Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 297 le Dim 24 Mai 2020 - 22:45
Derniers sujets
» Le nouveau jeu quotidien "Chacun son tour" présenté par Bruno Guillon sera lancé le lundi 23 août à 11h20 - Voici le concept!
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Aujourd'hui à 16:50 par Copernic

»  Déguster des pâtisseries en forme de pénis, c’est désormais possible
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Aujourd'hui à 16:20 par canelle

» Nouvelles de Belgique
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Aujourd'hui à 14:05 par Copernic

» L'acteur et réalisateur Jean-François Stévenin qui a commencé sa carrière chez Rivette et Truffaut est décédé - Il était père de 4 enfants tous acteur : Sagamore, Robinson, Salomé et Pierre
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Hier à 20:54 par Sophie

» Le dispositif du pass sanitaire ne concernera finalement pas les centres commerciaux
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Hier à 20:44 par Perle

» comment s'est passé votre vaccination du covid ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Hier à 20:42 par Perle

» les vendanges de l amour!
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Hier à 20:35 par Perle

» Comment vous sentez vous abordés par ces dames messieurs ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Hier à 18:04 par kikidi

» Coronavirus en France : la pression sur les hôpitaux continue à monter, "beaucoup de départements sont sur la pente raide"
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Hier à 13:50 par Damkipik

» la grande voix du zouk nous a quitté
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 21:36 par Frimousse73

» Autobiographie
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 19:38 par kikidi

» Kaamelott
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 19:35 par Copernic

» La "clé d'étranglement" remplacée par trois autres techniques d'interpellation en France
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 19:28 par Copernic

» Samedi noir sur les routes françaises: plus de 1.000 km de bouchons
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 19:22 par Copernic

» La meilleure friterie de Belgique nous révèle les erreurs à ne plus commettre pour une bonne frite maison
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 13:21 par canelle

» La dernière palme d'or de Cannes
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 12:12 par Damkipik

» A quelle rythme avance la vaccination dans votre commune ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 31 Juil 2021 - 8:17 par Damkipik

» Des affiches comparant Emmanuel Macron à Hitler placardées dans le sud de la France
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Ven 30 Juil 2021 - 11:18 par Damkipik

» Bientôt des taxis volants en Europe ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mer 28 Juil 2021 - 17:20 par Caro

» une blague chaque jour
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 26 Juil 2021 - 17:12 par blandine

» Quel livre avez vous lu aujurd'hui ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 26 Juil 2021 - 15:11 par zet

» Qui s'en souvient ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 26 Juil 2021 - 8:14 par Damkipik

» La carbonara de ma tante piémontaise.
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 24 Juil 2021 - 7:53 par Damkipik

» Affaire Pegasus: une enquête ouverte à Paris sur l'espionnage de journalistes
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Ven 23 Juil 2021 - 9:01 par Damkipik

» Le cyberharcèlement des adultes
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 20 Juil 2021 - 15:56 par Copernic

» Le taux de contamination au Covid-19 des chats et chiens par leurs propriétaires est plus élevé qu'on ne le croit
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 20 Juil 2021 - 14:24 par Copernic

» Votre dîner (souper pour certains) de ce soir ....
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 19 Juil 2021 - 23:27 par girolette

» Humour en images ... tous thèmes ...
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 13 Juil 2021 - 15:01 par Copernic

» Euro 2020 (en 2021)
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 12 Juil 2021 - 18:45 par Caro

» Les différents systèmes de nettoyage pour un four
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 12 Juil 2021 - 15:04 par Copernic

» Coronavirus en Espagne : quelle est la raison de la flambée des contaminations ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Lun 12 Juil 2021 - 14:06 par Damkipik

» Afghanistan : les talibans disent contrôler 85% du territoire afghan
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Ven 9 Juil 2021 - 22:08 par Frimousse73

» "L'Amérique est méprisée et humiliée sur la scène mondiale", Donald Trump est de retour avec 2024 en point de mire
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Ven 9 Juil 2021 - 15:07 par Copernic

» C'est quoi pour vous la laicité ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Jeu 8 Juil 2021 - 14:04 par Damkipik

» A votre avis, qui jouera la finale de l'euro dimanche soir ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 6 Juil 2021 - 22:10 par canelle

» La Russie s'empare de l'appellation "champagne", une décision plus symbolique qu'autre chose
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 6 Juil 2021 - 20:01 par Copernic

» Fromages
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 6 Juil 2021 - 12:14 par Caro

» Dans quel état êtes vous vis a vis du match France / Suisse de lundi soir ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Dim 4 Juil 2021 - 20:37 par barclay

» La distance de sécurité c'est pas pour tout le monde ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Dim 4 Juil 2021 - 13:39 par Copernic

» Le meilleur slogan politique repéré aujourd'hui...
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Dim 4 Juil 2021 - 10:11 par charles01

» Connaissez-vous Audible ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mer 30 Juin 2021 - 21:39 par infobusiness

» Le ministère public a requis six mois de prison avec sursis contre l'imam d'une mosquée de Toulouse, jugé pour "incitation à la haine raciale"
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mer 30 Juin 2021 - 15:52 par canelle

» France : qui bénéficiera du tremplin des régionales pour la présidentielle de 2022 ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mar 29 Juin 2021 - 11:54 par Damkipik

» L'hymne des diables rouges pour l'Euro 2020
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Sam 26 Juin 2021 - 14:19 par canelle

» Netflix
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Ven 25 Juin 2021 - 16:57 par Copernic

» 68 % des français n’auraient pas voté aujourd’hui, faut il s’en inquiéter à 9 mois des présidentielles ?
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mer 23 Juin 2021 - 13:50 par canelle

» Important à lire
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Dim 20 Juin 2021 - 20:50 par Copernic

» Quand le peuple décide :
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Dim 20 Juin 2021 - 19:47 par Copernic

» Un Belge condamné à 50 ans de prison pour avoir assassiné ses deux enfants lors d’un rituel
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Jeu 17 Juin 2021 - 17:16 par DoMi

» La voie de la justice (just mercy)
état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Icon_minitime1Mer 16 Juin 2021 - 11:43 par rose04

-30%
Le deal à ne pas rater :
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
149.99 € 215.36 €
Voir le deal

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

+2
Damkipik
Christophe
6 participants

Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Arthénice Jeu 11 Avr 2019 - 15:22

C'était hier soir en prime sur FR3 suivi d'un débat
Le reportage en infiltration fait froid dans le dos quand on connait le milieu soit comme patient ou comme soignant. Ces derniers sont en greve non pas pour des conditions de salaire mais pour des conditions de vie dignes pour leurs patients. Les patients sous contention depuis plusieurs années par manque de temps et de personnel. Pas de formation à poser une contention-----

La France qui exile ses malades en Belgique à 180 euros la journée alors que le prix de journée en Belgique tourne autour de 30 eurosCherchez l'erreur------

Le débat ne m'a rien apporté. La ministre médecin hospitalier de son état sait mais fait avec les crédits que l'on veut bien lui allouer et force est de constater que cela remonte à la loi hospitaliere de 1983----
Les aidants et les personnels font des constats

A regarder c'est pas trash mais c'est inhumain au pays des droits de l'homme
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Christophe Jeu 11 Avr 2019 - 18:14

J'ai regardé ça fait droid dans le dos...
Christophe
Christophe

Fondateur de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Damkipik Jeu 11 Avr 2019 - 20:59

J'ai raté, c'est dommage mais en même temps ce n'est pas plus mal...
Damkipik
Damkipik

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par DoMi Jeu 11 Avr 2019 - 21:04

J'ai commencé, mais je n'ai pas pu continuer, ça m'a mis mal à l'aise dès le départ cette situation.
DoMi
DoMi

Administratrice



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Arthénice Ven 12 Avr 2019 - 13:28

moi j'ai arreté ma carriere en psy suite à une agression avec tentative de viol un week-end de garde seule aux urgences alors que j'étais seule là ou nous aurions dû etre 3.

Je venais de prévenir la sécurité (d'anciens de la BSPP) que le ptit dej était pret donc j'ai pas paniqué mais je me suis défendue. Les gaillards m'ont sortie de là Et j'ai négocié mon départ car je me suis sentie incapable d'y retourner et en plus il était de la famille d'un politique donc la direction n'a pas marchandé.

Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Roxane Sam 13 Avr 2019 - 18:37

Moi j'ai regardé en me sentant très concernée. J'ai fait une grosse dépression nerveuse avec psychose traumatique après l'incendie de ma maison en 2005. A cette époque j'ai été hospitalisée trois semaines en HP. Ce fut édifiant et je ne regrette pas l'expérience d'un point de vue humain. J'ai côtoyé des personnes atteintes de diverses pathologies (certaines assez graves), des alcooliques et des camés en cure de désintoxe. J'ai énormément échangé avec eux et mon regard sur les malades mentaux a bien évolué. Par contre, nous étions tous laissés à nous mêmes en dehors des repas et de la distribution des cachetons.
Aucun suivi par le psychiatre que je n'ai rencontré que deux fois très succinctement. Ce qui ne l'a pas empêché de me coller des neuroleptiques et antidépresseurs.
J'avais l'immense chance d'être libre de sortir. Heureusement, car sinon, je pense que je serais devenue cinglée !
En fait, il m'est clairement apparu que n'importe qui à un moment de sa vie peut basculer. Et ça fout bien les jetons !
Roxane
Roxane

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Arthénice Sam 13 Avr 2019 - 20:21

c'est dur du coté patients et du coté soignants. Ce que je reproche à certaines équipes c'est de passer leur temps en réunionites aigues au détriment du soin et de la prise en charge
Bravo de t'en etre sortie apres ce que tu as vécu mais en HP tu devais etre en placement libre je suppose
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Roxane Sam 13 Avr 2019 - 20:49

Oui, j'étais en placement libre, heureusement.
Par contre, je t'avoue qu'en terme de prise en charge, cela frisait le néant.
Aucune communication avec les "soignants", qui faisaient plutôt office de gardiens qu'autre chose. Je me garderai bien de tous les cataloguer ainsi et d'en faire une généralité bien sûr, mais dans l'unité de soins où je me suis trouvée, le personnel ne faisait pas grand cas de nous.
Roxane
Roxane

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Sophie Dim 14 Avr 2019 - 15:03

J'ai fait aussi quelques séjours en HP, en hospitalisation volontaire. Heureusement les deux hôpitaux que j'ai fréquentés ne ressemblaient pas à ceux de ce reportage. Il y avait tout type de patients, mais je n'ai assisté à aucune crise, aucune violence. Par contre effectivement le personnel était plus que débordé et ne s'occupait pas trop de nous.
J'ai fréquenté un hôpital public, et un hôpital des armées.
Dans le premier, il y avait certains après midi des séances d'ergothérapie dans lesquels un/e animateur/trice essayait de nous occuper. Ça pouvait être en nous faisant faire des coloriages, travailler le cuir, ou bien même une fois faire des crêpes ! Lors de mon premier séjour l'animateur était jeune et motivé et nous poussait à faire des choses. Lors d'un autre, c'était une femme démotivée qui faisait du café et basta. Elle s'occupait elle dans son coin en fabriquant des objets (que l'hôpital revendait ensuite) mais elle ne nous proposait rien d'autre que son café (qu'il fallait payer, au passage).
Il y avait effectivement beaucoup de réunionite. Entre soignants beaucoup (je me demande ce qu'ils pouvaient se dire sur nous vu qu'ils nous voyaient peu ...). Mais aussi la réunion du lundi avec des tas et tas de gens. Lors de mon premier séjour on m'a envoyée là dedans, j'étais mal alors j'ai pas posé de questions avant d'y aller, on me disait "allez là" et j'y allais. Tu te retrouves devant une 20aine de personnes, tu sais pas qui c'est, et un médecin, tu sais pas qui c'est non plus, te demande de parler de toi, te pose pleins de questions. T'as pas envie de te confier devant 20 personnes qui prennent des notes et enchainent patient sur patient !!!! Bref les fois d'après j'ai refusé d'aller à ce genre de trucs. Autre réunion hebdomadaire : entre tous les patients (en état), le responsable du service, deux infirmier(e)s, et il s'agissait de dire ce qui ne va pas dans le service. Ben heu qu'on ne voit pas tellement les médecins. "Eh oui madame on fait ce qu'on peut mais vous pouvez vous adresser aux infirmier(e)s". Ben non à chaque fois ils sont occupé(e)s. "Oh mais non vous exagérez". Bon d'accord ....
Je voyais le psy deux fois : quelques jours après mon arrivée (très rapidement, je dois avouer, le premier jour si c'était pas un weekend), et le jour où tu le demandes quand tu dis que tu veux sortir.
A l'hôpital des armées, il y avait plus de moyens. Des activités tous les jours (sauf les weekends) : ergothérapie sérieuse (j'ai fait des coloriages quand je n'étais pas en forme, ça vide la tête et c'est simple, des bracelets brésiliens, des cartes en relief que tu découpes au cutter (je ne sais plus comment ça s'appelle, vous voyez ce que je veux dire ?) (là on est vachement surveillé à cause du cutter), des dessins que tu recouvres de tissu, des dessins que tu recouvres de sables de couleur, etc), des séances de parole collective (par exemple une fois il s'agissait dans un premier temps de découper dans des journaux des choses qui parlent de soi, d'en faire un collage, et dans un deuxième temps on le montrait aux autres et expliquait nos choix, il y avait des échanges entre patients, c'était un vrai travail), des séances de gym, des séances simplement de danse sur de la musique, etc. J'ai même passé un test de Rorschach. Aussi une fois par semaine, ou tous les 15 jours, je ne sais plus, une sortie à l'extérieur, bien encadrée, une petite rando en bord de mer, une balade plutôt, car peu sont en état de marcher longtemps. Bref, c'était assez riche niveau soins.
Mais bon à chaque fois ces séjours m'ont fait du bien, même à l'hôpital public malgré le peu de soins. Savoir qu'il y avait quelqu'un "au cas où" me faisait déjà du bien.
Sophie
Sophie

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Roxane Dim 14 Avr 2019 - 17:02

Tu ne réponds que si tu le sens, sinon, tu zappes: Tu étais hospitalisée pour quelle raison ?
Roxane
Roxane

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Sophie Dim 14 Avr 2019 - 17:36

Dépressions à répétitions.
Sophie
Sophie

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Arthénice Lun 15 Avr 2019 - 17:19

Merci d'avoir répondu Roxane
La psy (comme soignante) c'est là ou je me suis le moins épanouie.
Le triturage de neurones accompagné de cafés et de clopes à répétitions sans décision pour le patient c'est épuisant
J'ai aimé passionément la chirurgie "de guerre" réparatrice----j'ai aimé les soins palliatifs et la gériatrie
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Roxane Lun 15 Avr 2019 - 17:57

Je conçois que la psychiatrie ne soit pas confortable pour les soignants. Ils ne peuvent s'autoriser l'empathie sous peine de se faire bouffer, alors que les patients sont souvent très demandeurs. Cela n'excuse pas pour autant l'indifférence glaciale de certains.
Ce que je trouve par contre déplorable, c'est que l'on mette ensemble des gens dépressifs avec des cas extrêmement limites.
Je me suis retrouvée dans une chambre avec une femme victime d'hallucinations, qui avait tenté d'étrangler sa mère.
Une nuit, je me suis réveillée et je l'ai surprise debout près de mon lit en train de me regarder fixement avec un regard des plus étranges. J'ai eu sacrément les jetons et autant vous dire que tant qu'elle a été dans la même chambre que moi, j'ai passé mes nuits à déambuler dans les couloirs à fumer clope sur clope !
Roxane
Roxane

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par DoMi Lun 15 Avr 2019 - 19:16

Punaise ... la trouille Roxane, j ai déjà horreur de partager ma chambre à l'hôpital avec une personne normale, mais la ... brrrrrrr!!! affraid affraid affraid
DoMi
DoMi

Administratrice



Revenir en haut Aller en bas

état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction" Empty Re: état des lieux de la psychiatrie : Emission "pieces à conviction"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum