Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 47 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Melodya

Nos membres ont posté un total de 80524 messages dans 4002 sujets
Derniers sujets
» Quel est votre repas de ce midi ...
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 19:09 par Melodya

» La blague coquine d'une mamie de 90 ans
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 19:07 par Melodya

» La chaîne Dunkin' Donuts débarque en Belgique
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 19:05 par Melodya

» 100 km/h sur l’autoroute: bonne ou mauvaise idée ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 18:21 par Copernic

» La quatrième dimension
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 18:11 par Sixtine

» Un séisme dans le sud de la France fait quatre blessés, dont un grave
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 17:37 par Sixtine

» Ce soir, à la télé je vais regarder...
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 17:20 par blandine

» Décés de Raymond Poulidor
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 17:09 par Caro

» 13 novembre ! on oublie pas !
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 16:30 par blandine

» Une étoile jaune portée par une fillette lors de la manifestation contre l’islamophobie provoque l’indignation
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 16:20 par blandine

» TF1 à encore une fois touché le fond !
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 16:15 par blandine

» Saint-Etienne : Une mère de famille meurt étranglée par un robot multi-cuiseur
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 16:08 par blandine

» Revendre son ordinateur ou son smartphone, bonne ou mauvaise idée ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 9:17 par Frimousse73

» Ces films d'horreur qui ont traumatisé notre enfance
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 9:08 par Frimousse73

» Petits sablés de Noël ou bredele
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 11 Nov 2019 - 18:12 par Caro

» Voila la femme idéale selon Jacques Chirac
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 11 Nov 2019 - 16:45 par Arthénice

» Merkel rappelle à l’Europe qu’”il faut combattre la haine, le racisme et l’antisémitisme”
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 11 Nov 2019 - 15:24 par Damkipik

» Comment filtrer les résultats de google image sur une taille d'image précise ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 11 Nov 2019 - 14:41 par canelle

» Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin était détruit
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 10 Nov 2019 - 17:23 par Damkipik

» Tous les 11 mars,journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 10 Nov 2019 - 13:49 par canelle

» Noêl sans cadeaux, pour ou contre ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 10 Nov 2019 - 11:00 par Frimousse73

» L'appel aux dons pour aider Patrick Balkany à régler sa caution est-il légal?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 9 Nov 2019 - 18:34 par Damkipik

» y en à qui veulent un drole de futur
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 8 Nov 2019 - 19:56 par canelle

» Y a pas de petites économies sur le dos des ---
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 8 Nov 2019 - 18:21 par Arthénice

» Le suicide d’une fillette de onze ans bouleverse la France
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 8 Nov 2019 - 18:17 par Arthénice

» Votre dîner (souper pour certains) de ce soir ....
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 6 Nov 2019 - 21:14 par DoMi

» pauvre homme il y a mieux pour---
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 6 Nov 2019 - 20:25 par Frimousse73

» Un concours miss France ouvert aux personnes transgenres, transsexuelles, pour ou contre ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 6 Nov 2019 - 14:04 par Copernic

» Un humour au troisième...
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 6 Nov 2019 - 13:58 par DoMi

» Quel livre avez vous lu aujurd'hui ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 6 Nov 2019 - 8:15 par scoopy

» Voile :le ras le bol des femmes musulmanes
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 5 Nov 2019 - 18:38 par Damkipik

» les vendanges de l amour!
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 5 Nov 2019 - 17:51 par Perle

» Un monde consterné réagit au retrait américain de l'accord de Paris
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 5 Nov 2019 - 14:49 par Copernic

» Le braqueur Redoine Faïd raconte l’enfer qu’il vit en prison: “On est emmuré vivant”
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 5 Nov 2019 - 10:07 par Marius

» Incendie d'un chapiteau dans les Yvelines : "Écoeurée", la maire de Chanteloup-les-Vignes assure que le centre sera "reconstr
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 4 Nov 2019 - 22:28 par canelle

» Un restaurant Belge sert à ses clients de l’eau recyclée Issue des toilettes
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 4 Nov 2019 - 17:00 par Copernic

» “Inadmissible, écœurant”: un clip de rap anti-police fait polémique en France
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 4 Nov 2019 - 16:55 par Caro

» Les tensions entre la Russie et l’Occident font courir un “danger colossal” au monde entier
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 4 Nov 2019 - 16:15 par Copernic

» Une fillette de deux ans est décédée dans un bar,
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 4 Nov 2019 - 14:16 par Copernic

» Vu que la victime était inconsciente, le juge considère que ce n’est pas un viol
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 3 Nov 2019 - 14:32 par Arthénice

» Les commerces ouvriront ils jusqu'a minuit ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 2 Nov 2019 - 19:26 par Caro

» La nuit d'Halloween a été marquée par plusieurs incidents
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 2 Nov 2019 - 18:53 par canelle

» Ce qui change au 1er Novembre
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 2 Nov 2019 - 18:32 par canelle

» la derniere vague
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 2 Nov 2019 - 10:27 par rose04

» La violence conjuguale a plusieurs facettes
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 1 Nov 2019 - 18:56 par blandine

» Histoires drôles
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 1 Nov 2019 - 18:45 par blandine

» Le Sénat a voté l’interdiction des signes religieux pour les parents accompagnateurs
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 1 Nov 2019 - 17:02 par Damkipik

» à sevran et ailleurs
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 1 Nov 2019 - 11:07 par Caro

» Une bonne raison d'arrêter de fumer et de consommer de l'essence !
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 1 Nov 2019 - 7:38 par Damkipik

» Elle passe 4 ans à envoyer des SMS à son père décédé et reçoit finalement une réponse
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Jeu 31 Oct 2019 - 23:01 par girolette


La violence conjuguale a plusieurs facettes

Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par blandine le Mer 30 Oct 2019 - 17:18

Une violence à plusieurs facettes. Outre les coups et les insultes, les victimes de violences conjugales peuvent aussi subir des violences économiques exercées par leur conjoint. S’ajoute alors une emprise financière, qui isole et précarise un peu plus les femmes. Une violence contre lequel alerte Chrysoula Zacharopoulou*, députée européenne (LREM) qui a piloté le groupe de travail sur les violences économiques dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, lequel a remis ses préconisations ce mardi au gouvernement, qui annoncera les mesures retenues le 25 novembre. Elle appelle à « faciliter les poursuites à l’encontre des auteurs de violences économiques ».

Comment caractériser les violences économiques ? Sont-elles reconnues en droit français ?

Pour mener nos travaux, nous avons auditionné des femmes victimes de violences, des associations qui leur viennent en aide, des entreprises et même des banques, pour parvenir à élaborer une définition précise de ce que sont les violences économiques. On peut aujourd’hui considérer qu’il s’agit de l’une des manifestations de la domination de l’homme sur la femme dans un couple. En pratique, l’homme prend le contrôle des ressources et du compte commun, coupe la carte bleue de son épouse. Dans ce contexte, la femme peut travailler sans avoir le contrôle de son propre argent. D’ailleurs, 55 % des femmes victimes de violences économiques ont un salaire.

Cela se traduit aussi par une manipulation psychologique de l’homme sur sa femme qui souhaite travailler, en lui disant qu’elle n’en a pas besoin ou qu’elle n’en est pas capable, dans le seul but de la maintenir dans cette relation de dépendance économique.

La Convention d’Istanbul [qui date de 2011] intègre les violences économiques dans la définition des violences sexistes. Désormais, il faut transposer cette définition dans le droit français, codifier les violences économiques dans la loi pour ainsi faciliter les poursuites contre leurs auteurs. Car aujourd’hui, si un mari vide le compte commun du couple pour maintenir son emprise sur sa compagne et l’empêcher financièrement de le quitter, la loi ne prévoit rien, ni contre lui, ni pour protéger sa victime, qui sera en outre responsable des dettes que son mari pourrait créer.

La notion de violence économique est assez nouvelle. Dispose-t-on de chiffres sur le nombre de femmes qui en sont victimes ?

On a des chiffres obtenus sur la base des appels au 3919. Les victimes n’emploient pas explicitement le terme de violences économiques, mais environ une femme sur cinq explique subir un chantage économique de son mari, qui contrôle ses dépenses et l’argent du foyer, ou encore qui lui interdit d’exercer une activité professionnelle. Tout pour l’isoler, la faire se sentir faible et incapable financièrement de quitter son conjoint violent.

Que préconisez-vous pour apporter une aide financière concrète aux femmes victimes de violences économiques ?

Il faut redéfinir la procédure et les critères d’indemnisation des victimes de violences conjugales. Mon groupe de travail préconise la création d’un fonds d’indemnisation spécifique, calqué sur le fonds d’indemnisation des victimes du terrorisme. Ce fonds existe déjà en Espagne, où l’on parle de « terrorisme machiste ».

Par ailleurs, il faut engager les entreprises dans la prévention des violences conjugales. Cela passe par une formation du personnel, la mise en place de dispositifs d’aide à la mobilité, ou encore la mise à disposition de congés spéciaux afin de faciliter les démarches des victimes. Aujourd’hui, 8 femmes sur 10 qui subissent des violences conjugales en ressentent un impact négatif dans leur travail. Or, elles doivent se sentir en sécurité, écoutées et accompagnées, aussi bien par leur hiérarchie que par l’agent de Pôle emploi qui les reçoit si elles recherchent un travail.

Et les banques aussi ont un rôle à jouer dans l’évolution des mentalités. Par exemple en ne proposant pas systématiquement l'ouverture d'un compte commun pour « simplifier les finances du couple ». Un dispositif qui peut resserrer l’emprise financière du conjoint violent. On peut aussi encourager les pratiques bancaires visant à soulager les victimes en asphyxie financière, en proposant une avance d’urgence ou un aménagement des dettes.

Je me suis rendue en Andalousie. Cette région autonome espagnole est pionnière en matière de lutte contre les violences conjugales. Là-bas, policiers, juges, agents administratifs, personnels des écoles et entreprises : tout le monde est formé et sensibilisé aux violences conjugales, à leur détection et à l’accompagnement des victimes. Ce n’est qu’en passant par une volonté de la société tout entière que tous les acteurs sont formés, ont un langage commun, et que la victime est efficacement protégée.
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Arthénice le Jeu 31 Oct 2019 - 17:03

Merci pour ton post
Je vais la contacter car il y a des pistes qui devraient ètre prises en compte
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Damkipik le Jeu 31 Oct 2019 - 17:30

Que l'Espagne donne le bon exemple à la France sur un tel sujet... nous devrions tous avoir honte...
Damkipik
Damkipik

Membre de BREZOLAND



https://consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par blandine le Jeu 31 Oct 2019 - 17:38

Et oui Damkipik comme tu dis Rolling Eyes
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Gelsey le Jeu 31 Oct 2019 - 17:45

Damkipik a écrit:Que l'Espagne donne le bon exemple à la France sur un tel sujet... nous devrions tous avoir honte...

il suffit de regarder le "bracelet électronique":

Lutte contre les féminicides : l’Espagne, l'exemple à suivre
12h17, le 06 juillet 2019 , modifié à 12h35, le 06 juillet 2019 (source :Europe 1)

Alors que, depuis le début de l'année, plus de 70 femmes ont été tuées en France par leur compagnon ou leur ex-mari, l'Espagne dénombre 27 cas de féminicides. Un écart qui s’explique par une législation plus protectrice envers les femmes victimes de violences.
REPORTAGE
Création de tribunaux spéciaux, suppression des circonstances atténuantes pour les agresseurs… L’Espagne fait figure d’exemple dans la lutte contre les féminicides. En 2004, le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a voté une grande loi hissant ce fléau au rang de cause nationale.

1.150 hommes violents portent un bracelet électronique
En Espagne, près de 1.150 hommes portent un bracelet électronique. La victime de violence porte sur elle une balise, qui détecte quand un conjoint ou ex-conjoint violent se trouve à proximité. Le centre de contrôle est ensuite alerté et la police est prévenue.

"On m’a donné un GPS parce que j’ai peur. Je sais qu’il est agressif. Si je vois qu’il s’approche, j’appuie sur un bouton et la police arrive. C’est toujours ce que je range en premier dans mon sac à main." Patricia, qui vit en Espagne, a été battue par son ex-mari pendant plusieurs mois. Pour la protéger du comportement violent de son ancien compagnon, le juge a imposé à son agresseur le port d’un bracelet électronique.

"Un fait de société dont les gens sont conscients"
Sylviane Dahan, membre d’un collectif féministe à Barcelone, considère que la loi espagnole est un modèle à suivre. "Les personnes victimes de violence ont été rendues 'visibles'. Les journaux et la télévision sont obligés d’en parler. Maintenant, c’est un fait de société dont les gens sont conscients."

La France, elle, peine à se distinguer en matière de protection des femmes battues. Depuis le 1er janvier, plus de 70 femmes ont été tuées en France par leur compagnon ou leur ex-conjoint. Par comparaison, depuis le début de l’année, l’Espagne dénombre 27 féminicides, soit deux fois moins qu’en France. Depuis la loi de 2004, le nombre de cas a fortement chuté : l’année précédant le vote de la loi, il s’élevait à 71.


Pour alerter le gouvernement français, un rassemblement se tient à Paris samedi après-midi à 17 heures, sur la place de la République, à la demande d'un collectif de familles et de proches de victimes de féminicides. "Nous ne nous tairons plus", assurent les signataires de l'appel, publié le 29 juin dans Le Parisien.
Gelsey
Gelsey

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par canelle le Jeu 31 Oct 2019 - 23:27

Quand ma fille est arrivée à Madrid, le gardien de l'immeuble où elle habite lui a demandé une photo de son mari au cas ou, lui a donné un numéro de téléphone en cas d'urgence en lui disant pour un cambriolage cela peut prendre du temps dans ton cas ils seront là dans les 10 mn. Il l'a poussée à quitter son travail, il était là, elle faisait un burnout pour au final lui faire supporter les mêmes charges que lui,lui ayant un salaire 4 fois plus élevé , se plaindre que son shampooing ou son dentifrice ect...faisant partie du package courses payé par elle , comme nourrir ses enfants quand même....! Alors qu'elle assumait seule tout se qui concerne ses produits en parapharmacie. Son seul but comme il dit la mettre dans le caniveau, pour l'instant elle est à genoux, financièrement elle s'assume seule bien qu'encore mariée.
canelle
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Arthénice le Ven 1 Nov 2019 - 14:55

En France pour éviter tout problème financier lors d'un divorce il devrait ètre obligatoire que :

- pension alimentaire et devoir de secours soient prélevés à la source (çà éviterait les impayés et du chantage par rapport au droit de visite)
- si le Jaf met à la charge du conjoint le remboursement de crédits y compris immobilier et si l'autre est co-emprunteur que les banques ne puissent pas passer outre une décision de justice et uniquement poursuivre que celui qui a la charge du remboursement
-que la loi de juillet 1975 sur le recouvrement des impayés puisse etre transmise directement par un huissier (sur dossier recevable) au trésor public pour paiement direct durant toute la procédure. Avec rétro-actif sur 6 mois) Au lieu de transmettre le dossier au Procureur de la République qui va classer. Que la loi donne des délais de transmission avec réponse à l'interessée. Que s'il y a dépot de plainte pour abandon de famille, non communication de coordonnées par le débiteur et organisation d'"insolvabilité. Les deux dossiers ne soient pas joints pour ètre jugés au pénal dans on ne sait pas quand------
- que si le débiteur organise son insolvabilité il ne soit pas répondu systématiquement : ce sera réglé à la liquidation matrimoniale (en cas de bien). Celui qui ne paie pas durant une procédure paiera encore moins après
- que s'il quitte le territoire et il soit obligé de s'inscrire sur la liste des français de l'ambassade ou du consulat du pays d'accueil (afin qu'il soit sous la loi française)
-
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par blandine le Ven 1 Nov 2019 - 18:56

Canelle ,j'espére que ta fille retrouvera vite la sérénité ,c'est invivable!

Mais que la justice se bouge le popotin Twisted Evil
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum