Brezoland
Bienvenue à toi sur Brezoland,
le forum de discussions sans prise de tête ! Smile

De 13 à 99 ans, nous t'invitons à nous rejoindre
si tu aimes débattre de tout et de rien, créer de
nouveaux liens d'amitiés, t'informer, rire, jouer,
dans la convivialité et le respect.

Viens discuter avec nous et t'amuser après
l'école, journée de cours, formation, travail.

Invite tes amis, ta famille, tes connaissances.

Concours photos, jeux divers, quiz, ...
nous proposons aussi de quoi te détendre,
avant, pendant, ou après journée.

Inscris-toi ou connecte-toi ! Smile
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 47 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Carline

Nos membres ont posté un total de 76512 messages dans 3719 sujets
Derniers sujets
» La pastéque ,la solution fraicheur
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 23:56 par girolette

» Jardin de Mr Canelle
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 23:43 par moguilev

» Une question qui peut parraitre idiote mais peut-etre pas tant que ça..
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 23:30 par moguilev

» Humour en images ... tous thèmes ...
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 21:44 par Frimousse73

» on est quand meme super fort en France !
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 21:41 par Frimousse73

» Combien coute Brigitte Macron a l'Elysée?
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 21:39 par Frimousse73

» Panzanella
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Hier à 20:42 par canelle

» Une «contamination» radioactive de l'eau potable de 6,4 millions personnes en France
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 15:18 par Damkipik

» La nuit sera bien noire le 27 juillet...
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 15:11 par Damkipik

» La France, le 14 juillet et le reste...
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 15:00 par Damkipik

» Nous serions nombreux à ne pas savoir faire correctement notre lit.
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 14:14 par zet

» Quelle histoire d'amour incroyable
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 11:57 par Arthénice

» Les dîners organisés par Rugy, un avantage lié à sa fonction et payé par l'Assemblée
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 19 Juil 2019 - 11:52 par Arthénice

» Décès du "zoulou banc"
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 22:16 par Frimousse73

» si vous avez un grand congélateur il vous faut vite congeler
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 21:20 par Frimousse73

» ignoble!!!!!!!!!!!!
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 21:10 par Frimousse73

» Un drame sans nom vient endeuiller trois familles et le village tout entier
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 18 Juil 2019 - 21:08 par Frimousse73

» Courgettes gratinées
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mer 17 Juil 2019 - 17:21 par blandine

» un site qui peut servir à tous
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 23:02 par canelle

» et ça continue!!!!!!!!!!!!!!!!
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 12:52 par zet

» L'accés aux écoles aux PMR (personnes à mobilité réduite) pour les profs et éléves..
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 12:42 par Arthénice

» L’homéopathie déremboursée en 2021
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 16 Juil 2019 - 11:52 par scoopy

» mes petits faucons qui reviennent chaque année
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 20:26 par rose04

» Nos smartphones bientôt incassables... grâce aux huîtres?
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 19:03 par Frimousse73

» Terrible illustration de la solitude.
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 18:44 par Frimousse73

» Ma journée du 13 juillet 2019...
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Lun 15 Juil 2019 - 18:38 par Frimousse73

» privilèges légalité et immoralité
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Dim 14 Juil 2019 - 18:57 par scoopy

» L'eau pourrait être plus cher en été qu'en hiver
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Sam 13 Juil 2019 - 14:18 par Arthénice

» La fête dégénère après la victoire de l'Algérie,
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 12 Juil 2019 - 21:40 par rose04

» Electricité: Le tarif réglementé augmentera «pendant l'été», annonce François de Rugy
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 12 Juil 2019 - 16:10 par Damkipik

» Enceinte ,elle meurt sous les coups de son compagnon
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 11 Juil 2019 - 20:45 par Damkipik

» Téléphone au volant :vers une suspension de pemis
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 11 Juil 2019 - 20:27 par canelle

» Quintuple infanticide en France : “Pour moi, ce n'était pas des bébés”
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mer 10 Juil 2019 - 12:20 par Arthénice

» Ces vacanciers des villes qui veulent faire taire les coqs, les cloches où les vaches pendant leur séjour à la campagne - Vidéo
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 22:45 par zet

» A 81 ans il s'appréte a courir un trail de 177 km
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 20:10 par Arthénice

» Poseriez vous nu(e) pour un(e) peintre ?
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 20:03 par Gelsey

» Les conditions de travail des femmes de ménage
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 16:53 par canelle

» Tape, claque, gifle, fessée, martinet c'est révolu
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mar 9 Juil 2019 - 13:08 par DoMi

» L'Etat condamné a verser 500 euros a Salah Abdeslam
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Lun 8 Juil 2019 - 20:21 par blandine

» Lyon: Ils fabriquent des chambres aménagées à poser dans la nature
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Sam 6 Juil 2019 - 20:35 par canelle

» «Ils étaient piégés dans un nuage d’abeilles» : le récit du drame survenu en Auvergne
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Sam 6 Juil 2019 - 19:48 par Frimousse73

» Le suicide d’une fillette de onze ans bouleverse la France
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 5 Juil 2019 - 18:37 par Damkipik

» L'école devient obligatoire dès 3 ans en France
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 5 Juil 2019 - 15:16 par Copernic

» Salade de pâtes
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Ven 5 Juil 2019 - 12:09 par canelle

» Coup dur pour les anti compteurs Linky
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 20:16 par Frimousse73

» Le gouvernement français veut évaluer tous les loyers, dans toutes les communes du pays
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 15:34 par Copernic

» Enfants brûlés par des figuiers
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 14:40 par canelle

» Le var, indisensable ?
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Jeu 4 Juil 2019 - 13:39 par Gelsey

» Des acteurs d'internet accusent la proposition de loi contre les contenus haineux de menacer la liberté d'expression
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mer 3 Juil 2019 - 16:05 par Frimousse73

» Des feuilles de bananier pour remplacer les emballages en plastique
Dans les soutes de Barkane - Page 2 Icon_minitime1Mer 3 Juil 2019 - 16:00 par Frimousse73


Dans les soutes de Barkane

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:35

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170814min-1539614558-86

Koufra 6: 40 tonnes de ravitaillement à larguer

Depuis N’Djamena, au Tchad, commandant issu du 1er RTP, Hermann veille donc à « assurer la continuité des opérations » qui peut dépendre d’un paquet de 40 kg comme d’un matériel de 3,5 tonnes à larguer., Officier des troupes aéroportées et de la livraison par air de Barkhane, il a tout calculé. Légionnaires, hussards, artilleurs, sapeurs avec leurs blindés et camions : petites unités en bivouac au sol, vu du ciel, mais gros déploiement de forces... « Koufra 6, ça va représenter environ 40 tonnes de ravitaillement à larguer ».
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:37

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0388min-1539607457-92

Chargement d’un Transall pour une opération de largage, à Niamey.

Alors, à Niamey, à Gao, on s’active pour préparer les charges, sécher, nettoyer et replier les parachutes, calculer les meilleurs rendements heure/météo.Un Transall peut emporter 7,9 tonnes par 30 °, mais « seulement » 4,3 t par 40 °.« 1 ° en plus, c’est 100 kg en moins dans un Casa », explique le sergent Thomas, qualifié aussi pour parachuter de « petits colis », les pièces dont ont besoin les véhicules vu la casse liée à de telles conditions.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170541min-1539615099-4

Le sergent Thomas, préparant un largage à bord d'un Casa.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:38

“Depuis Kolwezi”

Comme le sol rouge de latérite laminant les trains de pneus, l’air de sable et de poussière est abrasif. Sous les abris, sur les tarmacs, on s’active dès l’aube pour que tout roule ou vole à l’heure.« Une turbine d’hélicoptère fait 2000 heures en Europe, seulement 200 ici », résume Thierry, officier mécanicien. Au Détachement de transit inter-armées aérien de Niamey, c’est le coup de feu, aussi. Notamment chez les plieurs du 1er RTP qui veillent sur le matériel de parachutage et de largage.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0640min-1539615182-86

Dans l’atelier des plieurs, à Niamey.

Ici, il fait « frais ». C’est à dire jamais plus de 30°c et jamais moins de 17°C avec 65 % d’humidité maximum. Et sur de très longues tables, les gestes sont méthodiques pour replier les parachutes rentrés d’opération. « Après les avoir séché et nettoyé », pointe le chef d’équipe, Anthony. « Parce qu’ils nous reviennent avec du sable, de la boue et même... du crottin de dromadaire, parfois », sourit Nicolas. Militaires du rang, ils ont 13 ans de régiment en moyenne et vont vite pour tendre les suspentes, les ligaturer de drisses rouges, les plier, replier, enfourner dans le sac. C’est rapide, précis, méticuleux et très physique lorsqu’il s’agit, par exemple, pour un parachute de dix voiles prévu pour une charge d’une tonne. « C’est une responsabilité, aussi, celle de la continuité opérationnelle au sol », ajoute Christophe. S’ils se ratent, pas de carburant, pas d’eau... « Juste pas envisageable, on n’a pas le droit à l’erreur, chacun sait ce qu’il fait et on recontrôle tout, tout le temps ».
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:40

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180434min-1539615285-9

« On refait des actions qu’on ne faisait plus, les opérations aéroportées s’étaient quelque peu perdues depuis Kolwezi, il y a quarante ans », sourit l’adjudant-chef Philippe, le plus ancien sous-officier du 1er RTP et spécialiste de tous les types de largages.

L’adjudant-chef Philippe, du 1er RTP.

Aujourd’hui à Gao, où il opère ? Une fois passé le violent orage tropical délitant tout sol en boue et mares de rouille, il faut embarquer cet après-midi des passagers pour Niamey mais surtout... une quinzaine d’hommes du Groupement des commandos parachutistes. Depuis Gao, il faudrait deux jours pour rejoindre Ménaka par la route. En Transall, il y seront dans cinquante minutes. Ils partent pour 10 jours de mission, en moyenne, « ravitaillés tous les trois, quatre ou, exceptionnellement, cinq jours, sachant que l’autonomie maximale de nos véhicules est de quatre jours. »


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc8869min-1539615957-3
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:42

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Gcpmenaka-1539615738-53

Les GCP à Ménaka

« Quand, depuis cinq jours, on est au milieu de nulle part, l’avion de la livraison par air, on est toujours content de le voir arriver, c’est « le premier visage ami » qu’on revoit depuis longtemps, même si ça représente beaucoup de boulot après, car il faut plusieurs heures pour tout reconditionner avant de repartir », confie un commando.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc9204min-1539616443-86

Pour ce hussard parachutiste tarbais qui vient lui aussi d’effectuer sur le terrain des missions de 10 à 15 jours ? « Heureusement qu’ils sont là ». Concrètement, depuis son arrivée début juin, engagée conjointement avec une trentaine de sapeurs du 17e RGP de Montauban, la centaine d’hommes du 4e escadron est à l’image de sa devise : « sans répit ». L’état-major du 1er RHP est à Kidal, des éléments du 5e escadron sur la base de Tessalit, la plus au nord. « Au total, on travaille sur trois axes, l’axe Nord-Sud à la frontière algérienne, l’axe Sud-Est à la frontière du Niger et l’axe Est-Ouest à Menaka où nous sommes aujourd’hui en mission. », précise l’adjudant Charles.

“Le largage, c’est un petit bonheur”

« Ce secteur est beaucoup plus calme mais si les GAT n’osent pas trop s’attaquer à nous, ils restent quand même actifs, ils visent la Minusma, la force de l’ONU, posent des IED, des engins explosifs improvisés ou conduisent des attaques suicide », précise le brigadier-chef Frédéric. Occuper le terrain avec Koufra 6, pour les hussards qui arment le seul régiment blindé parachutiste, cela veut alors dire partir avec un peloton de 8 Véhicules blindés de reconnaissance (VBL), 3 AMX 10-RC (blindé de 16 tonnes équipé d’un canon de 105) accompagnés de 3 VLB au blindage renforcé, 3 Véhicules de l’avant blindé (VAB) pour transporter une section du génie et 5 camions sans compter le véhicule de commandement... « Reconnaissance, contrôle de zone, observation, escorte, appui direct... Le matériel souffre et cela oblige donc à partir avec un lot conséquent de pièces de rechange et de pneus mais quand le lot est épuisé, il faut évidemment ravitailler et, oui, heureusement qu’ils sont là pour livrer tout ça », poursuit Charles. Et puis... « le largage, c’est un petit bonheur, parce qu’ils nous rajoutent souvent un colis pour améliorer l’ordinaire, des gâteaux, du coca… »
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:46

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180265min-1539616561-91

Au 1er RTP de père en fils

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc8804min-1539616956-95

Thomas et Philippe décollent pour un entraînement.

Il ne compte plus les opérations extérieures.« Je dois en être à 25 ou 27 », sourit au pied de l’avion l’adjudant-chef Philippe, 57 ans dont 37 de service.Car, à l’instar du Groupement des commandos parachutistes de la brigade, le 1er RTPa aussi pour spécificité d’assurer son auto-relève permanente sur tous les théâtres où il est engagé : ses escadrons sont les seuls à maîtriser leur spécialité de la livraison par air (LPA).

Ce faisant, depuis 2013, Philippe en est déjà à son « cinquième Mali ».Il est le plus ancien sous-officier du régiment, il est donc connu « comme le loup blanc » sur tous les tarmacs comme dans les soutes des Hercule, Transall ou Casa, avec ses respectables moustaches, ses 3 200 heures de vol et plus de 2000 sauts… « Depuis cinq ans, le rythme, c’est huit mois en France, quatre mois ici.Un Noël, je ne suis rentré que le 23, un autre le 24… », énumère-t-il, vétéran et instructeur « couteau suisse » du 1er RTP, maîtrisant tout type de largage et notamment celui des commandos en « infiltrations sous voile » en terrain hostile.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:48

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc8653min-1539617240-73

Sous l’oeil de son père, Thomas surveille le chargement du Casa

Aujourd’hui, à Gao ?C’est entraînement. Avec Thomas, un jeune sergent de 26ans, chef d’équipage LPA sur Casa qui surveille le chargement d’une palette de 500kg puis peaufine son arrimage avec l’équipe.Thomas : son fils. Sa relève personnelle. « J’ai toujours baigné dans ce milieu et ça m’a fait rêver les photos que rapportait mon père, ces missions particulières », explique ce dernier. Alors lui aussi a signé pour « les bonnes sensations en vol, travailler dans un métier qui bouge ». C’était il y a cinq ans.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170549min-1539617166-85
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:49

Dans la soute, la chaleur et l’humidité sont intenses.

Regard fier, un brin ému, Philippe reprend le CV entre deux coups de serviette pour s’éponger dans cette soute comme une étuve où il veille au moindre nœud du moindre brin. « Le 31 octobre 2014, je lui ai remis son galon de sergent, quinze jours plus tard j’ai sauté avec lui pour son dernier saut de qualification à l’école des troupes aéroportées de Pau. Le lendemain, je lui ai remis son brevet et 6 mois plus tard son insigne de livraison par air. »

16 heures, il faut y aller. Thomas briefe ses hommes, récapitule le compte à rebours des dix dernières minutes aux dix dernières secondes.« Réussir la livraison » : l’obsession quelle que soit la génération.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc8699min-1539617603-100

“Réussir la livraison” :l’obsession de la précision et du détail.

Des vivres sur Erbil, en Irak, ou le largage des commandos à 4 000 m sur l’Adrar des Ifoghas, ces dernières années, pour le père.Comme une charge d’entraînement, aujourd’hui, pour le fils…« Bonne chance à tous ! », conclut la phrase liturgique de Philippe avant le décollage, façon aussi de conjurer le danger de la routine. Il met son casque de bourlingueur.S’assied à côté de Thomas.« Je suis un peu leur papa à tous aussi », lâche l’adjudant-chef qui sait que l’anodin n’existe pas, en vol. Ni au sol, ici. « Le plus marquant, c’est toujours la perte d’un équipier.En 2014, le sergent-chef Marcel Kalafut des GCP du 2e REP était dans mon détachement. Son véhicule a sauté sur un IED, un explosif improvisé. Malgré le métier, ça, on ne s’y fait jamais… » P.C.
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:53

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc8988min-1539617656-81
Largage d’entraînement à Gao.

Une patrouille dans Gao


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~patrolmin-1542308022-34

Les blindés du détachement estoniens qui renforce la force Barkhane, prêts à partir

Il est 5h50, ce matin. La patrouille de la force estonienne se rassemble, sur la base de Gao. Des militaires costauds “made in Baltique” dont les traces de coups de soleil au rouge flamboyant sur peaux blanches trahissent encore et les racines très nordiques et l’arrivée récente en provenance de Tallinn, il y a un mois. “Pourtant, on a eu la canicule cet été”, plaisante leur officier de communication, Indrek Kaik.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc9852min-1542309707-67

Une cinquantaine au total, ils sont venus renforcer la force français Barkhane et “nous commençons à nous acclimater”, assure-t-il au pied de l’un de leur Patria, robustes véhicules de transport blindé finlandais dans lesquels une partie de ces militaires du Scout Bataillon va faire ce jour sa première patrouille autonome dans Gao et y prendre le relais des Français.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170894min-1542308391-61
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:54

L’armée de Terre estonienne ? “Ce sont 3500 professionnels, dans l’infanterie et 3800 conscrits auxquels s’ajoutent 22000 réservistes”, décompte Indrek. Très loin des autres réalités de terrain qu’impliquait le face-à-face Otan-Pacte de Varsovie, ceux-là, désormais soldats de l’Union européenne, sont donc venus découvrir

Première commandement de patrouille dans Gao, pour Janek

une autre réalité opérationnelle, en Afrique, au Mali... avec pour guides ce matin l’adjudant-chef Festim, de la Légion, et le sergent chef Clément, de l’Armée de l’air, qui sont chargés de la “mise en confiance” entre les nouveaux venus et les responsables locaux. Deux hommes connaissant d’autant mieux la ville et ses quartiers qu’ils sont chargés des actions CIMIC, des actions civilo-militaires destinées à aider la population.

Concrètement à GAO, ils ont remis en état la moto-pompe des maraîchers de Djidara, travaillent à la réhabilitation de deux écoles, distribuent des kits scolaires pour la rentrée et posent même des panneaux signalétiques pour les monuments, tels que le tombeau Askia, la mosquée Kankou Moussa. Et aujourd’hui, ils feront donc le “trait d’union” entre les chefs coutumiers ou élus des quartiers et leurs collègues estoniens. Six heures. Départ avec le soleil qui commence à inonder le camp, réveiller tous les rouges du sol poussiéreux en blanchissant rapidement le ciel, jamais bleu. Et depuis l’intérieur du Patria, perception immédiate de la première difficulté...


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170899min-1542308451-43
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:56

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170943min-1542308510-21

Partir en patrouille, pour un soldat découvrant sa première opération extérieure ? C’est d’abord ne rien voir. Subir les secousses et ne rien voir, sauf à être conducteur ou mitrailleur. Ne rien voir d’autre, du moins, que ce rectangle de Mali, de quartier populaire, se découpant dans l’étroite meurtrière au flanc du blindé.

Et donc ne saisir d’abord qu’un millimètre de réalité extérieure depuis une pénombre où chacun somnole, tentant comme il peut de finir sa nuit entre deux cahots. Puis, lorsque le blindé s’arrête, sortir et être aveuglé par le soleil, plombé par la chaleur s’abattant sur la lourde carapace du casque, du gilet, des armes. Puis reprendre ses esprits pour recevoir en pleine gueule une rue que connaissent bien les Français, depuis le temps... la rue africaine. Cabossée et trépidante. Une rue de dizaines de gosses partant à l’école et de tous les autres devant les maisons observant l’air grave ces étrangers aussi pâles que caparaçonnés, une rue de femmes actives du lever du jour au coucher, de fillettes déjà chargées de petits frères et de bassines, de motos chinoises, de voitures brinquebalantes autant que vaillantes, de boutiques d’une économie de la survie et de jonchées de plastiques. La patrouille... c’et découvrir alors, pour un engagé d’une vingtaine d’année que même le plus spartiate des soldats vit dans l’abondance à deux pas d’un quotidien de pénurie.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170908min-1542309171-43
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:57

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180011min-1542309258-85

Le premier rendez-vous est chez M. Touré. “Chef de la communauté Arma”, précise l’adjudant-chef Festim. Qui sait les règles de la courtoisie et de la diplomatie, l’attente nécessaire avant d’être reçu. Il est encore très tôt. La maison s’éveille. M. Touré est âgé, fatigué, il vient d’être opéré d’un oeil, mais il veut accueillir dans les règles. Il fait demander un petit délai pour que la salle de vie retrouve sa figure de salle d’audience. Alors dehors, les militaires estoniens, eux, appliquent les procédures qu’ils ont apprises pour sécuriser le périmètre autour de leur halte.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc9964min-1542309366-34
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 9:59

Et regardent leur montre. Calculent le programme. Le planning. S’inquiètent “du timing qui ne sera probablement par respecté”, résume Janek, leur officier. Et commencent à apprendre la première règle de l’Afrique. “Vous les blancs, vous avez la montre, nous, les Africains, nous avons le temps”, éclate invariablement de rire l’interlocuteur local, toujours amusé par l’impatiente agitation des “toubabs”.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc9921min-1542309558-91

Pendant ce temps, le sergent-chef clément et l’adjudant-chef Festim sont au contact d’un militaire malien en uniforme et kalachnikov. Plutôt tendu. De sa poche, il sort une feuille, la déplie et montre l’homme dessus.

“Il faut diffuser sa photo. Il a pris la fuite. Il a tué un gars ici pour 15 000 francs !”, répète l’homme des FAMa. 15 000 francs CFA... 23 euros. Dette ? Vol ? Vengeance ? L’histoire semble à tiroirs. Compliquée. Clément photographie le document. En profite pour faire un peu de renseignement d’ambiance. Faire redescendre la pression, aussi. Puis ils prennent congés. L’heure d’aller saluer le M. Touré. Et de plonger dans l’histoire du Mali, pour les Estoniens...


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170970min-1542359728-74
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:00

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc9981min-1542309630-19



Ibrahim “Arougaya” Touré, héritier d’une histoire vieille de plus de quatre siècles, entre le Maroc et Gao...

M. Touré, c’est... Mohomodou Ibrahim “Arougaya” Touré, Gawal-Keido ou Gao-Alkaido depuis 2010, titre du chef traditionnel des Armas. Figure imposante, dans cette boucle du Niger, au nord du Mali, il est désormais administrativement le chef du “Quartier 2” de la ville. Appellation soudain dérisoire au regard de la mémoire dont il est le dépositaire. Assis sur les banquettes, les Français la connaissent, les soldats estoniens la découvrent. Et comme décidément, la Légion est bien faite, pour leur traduire, c’est un ancien légionnaire estonien redevenu militaire de son pays d’origine qui fait le truchement.

A la fin du XVIe siècle, un conflit éclate entre le sultan marocain Ahmed al-Mansour et l’empereur songhaï Askia Ishaq, l’objet du litige étant le contrôle des mines de sel de Teghaza, enjeu très important du commerce trans-saharien. Les Marocains gagnent la bataille de Tondibi en 1591, remportent la guerre et colonisent Gao. Leur nom d’“Armas” viendrait de leur usage des armes à feu utilisées par les fantassins andalous.

“Je suis le descendant des chevaliers marocains qui ont conquis et colonisé Gao en 1591 et dont les chefs ont épousé les princesses Songhaïs du pays, dans notre armée, il y avait aussi des Espagnols (Andalous musulmans ndlr)”, commence Ibrahim Arougaya Touré à l’intention de ses hôtes, assis sur son siège ouvragé, deux bâtons de commandement à ses côtés.

Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:02

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc9998min-1542310368-14

“Gao est parti de notre quartier”.

“Nous avons toujours deux sabres et deux drapeaux qui sont venus du Maroc et ce tambour pour les cérémonies. Comme il n’y avait plus de joueur de tambour, c’est mon neveu qui a pris le relais”, poursuit-il. Au mur, une affiche avec son portrait décline la dynastie des Gao-Alkaïdo depuis 1878. Mohamed Sagayar ouvre la liste. En 1898, c’est le chef des Armas qui a signé la reddition de Gao aux Français. “20 ans après mon grand père est devenu chef, on a bien coopéré jusqu’à l’indépendance.”

Le tambour des Armas.

Lui-même, ancien fonctionnaire des douanes a pris le relais de son frère. Aux Estoniens, il explique... “ Gao est parti de notre quartier, c’est le coeur de Gao. Quand la France a voulu faire des quartiers, elle a fait un quartier pour les Songhaïs, un pour les commerçants des marchés. Mon oncle a alors dit aux toubabs qu’ils ne pourraient pas contrôler des oiseaux, des gens qui vont et qui viennent et les Français, dans leur grande intelligence ont finalement divisé en trois Gao, avec quartier qui nous est confié”. Aux hôtes à présent de décoder eux-mêmes les relations ethniques et hiérarchiques, les préséances que cela implique dans l’esprit d’un descendant de la noblesse guerrière.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170981min-1542359638-80
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:03

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170986min-1542360064-81

La pièce d’audience devient alors carrefour. Carrefour de civilisations, d’histoires, de strates et de temporalités différentes, du tambour rituel au grand écran Samsung occupant le mur, du calendrier offert par l’entreprise “Taboye BTP Boiserie” pour l’année 2018-1439, selon le christianisme ou l’islam, de l’ancienne féodalité à la démocratie d’aujourd’hui, dit encore l’affiche électorale au dessus d’un petit autel invitant à voter “Mohomoudou dit Arougouya Ibrahim pour une commune mieux gérée, respectueuse du passé, confiante en l’avenir”.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1170999min-1542360137-10
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:04

S’il fallait encore doute du pouvoir de cette homme affable et courtois ? “Nous avons une jeunesse dynamique. Quand l’occupation de Gao a commencé [par les jihadistes salafistes ndlr], c’est devant ma porte que les jeunes ont organisé le défilé contre le Mujao [Mouvement pour l’unicité du jihad en Afrique de l’ouest, issu d’al-Qaïda au Maghreb islamique ndlr]”, rappelle le Gao-Alkaïdo. Et l’hôte comprend en substance que cet homme qui revendique être “un auxiliaire de l’administration” et “un soutien”, fait partie des interlocuteurs dont le petit doigt peut avoir beaucoup d’influence, lorsqu’il bouge. L’officier estonien et ses hommes écoutent. Et découvrent encore, avant de partir, le rôle des griots locaux.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0051min-1542361673-86
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:05

“Aujourd’hui, tout le monde a facebook pour savoir qui est qui. Ici, c’est un griot qu’on va voir, à qui on dit tout, qui sait tout, qui ne ment jamais et qui règle les problèmes”. Enfin, c’était... “La majorité est pauvre maintenant et beaucoup racontent des histoires”, tempère aussi le chef. Mais les enfants de griots, eux, font de belles carrières dans l’administration. Photos souvenirs. L’heure de saluer respectueusement “l’ami de la France”, père de 12 enfants dont deux, un garçon et une fille font des carrières à bac+7 aux Etats-Unis, au Canada... “mais qui vont bientôt rentrer au pays parce que le Mali a besoin de gens comme eux”, confie fièrement leur père... Et l’on quitte l’enceinte hermétiquement close, la cour où les femmes s’activent, pour retrouver la rue.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180019min-1542360235-5
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:07

Les enfants entourent les soldats. Les filles découvrent qu’une femme peut porter l’uniforme et les armes et serrent la main de la lieutenant française. Les portables sortent des treillis. Photos de groupe avec les gosses, selfies... Les plus courageux tentent de mendier trois sous, un stylo, des bonbons. Un homme, la quarantaine maigre et exténuée s’avance pour les disperser vertement. Il se présente comme le gardien d’un proche mausolée. La situation ? Ah monsieur... “C’est la lassitude, le ras-le-bol, les gens en ont marre. Rien ne change pour eux. Pas de travail, pas de santé. IBK ne fait rien. On a faim...” résume-t-il tristement, demandant à son tour “un petit billet pour manger, pour [sa] famille”. L’oeil sur la montre, les militaires estoniens regrimpent déjà dans les blindés, direction un autre quartier, au bord du Niger.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0136min-1542360521-64
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:08

Le soleil tape bien maintenant. Volée de gosses pour l’accueil. Gamines déjà au travail pour faire la lessive, la vaisselle dans le fleuve. Les militaires estoniens se déploient et continuent à prendre la mesure de leur futur quotidien, à mille lieues de chez eux. Visite protocolaire, à nouveau, au chef de quartier Yanoussa Adama, sous le regard sérieux des petits garçons accroupis et celui aveugle d’un vieillard sans âge, les yeux blanchis par la maladie.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180046min-1542360626-54
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:10

Les plus jeunes poursuivent un vestige de ballon crevé, poussent une roue devenue cerceau de fortune. Entourent les soldats pour une photo. Un début de contact se lie. Indifférent, le fleuve coule dense en cette saison des pluies.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180051min-1542361351-10

Il rappelle Héraclite, l’impermanence comme la permanence des choses. Raconte la rencontre entre l’éternité de l’eau du Niger et le changement permanent de cette eau, toujours le même fleuve, jamais la même eau... Un homme bleu du désert passe poussant son vélo. Dans ses paniers surchargées, sur son guidon, son porte bagages, des kilos de sandales et de camelote chinoises.


Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~p1180048min-1542360674-45
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:11

L’écouteur radio sur l’oreille, Janek écoute et le chef et les messages de son équipe. Il tient à respecter le timing prévu. Les visites s’écourtent. Mais pas question de repartir sans aller saluer les maraîchers à côté et le premier projet des CIMIC lors de l’opération Serval sur GAO : l’installation d’une motopompe hydraulique et de tuyaux d’irrigation, l’achat de matériel, de pelles, de pioches, d’arrosoir qui a permis de relancer la production de légumes. La chaleur est écrasante à présent. Les enfants ne lâchent pas les soldats. Risquent une main. Trouvent une poignée amicale. Sur quelques dizaines de mètres la patrouille s’improvisent promenade.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0242min-1542361061-61
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:13

Derrière la clôture, les hommes s’activent durement autour de leurs parcelles. Des plants de quelques mètres carrés qu’ils travaillent et arrosent méticuleusement.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0189min-1542361190-22

“Monsieur, des médicaments contre le palu, des médicaments, je suis en pleine crise, là...”, demande soudain l’un des maraîchers. Il a 52 ans, s’appelle Mamadou Sékou. Il tente sa chance à chaque visite. Et explique sans s’arrêter de biner“si tu n’as pas les moyens, tu ne peux pas te soigner, un pauvre ne peut pas payer les tickets pour les médicaments contre le paludisme, peut pas payer”.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0198min-1542361235-11
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Perle le Lun 20 Mai 2019 - 10:14

Mamadou Sékou exploite 24 minuscules parcelles d’environ trois mètres sur deux. “Je fais des salades, c’est ce qui vient le plus vite. Après je vais au marché et je les échange contre le sac de riz pour nourrir ma famille, mais ça ne suffit pas”, poursuit-il. La famille, combien de personnes ? Le visage de Mamadou Sékou s’illumine. “J’ai deux femmes et douze enfants”.

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Scale~2000x0x0x0~dsc0177min-1542361589-59

FIN

Dans les soutes de Barkane - Page 2 808942 Dans les soutes de Barkane - Page 2 808942 Dans les soutes de Barkane - Page 2 808942
Perle
Perle

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par canelle le Lun 20 Mai 2019 - 13:23

Hier soir sur la 6, une émission sur les militaires présents au Mali ect........Depuis 2014, et je crois que ce n'est pas demain qu'ils partiront. Les militaires essaient de faire de la population leur alliée, comme cette jeune militaire, qui étaient avec les enfants, franchement j'ai des doutes.
Merci, Perle pour ce reportage très intéressant.
canelle
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

Dans les soutes de Barkane - Page 2 Empty Re: Dans les soutes de Barkane

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum