilibre qu’il y avait avant leur arrivée », explique le commandant Frédéric, patron des GCP, soit une quarantaine de commandos paras de la 11e BP qui eux aussi tournent en permanence sur ce théâtre d’opération, étant le seul élément pouvant être engagé sans préavis.

Les GCP et “l’insubmersibilité”


Une quarantaine, les hommes du Groupement des commandos parachutistes présents en BSS sont le détachement “Cobra”. Composé à 85% de cadres et affichant une moyenne d’âge de 32 ans, ils représentent “un concentré de tout ce qu’on a en spécialités et compétences dans la 11e Brigade parachutiste”, mais aussi de “maturité sur le terrain, étant très aguerris”, résume leur patron, le commandant Frédéric. Frappes, infiltrations, ils ont un “haut niveau d’autonomie” et se caractérisent par leurs “capacités d’adaptation, de réaction et de prise d’initiative”. Ce qui définit aussi leur spécificité ? “C’est l’insubmersibilité : ils doivent pouvoir faire face à n’importe quelle situation et à toute éventualité”. En mission, une équipe des GCP recense ainsi, outre ses capacités combat de base “un spécialiste du guidage (en général du 35e RAP), un spécialiste explosif-déminage (17e RGP), un spécialiste des transmissions, un maître chien (le chien étant utilisé pour la recherche, l’alerte et l’immobilisation des cibles), un médecin, et elle a également une capacité de saut en tandem pour pouvoir partir avec un spécialiste, un interprète par exemple”. Les GCP ont également leurs largueurs attitrés au 1er RTP.

« Depuis 2013, certains en sont à leur sixième tour d’opération et 70 % de l’effectif est déjà venus. Nous avons une mémoire des opérations sur la zone », poursuit-il. Avion ou hélico pour les frappes ou pour les infiltrations, mais aussi pragmatique pick-up 4x4 Toyota pour des patrouilles avec les FAMa, « c’est important aussi d’être avec eux dans des missions en profondeur car les militaires Maliens ont évidemment une approche beaucoup plus fine et sensible des populations, des situations. C’est un appui fort de travailler avec eux. Ils rassurent aussi les gens en reprenant durablement position, la zone du Liptako est beaucoup plus sûre, il y a beaucoup moins d’exactions et dans l’ensemble moins d’événements dans la Nord », souligne-t-il. Mais pas de relâchement de la pression pour autant, l’objectif de Koufra étant de ne laisser aucun répit.

« Avec la saison des pluies, les groupes terroristes sont fixés au sol, ils sont moins mobiles mais en profitent pour se réorganiser », explique l’officier des GCP. « Frapper vite, loin, fort, n’importe où, n’importe quand et... sans s’embourber : pour cela nous devons nous affranchir de toutes les difficultés liées au trafic terrestre », poursuit-il, ajoutant « contrairement à l’Afghanistan, le Mali a été dès le début un théâtre d’opérations où l’utilisation des parachutistes s’imposait, de par son élongation et la nature des zones qui permettaient des largages de masse pour sidérer l’ennemi. “
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum