Connexion

Récupérer mon mot de passe

Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est MichelBonvin

Nos membres ont posté un total de 82119 messages dans 4089 sujets
Derniers sujets
» Les feux d'artifice
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 8:17 par scoopy

» France: Macron attaqué dans un théâtre, le journaliste Taha Bouhafs en garde à vue
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Aujourd'hui à 8:05 par Damkipik

» Humour en images ... tous thèmes ...
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 21:43 par DoMi

» Mauvaise nouvelle pour les fans de "cain"
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 21:40 par DoMi

» Uruguay : Une enquête ouverte sur un cochon mort tombé du ciel
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 21:38 par DoMi

» ECMO c'est le nom d'un drole d'engin qui peut sauver une vie
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 21:28 par Frimousse73

» Cheveux blancs : 3 astuces pour les camoufler sans colo !
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 21:21 par Frimousse73

» En France, plus d'un quart des enfants vivent avec un seul de leurs parents, selon une étude publiée par l'Insee
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 20:24 par blandine

» Asile et migration: selon Frontex, près de 140.000 personnes ont rejoint illégalement l'Europe en 2019
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 19:29 par Copernic

» Le Brexit va coûter plus de 235 milliards d’euros au Royaume-Uni, selon une étude de Bloomberg
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 19:28 par Copernic

» Libye: l'ONU veut la fin des ingérences étrangères
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 19:22 par Copernic

» Étiquette
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 18:31 par Damkipik

» Elle réclame 110.000 euros a TripAdvisor ,pour étre tombé d'un chameau
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 17:21 par DoMi

» L'homme le plus petit au monde est décédé a 27 ans
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 15:38 par blandine

» Iran-USA : Allons-nous vers une 3e guerre mondiale ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Hier à 15:02 par Arthénice

» Recettes pour faire manger des légumes aux enfants
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 17 Jan 2020 - 21:25 par Lydia

» Une soupe de dépannage vite faite !
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 17 Jan 2020 - 21:23 par girolette

» Brigitte Macron donne sa version du « je traverse la rue, du travail je vous en trouve ».
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 17 Jan 2020 - 18:07 par Arthénice

» Votre tenue du jour
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 17 Jan 2020 - 18:04 par Arthénice

» Leurs enfants refusent de faire une excursion avec eux, ils emportent le modem à la place
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 17 Jan 2020 - 17:07 par Copernic

» Rappel très important concernant Windows 7
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Jeu 16 Jan 2020 - 19:03 par Frimousse73

» flavien MOREAU Djihadiste libéré après 7 ans de prison en France
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 15 Jan 2020 - 22:08 par Frimousse73

» Un couple d’octogénaires sème la pagaille dans un restaurant à Lorient
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 15 Jan 2020 - 19:37 par DoMi

» Elles délaissent leur smartphone pour un bon vieux portable
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 14 Jan 2020 - 23:23 par canelle

» Que pensez vous de cette parodie politique d'une chanson connue de tous lors de la mannif parisienne ce samedi ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 14 Jan 2020 - 19:04 par Frimousse73

» Femmes oubliées pensez à elles
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 14 Jan 2020 - 17:09 par Arthénice

» Cédric Chouviat, livreur mort à Paris après son interpellation par des policiers
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 12 Jan 2020 - 21:13 par blandine

» Incroyable....
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 12 Jan 2020 - 14:15 par Frimousse73

» Black rock, le monstre et la légion d'honneur----
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Jeu 9 Jan 2020 - 18:40 par Damkipik

» Est ce que vous aussi Naguy vous gonfle ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Jeu 9 Jan 2020 - 13:38 par Copernic

» Nouvelle série : "faites des gosses"
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Jeu 9 Jan 2020 - 8:36 par canelle

» Dans le coma depuis 14 ans ,elle accouche d'un petit garçon
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 7 Jan 2020 - 16:18 par Damkipik

» Les chanteurs actuels n'en peuvent plus
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 7 Jan 2020 - 15:40 par Copernic

» L'Australie continue de bruler...
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 6 Jan 2020 - 20:17 par Sixtine

» Les voeux d'Emmanuel Macron
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 4 Jan 2020 - 15:10 par girolette

» Attaque au couteau A Villejuif,un mort et deux blessés dont un grave
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 4 Jan 2020 - 13:15 par Caro

» Une boulangerie jugée trop bruyante ,menacée de fermeture
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Ven 3 Jan 2020 - 22:21 par canelle

» On ne dit pas .....
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 1 Jan 2020 - 23:03 par girolette

» cadeau pour les fêtes omellette aux truffes façon papacoz
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Sam 28 Déc 2019 - 22:11 par DoMi

» Nécrose et amputation: ne vous fiez pas à la petite taille de cette nouvelle araignée
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mer 25 Déc 2019 - 23:34 par DoMi

» Astuce pour avoir des mains douces et des ongles brillants
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 24 Déc 2019 - 17:39 par Arthénice

» “Range ton GSM!”: 80% des Belges n’apprécient pas que l’on utilise son téléphone à table
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 24 Déc 2019 - 17:04 par Arthénice

» Des internautes rachètent un zoo pour libérer les animaux: “Un pari complètement fou”
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 24 Déc 2019 - 16:27 par blandine

» Comment cet étudiant a-t-il fini coincé dans un poteau ?
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Mar 24 Déc 2019 - 16:24 par blandine

» Le dernier Coldplay
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 23 Déc 2019 - 21:50 par Christophe

» Un mauvais jeu de mots à l'origine de l'évacuation du marché de Noël de Nice
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 23 Déc 2019 - 16:40 par Copernic

» L'application ToTok s'avère être un espion des Émirats Arabes Unis
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 23 Déc 2019 - 16:36 par Copernic

» Le “cadeau de Noël” de la Corée du Nord à Donald Trump
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Lun 23 Déc 2019 - 16:34 par Copernic

» Toulouse : Injures et bousculades, une crèche vivante obligée d’interrompre son spectacle en centre-ville
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 22 Déc 2019 - 16:44 par Frimousse73

» 15 départements en vigilance orange ,pour l'arrivée de la tempéte Fabien
La violence conjuguale a plusieurs facettes Icon_minitime1Dim 22 Déc 2019 - 16:43 par Frimousse73

anipassion.com

La violence conjuguale a plusieurs facettes

Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par blandine le Mer 30 Oct 2019 - 17:18

Une violence à plusieurs facettes. Outre les coups et les insultes, les victimes de violences conjugales peuvent aussi subir des violences économiques exercées par leur conjoint. S’ajoute alors une emprise financière, qui isole et précarise un peu plus les femmes. Une violence contre lequel alerte Chrysoula Zacharopoulou*, députée européenne (LREM) qui a piloté le groupe de travail sur les violences économiques dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, lequel a remis ses préconisations ce mardi au gouvernement, qui annoncera les mesures retenues le 25 novembre. Elle appelle à « faciliter les poursuites à l’encontre des auteurs de violences économiques ».

Comment caractériser les violences économiques ? Sont-elles reconnues en droit français ?

Pour mener nos travaux, nous avons auditionné des femmes victimes de violences, des associations qui leur viennent en aide, des entreprises et même des banques, pour parvenir à élaborer une définition précise de ce que sont les violences économiques. On peut aujourd’hui considérer qu’il s’agit de l’une des manifestations de la domination de l’homme sur la femme dans un couple. En pratique, l’homme prend le contrôle des ressources et du compte commun, coupe la carte bleue de son épouse. Dans ce contexte, la femme peut travailler sans avoir le contrôle de son propre argent. D’ailleurs, 55 % des femmes victimes de violences économiques ont un salaire.

Cela se traduit aussi par une manipulation psychologique de l’homme sur sa femme qui souhaite travailler, en lui disant qu’elle n’en a pas besoin ou qu’elle n’en est pas capable, dans le seul but de la maintenir dans cette relation de dépendance économique.

La Convention d’Istanbul [qui date de 2011] intègre les violences économiques dans la définition des violences sexistes. Désormais, il faut transposer cette définition dans le droit français, codifier les violences économiques dans la loi pour ainsi faciliter les poursuites contre leurs auteurs. Car aujourd’hui, si un mari vide le compte commun du couple pour maintenir son emprise sur sa compagne et l’empêcher financièrement de le quitter, la loi ne prévoit rien, ni contre lui, ni pour protéger sa victime, qui sera en outre responsable des dettes que son mari pourrait créer.

La notion de violence économique est assez nouvelle. Dispose-t-on de chiffres sur le nombre de femmes qui en sont victimes ?

On a des chiffres obtenus sur la base des appels au 3919. Les victimes n’emploient pas explicitement le terme de violences économiques, mais environ une femme sur cinq explique subir un chantage économique de son mari, qui contrôle ses dépenses et l’argent du foyer, ou encore qui lui interdit d’exercer une activité professionnelle. Tout pour l’isoler, la faire se sentir faible et incapable financièrement de quitter son conjoint violent.

Que préconisez-vous pour apporter une aide financière concrète aux femmes victimes de violences économiques ?

Il faut redéfinir la procédure et les critères d’indemnisation des victimes de violences conjugales. Mon groupe de travail préconise la création d’un fonds d’indemnisation spécifique, calqué sur le fonds d’indemnisation des victimes du terrorisme. Ce fonds existe déjà en Espagne, où l’on parle de « terrorisme machiste ».

Par ailleurs, il faut engager les entreprises dans la prévention des violences conjugales. Cela passe par une formation du personnel, la mise en place de dispositifs d’aide à la mobilité, ou encore la mise à disposition de congés spéciaux afin de faciliter les démarches des victimes. Aujourd’hui, 8 femmes sur 10 qui subissent des violences conjugales en ressentent un impact négatif dans leur travail. Or, elles doivent se sentir en sécurité, écoutées et accompagnées, aussi bien par leur hiérarchie que par l’agent de Pôle emploi qui les reçoit si elles recherchent un travail.

Et les banques aussi ont un rôle à jouer dans l’évolution des mentalités. Par exemple en ne proposant pas systématiquement l'ouverture d'un compte commun pour « simplifier les finances du couple ». Un dispositif qui peut resserrer l’emprise financière du conjoint violent. On peut aussi encourager les pratiques bancaires visant à soulager les victimes en asphyxie financière, en proposant une avance d’urgence ou un aménagement des dettes.

Je me suis rendue en Andalousie. Cette région autonome espagnole est pionnière en matière de lutte contre les violences conjugales. Là-bas, policiers, juges, agents administratifs, personnels des écoles et entreprises : tout le monde est formé et sensibilisé aux violences conjugales, à leur détection et à l’accompagnement des victimes. Ce n’est qu’en passant par une volonté de la société tout entière que tous les acteurs sont formés, ont un langage commun, et que la victime est efficacement protégée.
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Arthénice le Jeu 31 Oct 2019 - 17:03

Merci pour ton post
Je vais la contacter car il y a des pistes qui devraient ètre prises en compte
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Damkipik le Jeu 31 Oct 2019 - 17:30

Que l'Espagne donne le bon exemple à la France sur un tel sujet... nous devrions tous avoir honte...
Damkipik
Damkipik

Membre de BREZOLAND



https://consommer-autrement.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par blandine le Jeu 31 Oct 2019 - 17:38

Et oui Damkipik comme tu dis Rolling Eyes
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Gelsey le Jeu 31 Oct 2019 - 17:45

Damkipik a écrit:Que l'Espagne donne le bon exemple à la France sur un tel sujet... nous devrions tous avoir honte...

il suffit de regarder le "bracelet électronique":

Lutte contre les féminicides : l’Espagne, l'exemple à suivre
12h17, le 06 juillet 2019 , modifié à 12h35, le 06 juillet 2019 (source :Europe 1)

Alors que, depuis le début de l'année, plus de 70 femmes ont été tuées en France par leur compagnon ou leur ex-mari, l'Espagne dénombre 27 cas de féminicides. Un écart qui s’explique par une législation plus protectrice envers les femmes victimes de violences.
REPORTAGE
Création de tribunaux spéciaux, suppression des circonstances atténuantes pour les agresseurs… L’Espagne fait figure d’exemple dans la lutte contre les féminicides. En 2004, le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a voté une grande loi hissant ce fléau au rang de cause nationale.

1.150 hommes violents portent un bracelet électronique
En Espagne, près de 1.150 hommes portent un bracelet électronique. La victime de violence porte sur elle une balise, qui détecte quand un conjoint ou ex-conjoint violent se trouve à proximité. Le centre de contrôle est ensuite alerté et la police est prévenue.

"On m’a donné un GPS parce que j’ai peur. Je sais qu’il est agressif. Si je vois qu’il s’approche, j’appuie sur un bouton et la police arrive. C’est toujours ce que je range en premier dans mon sac à main." Patricia, qui vit en Espagne, a été battue par son ex-mari pendant plusieurs mois. Pour la protéger du comportement violent de son ancien compagnon, le juge a imposé à son agresseur le port d’un bracelet électronique.

"Un fait de société dont les gens sont conscients"
Sylviane Dahan, membre d’un collectif féministe à Barcelone, considère que la loi espagnole est un modèle à suivre. "Les personnes victimes de violence ont été rendues 'visibles'. Les journaux et la télévision sont obligés d’en parler. Maintenant, c’est un fait de société dont les gens sont conscients."

La France, elle, peine à se distinguer en matière de protection des femmes battues. Depuis le 1er janvier, plus de 70 femmes ont été tuées en France par leur compagnon ou leur ex-conjoint. Par comparaison, depuis le début de l’année, l’Espagne dénombre 27 féminicides, soit deux fois moins qu’en France. Depuis la loi de 2004, le nombre de cas a fortement chuté : l’année précédant le vote de la loi, il s’élevait à 71.


Pour alerter le gouvernement français, un rassemblement se tient à Paris samedi après-midi à 17 heures, sur la place de la République, à la demande d'un collectif de familles et de proches de victimes de féminicides. "Nous ne nous tairons plus", assurent les signataires de l'appel, publié le 29 juin dans Le Parisien.
Gelsey
Gelsey

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par canelle le Jeu 31 Oct 2019 - 23:27

Quand ma fille est arrivée à Madrid, le gardien de l'immeuble où elle habite lui a demandé une photo de son mari au cas ou, lui a donné un numéro de téléphone en cas d'urgence en lui disant pour un cambriolage cela peut prendre du temps dans ton cas ils seront là dans les 10 mn. Il l'a poussée à quitter son travail, il était là, elle faisait un burnout pour au final lui faire supporter les mêmes charges que lui,lui ayant un salaire 4 fois plus élevé , se plaindre que son shampooing ou son dentifrice ect...faisant partie du package courses payé par elle , comme nourrir ses enfants quand même....! Alors qu'elle assumait seule tout se qui concerne ses produits en parapharmacie. Son seul but comme il dit la mettre dans le caniveau, pour l'instant elle est à genoux, financièrement elle s'assume seule bien qu'encore mariée.
canelle
canelle

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Arthénice le Ven 1 Nov 2019 - 14:55

En France pour éviter tout problème financier lors d'un divorce il devrait ètre obligatoire que :

- pension alimentaire et devoir de secours soient prélevés à la source (çà éviterait les impayés et du chantage par rapport au droit de visite)
- si le Jaf met à la charge du conjoint le remboursement de crédits y compris immobilier et si l'autre est co-emprunteur que les banques ne puissent pas passer outre une décision de justice et uniquement poursuivre que celui qui a la charge du remboursement
-que la loi de juillet 1975 sur le recouvrement des impayés puisse etre transmise directement par un huissier (sur dossier recevable) au trésor public pour paiement direct durant toute la procédure. Avec rétro-actif sur 6 mois) Au lieu de transmettre le dossier au Procureur de la République qui va classer. Que la loi donne des délais de transmission avec réponse à l'interessée. Que s'il y a dépot de plainte pour abandon de famille, non communication de coordonnées par le débiteur et organisation d'"insolvabilité. Les deux dossiers ne soient pas joints pour ètre jugés au pénal dans on ne sait pas quand------
- que si le débiteur organise son insolvabilité il ne soit pas répondu systématiquement : ce sera réglé à la liquidation matrimoniale (en cas de bien). Celui qui ne paie pas durant une procédure paiera encore moins après
- que s'il quitte le territoire et il soit obligé de s'inscrire sur la liste des français de l'ambassade ou du consulat du pays d'accueil (afin qu'il soit sous la loi française)
-
Arthénice
Arthénice

Membre de BREZOLAND



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par blandine le Ven 1 Nov 2019 - 18:56

Canelle ,j'espére que ta fille retrouvera vite la sérénité ,c'est invivable!

Mais que la justice se bouge le popotin Twisted Evil
blandine
blandine

Modératrice



Revenir en haut Aller en bas

La violence conjuguale a plusieurs facettes Empty Re: La violence conjuguale a plusieurs facettes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum